Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum
Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

2014-03-02 BELLEMARE Louise

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Loin des Yeux, Près du Coeur -> Résumés de Marthe Charest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Loly
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2008
Messages: 937
Localisation: Mauricie
Féminin

MessagePosté le: 2015-01-01, 14:20    Sujet du message: 2014-03-02 BELLEMARE Louise Répondre en citant

RÉSUMÉ DE L'ÉMISSION LOIN DES YEUX, PRÈS DU COEUR

Le 2 mars 2014

Bonjour à Normay, à Jean-Paul et à votre invitée Mme Louise Bellemare,

D'entrée de jeu, Normay nous parle du colloque «Les retrouvailles : délivrance et défis» qui aura lieu à Laval, le 12 avril prochain. Ce sont de bien belles rencontres qui permettent de mettre des visages sur des noms car plusieurs personnes ne se connaissent que virtuellement. Toutes les coordonnées apparaissent sur le site du Mouvement Retrouvailles que voici:
http://www.mouvement-retrouvailles.qc.ca//fichiers/colloque2014mr.pdf

Mme Bellemare recherche une soeur. Elle donne son entrevue seule mais elle est accompagnée de ses soeurs Ginette et Jocelyne.

La mère et le père de Louise ont mis au monde 3 filles, une fois mariés, mais ils auraient aussi mis au monde une 4e fille, leur soeur de sang, alors qu'ils se fréquentaient. Les deux parents sont maintenant décédés et les soeurs auraient eu quelques informations.

Le nom de la mère serait Mme Yvonne Mongrain. La soeur recherchée serait née en 1953 ou 1954, à l'Hôpital de la Miséricorde de Montréal; elle aurait donc 59-60 ans. Leur mère avait 28-29 ans, à la naissance de leur 1re fille, selon les renseignements fournis par leur tante. Leurs parents se seraient mariés le 15 août 1955. Après son accouchement, leur mère serait revenue dans la région de la Mauricie pour occuper le même emploi qu'auparavant, à l'Hôtel St-Maurice.

Le nom fictif de leur soeur, qui a été adoptée, pourrait être Ginette, en l'honneur de Mme Ginette Letondal, une artiste qu'elle admirait.

Leur mère, qui venait de la campagne, aurait travaillé comme femme de chambre et serveuse à l'Hôtel St-Maurice, à Grand-Mère. Il y avait alors une salle de spectacles avec des artistes de variétés. Au programme, des chansons, des comédies avec un maître de cérémonie, bref, un cabaret-type des années '50.

Son père lui aurait dit de faire attention, «en ville», pour ne pas devenir enceinte. Elle l'est devenue en fréquentant leur père qui était aussi serveur au même hôtel qu'elle. Le propriétaire de l'établissement avait des contacts, grâce aux artistes invité(e)s et aurait alors mis leur mère en contact avec Mme Rosita Salvador car elle était dépourvue, désemparée et elle ne connaissait personne à Montréal, où elle devrait aller terminer sa grossesse et faire adopter son enfant. Mme Salvador, elle-même abandonnée sur le perron d'une église, à Montréal, l'aurait mise en communication avec Mme *Mimi D'Estée, qui, au-delà de son métier de comédienne, avait une rubrique de Courrier du Coeur dans le journal Allô Police et elle s'occupait d'aider des filles-mères en leur trouvant un emploi. Par l'entremise de sa patronne, elle l'a mise en relation avec Mme D'Estée qui l'aurait engagée pour faire des ménages jusqu'à son accouchement. Sa patronne allait lui rendre visite à Montréal, régulièrement.

De par leur tante, les trois soeurs ont su que leurs parents avaient beaucoup souffert de l'adoption de leur première fille, alors, ils n'en reparlaient pas car ce n'était pas l'option qu'ils auraient aimé envisager. Par contre, leur mère avait une photo de son bébé et elle l'aurait gardée avec elle tout sa vie durant, jusqu'au jour de son décès, suite à un cancer du sein. Avant sa mort, leur tante lui aurait suggéré de se départir de cette photo si elle ne voulait pas qu'on apprenne cette naissance car on aurait sûrement posé des questions en rapport avec cette photo.

Les soeurs auraient appris, par une cousine devenue enceinte à la fin de son adolescence, que leur mère aurait vécu la même situation qu'elle. Elle aurait sans doute gardé son enfant grâce aux propos que leur mère aurait tenus, qui auraient influencé leur cousine, fort probablement, en lui racontant sa souffrance alors qu'elle avait confié sa fille à l'adoption.

Merci à Normay et à Louise, pour l'entrevue. Merci à Jean-Paul pour son choix de chanson Un jour, tu verras (Marcel Mouloudji). Bonne chance aux trois soeurs Louise, Ginette et Jocelyne dans leurs démarches de recherches!

*Mimi D'Estée a donné un grand coup de main à plus de 1 000 «filles-mères», dans les années '30, '40 et '50. Elle les aidait, à sa façon, en leur trouvant du travail chez des artistes ou ailleurs et ce, jusqu'au moment de leur accouchement. Mimi D'Estée, tout comme quiconque voulait apporter de l'aide aux «filles-mères», était critiquée sévèrement par le clergé comme encourageant le «vice»!

À la semaine prochaine!
Marthe Charest xxx (Lotus)

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 2015-01-01, 14:20    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Loin des Yeux, Près du Coeur -> Résumés de Marthe Charest Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua