Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum
Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

2014-12-14 GAUDET Aline et LÉONARD Nathalie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Loin des Yeux, Près du Coeur -> Résumés de Marthe Charest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Loly
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2008
Messages: 937
Localisation: Mauricie
Féminin

MessagePosté le: 2015-01-01, 18:50    Sujet du message: 2014-12-14 GAUDET Aline et LÉONARD Nathalie Répondre en citant

Émission du 14 décembre 2014 
Invitées: Mme Aline Gaudet et Mme Nathalie Léonard






Bonjour à Mme Normay St-Pierre (animatrice), à M. Jean-Paul L'Heureux (son collaborateur) et à leurs invitées Mme Aline Gaudet et Mme Nathalie Léonard
 
 
 
 La première invitée, Mme Gaudet, a rencontré sa mère biologique à ses 18 ans, en 1981, il y a donc 33 ans mais pas par l'entremise du Centre jeunesse ni par celle du Mouvement Retrouvailles. Sa mère de naissance et sa mère adoptive étaient cousines et étaient en contact. Sa mère d'origine a eu un parcours de vie difficile et l'adoption s'est faite dans la famille. Du 26 mars au 1er mai 1963, Mme Gaudet est demeurée chez sa marraine et son parrain. Deux ans et demi plus tard, ils sont devenus ses parents adoptifs officiellement.
 
 
 
 À ses 18 ans, Mme Gaudet a demandé à sa mère adoptive quel était le nom de sa mère biologique. Elle lui a répondu: «Jeanne-d'Arc Denis», sans plus. Mme Gaudet n'a pas exprimé le désir de la rencontrer mais un certain jour, en revenant de ses cours d'été, toute une surprise l'attendait à la maison. C'était sa mère d'origine. Elle a été figée sur place, ne s'attendant aucunement à cette «visite». Elle n'a jamais su qui des deux mères a décidé d'organiser cette rencontre. Le lendemain, sans vouloir être méchante, Mme Gaudet a affirmé que sa mère biologique ne l'avait simplement que mise au monde et que sa mère et son père actuels étaient ses parents adoptifs. Elle était bien avec sa mère, son père, ses deux frères et sa soeur.
 
 
 
 À 18 ans, sans doute avec un fond de crise d'identité, elle ne pensait pas pas plus loin que sa mère lui avait donné la vie et c'était tout.
 
 
 
 Il y a un mois, elle a compris une partie de la vie de sa mère lorsque le Centre jeunesse lui a envoyé ses antécédents sociobiologiques. On indiquait que sa mère avait dû confier deux enfants à l'adoption et s'était retrouvée à la rue ou alors elle devait faire des ménages dans des résidences privées pour gagner de l'argent. Elle aurait perdu son père à l'âge de 4 ans, terrible nouvelle pour une enfant. Sa mère serait décédée en 1997 et Georges, son conjoint, aujourd'hui décédé, aurait confirmé que Mme Gaudet avait bel et bien un frère et une soeur.
 
 
 
 Mme Gaudet recherche son frère. Il serait né à Montréal, avant elle, dans les années 1960-1962, environ. Mme Jeanne d'Arc Denis est née à Montréal, en 1942. Elle pourrait peut-être avoir eu d'autres enfants. Mme Gaudet a eu au moins la possibilité de connaître l'histoire de sa mère et de mettre un visage sur son nom.
 
 
 
 Nous lui souhaitons bon succès dans ses démarches de recherche pour retrouver son frère.
 
 
 
 La deuxième invitée, Mme Nathalie Léonard, est passée en entrevue l'an dernier, à l'émission. Elle recherchait sa mère d'origine. À 45 ans, elle a fait sa demande officielle avec le Centre jeunesse à l'automne 2013. Depuis son passage à Loin des yeux, près du coeur, elle a appris que sa mère était décédée mais qu'elle avait par contre une soeur plus jeune qu'elle, adoptée aussi, âgée de 41 ans. Sa soeur a appris, pour sa part, les deux nouvelles en même temps, décès de sa mère et existence d'une soeur. Mme Léonard, elle, a eu le temps de faire davantage son deuil car le Centre jeunesse ne l'a informée que plusieurs mois plus tard, qu'elle avait une soeur. Dans ses antécédents, elle avait précisé (très important de le faire) en remplissant ses papiers, qu'elle serait intéressée à rencontrer tout autre membre de sa fratrie ou de sa famille élargie.
 
 
 
 Savoir qu'elle avait une soeur , elle, fille unique, l'a aidée à faire le deuil de sa mère. C'était une grande joie, un immense bonheur indescriptible! Au décès de sa mère, on pense qu'on ferme les dossiers définitivement mais, si on mentionne qu'on voudrait connaître la fratrie ou d'autres membres de la famille qui pourraient se manifester, le Centre jeunesse peut continuer ses recherches.
 
 
 
 Normay et Nathalie, toutes deux filles uniques, se disaient qu'elles avaient eu une maman, adoptive, bien sûr, dans leurs cas, avec elles, pour les élever et par conséquent, elles sauraient comment agir avec leur mère biologique si elle entrait dans leur vie mais, qu'en était-il des frères et des soeurs? Comment fonctionner avec la fratrie alors qu'elles étaient habituées d'être seules?
 
 
 
 Nathalie et sa soeur ont vécu une super belle retrouvaille, à Québec. Nathalie «flottait» quand sa soeur lui a fait une accolade et lui a donné un bisou. Elle se sentait vraiment connectée à elle. Avant de retrouver sa soeur, elle croyait que la seule chose qui lui importait, qui lui manquait vraiment était quelqu'un(e) à qui elle pourrait ressembler. Elle s'est rendu compte, dans son parcours de vie, qu'au fond, elle voulait vraiment retrouver et pas seulement et simplement pour une ressemblance possible. C'est tellement incroyable et merveilleux, disait-elle! Les émotions étaient dans le plafond, selon ses dires! Elles se regardaient et avaient des points en commun. De plus, Nathalie est l'heureuse tante de deux trésors (fille et garçon). Au moyen de Facebook, avec le nom de sa soeur, elle a déroulé des messages et a pu voir des photos des deux enfants et sa nièce est son portrait tout craché.
 
 
 
 La soeur de Nathalie voyage partout à travers le Québec mais elles peuvent se contacter via Facebook. Au temps des Fêtes, si toutefois elles ne se voyaient pas, Nathalie sait qu'il y a quelqu'une, à quelque part, avec qui elle est connectée. Si elles se rencontrent, tant mieux, mais avec Facebook ou par téléphone, elle ne se sent plus seule, vide qu'elle ne comprenait pas, auparavant. Maintenant, elle se sent «remplie», «complète» car il y a sa soeur qui comble ce vide qu'elle ressentait. Elle vit aujourd'hui un sentiment d'appartenance.
 
 
 
 Parfois, au cours de toutes ces démarches de recherches, nous vivons des montagnes russes d'émotions et ne trouvons pas les mots pour les expliquer ni quelqu'un(e) avec qui les partager. Il est important de se rendre sur des sites comme ceux d'Adoption, Émotions, Retrouvaille et/ou au Mouvement Retrouvailles afin de trouver du soutien, de l'aide car les personnes qui s'y retrouvent peuvent apporter de l'écoute, du réconfort, de la consolation et comprennent notre vécu car elles aussi ont des histoires semblables aux nôtres et sont donc bien placées pour nous supporter et nous suggérer des outils.
 
 
 
 Nous souhaitons à Nathalie une belle continuation de sa relation avec sa soeur, en allant de découverte en découverte, en toute complicité et affection.
 
 
 
 Merci à Normay et à ses invitées. Merci à Jean-Paul pour la chanson Mon frère (Quand t'en auras assez) composée par Albert Santoni et interprétée par Annie Cordy. Merci à Radio Mieux-Être et au Mouvement Retrouvailles pour sa commandite.
 
 
 
 À la semaine prochaine!
 
 
 
 Marthe Charest
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 2015-01-01, 18:50    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Loin des Yeux, Près du Coeur -> Résumés de Marthe Charest Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua