Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum
Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

2014-11-09 O’CONNOR Irène

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Loin des Yeux, Près du Coeur -> Résumés de Marthe Charest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Loly
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2008
Messages: 937
Localisation: Mauricie
Féminin

MessagePosté le: 2015-01-01, 14:34    Sujet du message: 2014-11-09 O’CONNOR Irène Répondre en citant

Émission du 9 novembre 2014 Invitée: Mme Irène O'Connor
 
 
Bonjour à Mme Normay St-Pierre (animatrice), à M. Jean-Paul L'Heureux (son collaborateur) et à leur invitée Mme Irène O'Connor.
 
 
 
 D'entrée de jeu, Normay nous parle qu'il est toujours agréable et important pour elle, de présenter des personnes adoptées et des parents biologiques, à son émission, plus particulièrement, afin qu'ils partagent leurs parcours de vie respectifs, leurs émotions lors des étapes qu'ils ont vécues telles les retrouvailles, les refus, les décès de leurs êtres chers, entre autres. Les auditrices et les auditeurs qui vivent alors des routes semblables à celles des invité(e)s se sentiront moins seul(e)s à les vivre.
 
 
 
 Pour les étapes de recherches, le Centre jeunesse (Cj) est le SEUL ENDROIT DÉTENTEUR DES DOSSIERS D'ADOPTION. Les mères doivent faire leurs demandes au Cj dans la ville où a eu lieu leur accouchement. Pour les personnes adoptées, la demande pour recevoir leurs antécédents sociobiologiques doit se faire au Cj dans la ville ou la région où elles ont été adoptées.
 
 
 
 Il est bon aussi de s'inscrire au Mouvement Retrouvailles (MR) et à sa banque de données imposante de recherchant(e)s. C'est un plus car, si la personne que vous recherchez s'est déjà inscrite au MR auparavant, il peut donc y avoir concordance (match de deux personnes). De plus, même si le processus de retrouvailles est déjà enclenché avec le Cj, vous pouvez très bien vous faire accompagner, soutenir par quelqu'un(e) du MR de votre région qui saura comprendre vos émotions, les ayant vécues aussi par le passé et sachant quoi faire pour vous épauler.
 
 
 
 Il y a également le site Adoption, Émotions, Retrouvailles (AÉR), dans Internet, sur lequel vous pouvez publier vos avis de recherche gratuitement. Il y a aussi le site L'Histoire des Crèches au Québec (HCQ), sur Facebook, où l'on parle du vécu des mères de naissance et du sort de leurs bébés/enfants dans différentes crèches, dans les années '40, '50, '60 et '70 avec des coupures de journaux du temps et des documents inédits relatant les faits de cette époque.
 
 
 
 Il y aura une conférence donnée par Mmes Linda Pelletier et Suzanne Gaudreault, auteures du livre Liens brisés, liens retrouvés respectivement adoptée et mère biologique. La conférence au coût de 20$, payable sur place et ayant pour titre «Réussir sa vie, malgré les blessures» se déroulera le jeudi, 27 novembre prochain à 19h30 à la Moisson Supermarché Santé au 360, Sicard Sainte-Thérèse Québec J7E 3X4
 
 
 
 Un souper-rencontre à Québec aura lieu le 12 novembre 2014, à 18h00, au restaurant Normandin au 709, boul. Charest Ouest, Québec, G1N 4P5 (coin Marie-de-l'Incarnation, près du supermarché Métro). Un salon a été réservé au nom du Mouvement Retrouvailles. Les responsables de la région de Québec et de ses régions avoisinantes vous attendent, avec plaisir! Le repas est à vos frais et, pour de plus amples informations, composez le 418.990.2799. Comme Normay nous le fait remarquer, Internet est un outil précieux, important mais rien ne remplacera jamais les rencontres physiques où les gens peuvent partager des pans de leurs histoires, s'ils le désirent, ou simplement écouter et échanger avec les autres, quand le moment sera plus opportun pour eux de le faire.
 
 
 
 Voilà donc pour le «blabla» informatif.
 
 
 
 Mme Irène O'Connor demeure à Baie-Comeau. Elle recherche sa mère de naissance depuis 1991. C'est très long! Il est donc indispensable pendant cette période d'attente et de recherche d'être encouragé(e) et accompagné(e) par quelqu'un ou par un groupe d'entraide, de soutien qui peut comprendre les pleurs, les rires, les déceptions, les impatiences, la tristesse, la colère etc.
 
 
 
 Mme Irène O'Connor est née à l'Hôpital de la Miséricorde de Montréal, le 17 juin 1949. Sa mère biologique l'aurait gardée avec elle jusqu'au 27 juin, donc pendant 10 jours, jusqu'à la signature du consentement à l'adoption. Elle porte le nom de Irène, Suzanne et a été adoptée à Gaspé. Il est très important qu'elle sache qui elle est et d'où elle vient, comme la plupart des personnes adoptées. Sa mère était de la région 06 (Montréal et environs) et était de nationalité canadienne-française de religion catholique. Son père était de nationalité canadienne italienne. Sa mère occupait le 2e rang dans la famille de 6 enfants, 1 soeur et 4 frères.
 
 
 
 Le Centre jeunesse (Cj) a rejoint la belle-soeur de sa mère. Cette dernière aurait informé le Cj que la mère d'Irène, en 1991, était en période de convalescence. En 2013, on a confirmé à Irène le fait que sa mère était toujours vivante, habiterait la Californie et portait le pseudonyme de Patricia lors de son passage à l'Hôpital de la Miséricorde. On disait vouloir essayer, à l'époque, de faire adopter l'enfant dans la région de sa naissance, pour son bien-être, mais au final, l'enfant était adopté souvent aussi en région éloignée ou ailleurs que dans sa région de naissance.
 
 
 
 Normay et Irène parlent ensuite de la Prière de l'indigne que les mères biologiques (pénitentes) devaient réciter deux fois par jour, à la Miséricorde. Celles qui ont 75-80-85 ans, à l'heure actuelle, faisaient le serment de ne jamais révéler le secret de cette naissance et de ne jamais tenter de retracer leur enfant et, pour plusieurs mères aussi, on leur disait que leur bébé était décédé. Elles ont gardé le secret pendant 60-70 décennies et il était tellement ancré dans leurs coeurs, dans leurs tripes et dans leurs mémoires, qu'elles éprouvent encore de la difficulté, même en 2014, à balayer ce serment qu'elles avaient signé. Le renier équivalait à renier Dieu et aussi, par conséquent, la religion ce qui était impensable dans notre Québec imprégné par l'autorité du clergé et par l'emprise de la religion mais cette façon de penser, malheureusement, a encore des répercussions, de nos jours.
 
 
 
 Mme O'Connor a connu son statut d'adoptée, à l'âge de 5 ans. Elle avait un frère aussi adopté de 10 ans son aîné. Sa mère lui avait bien expliqué et présenté sa situation mais, comme on sait, à l'école, il y a toujours des «âmes soi disant charitables» qui se chargeaient de bavasser qu'elle était adoptée donc, pas comme les autres, venant de la crèche. Elle ressentait donc une forme de rejet, presque une honte d'être adoptée mais ces enfants méchants, pour la plupart, ne faisaient que répéter bêtement sans savoir ce qu'ils disaient, ce que leurs parents leur avaient déjà transmis comme informations. Ses compagnes de classe étaient jalouses d'elle, en fait, car ils n'étaient que deux, petite famille du temps, donc elle était peut-être davantage gâtée qu'elles.
 
 
 
 À l'adolescence et à l'âge adulte, elle ne voulait pas parler du fait qu'elle était adoptée, c'était TOP SECRET! Beaucoup plus tard dans la vie, elle a parlé de son statut et a vite réalisé qu'elle était loin d'être la seule mais en fait, personne en parlait car c'était comme une tache, une tare, un déshonneur.
 
 
 
 Globalement, les personnes adoptées vivent de la honte, du rejet et les mêmes craintes que les mères biologiques. Ils ont peur du refus de leur mère et pour la mère du refus de leur enfant devenu adulte. Ils se demandent aussi, de part et d'autre, s'ils sont à la hauteur des attentes de l'autre partie concernée.
 
 
 
 La mère d'origine croit souvent, à tort, que son enfant ne pense pas à elle, ce qui est faux. Il est important pour l'adopté(e) de connaître son histoire, tout doucement, sans bousculer le rythme de sa mère, si toutefois elle accepte de franchir l'étape menant aux retrouvailles. Si elle dit OUI, c'est déjà un très grand pas, après tant d'années souvent en «retraite fermée» dans la noirceur de son secret enfoui depuis trop longtemps. Tant mieux si elle peut se libérer de ce secret, au grand jour, parce qu'elle a «refait souvent sa vie». Son nouveau conjoint et/ou ses enfants ne sont pas toujours au courant de cette naissance hors-mariage. La retrouvaille peut toujours se faire dans l'anonymat, via le Centre jeunesse, et/ou des informations peuvent aussi être envoyées au moyen de lettres. La mère a la responsabilité d'envoyer au moins une lettre racontant les débuts de l'histoire de vie de son enfant, ses origines, ses antécédents, peut-être même son prénom ce qui serait déjà un beau cadeau pour l'enfant qui ne sait rien d'elle. C'est une forme de reconnaissance qui est importante aux yeux des personnes adoptées qui ressentent souvent le rejet plus fortement que Mme et M. Tout le Monde et, à plus forte raison, si leur mère ne veut pas procéder à des retrouvailles, sans explication. Ce NON est reçu très difficilement par l'adopté(e) car c'est un autre forme de rejet de la mère mais celui-là est conscient, de là l'importance de donner ces détails à son enfant. Au moins, la mère peut se dire qu'elle a fait ce qu'elle pouvait pour informer son enfant, à ce moment précis de sa vie, où des retrouvailles s'avéraient impossibles, pour des raisons qui lui appartiennent.
 
 
 
 Le conjoint et la fille de Mme O'Connor la supportent depuis longtemps dans ses démarches. Nous lui souhaitons, du fond du coeur, de retrouver sa mère. Merci à Normay et à Irène pour leur entrevue toute en douceur. Merci à Jean-Paul pour le choix de sa très jolie plage musicale Bonne nuit, maman (Roger Whittaker). Merci au Mouvement Retrouvailles qui commandite l'émission et merci à la station de Radio Mieux-être.
 
 
 
 À la semaine prochaine!
 
 
 
 Marthe Charest
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 2015-01-01, 14:34    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Loin des Yeux, Près du Coeur -> Résumés de Marthe Charest Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua