Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum
Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

2013-10-27 BÉDARD Hélène (sœur de Normay)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Loin des Yeux, Près du Coeur -> Résumés de Marthe Charest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Loly
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2008
Messages: 937
Localisation: Mauricie
Féminin

MessagePosté le: 2015-01-01, 13:29    Sujet du message: 2013-10-27 BÉDARD Hélène (sœur de Normay) Répondre en citant

Le 27 octobre 2013

Bonjour à Normay, à Jean-Paul et à votre invitée Hélène, soeur de Normay


Normay a retrouvé sa mère de naissance en 1991 mais leurs quelques rencontres se sont déroulées dans l'anonymat.  Normay a respecté la décision de sa mère qui ne voulait pas dévoiler son secret, au grand jour.  Sa mère est maintenant décédée depuis quelques années.  Elle a rencontré sa famille biologique fin août 2011.

Suite à un article paru dans une revue québécoise où Normay racontait son histoire en 2008, pour une première fois, elle mentionnait le nom de sa mère biologique et sa région d'origine.  Il y avait aussi une photo de Normay.  Sa photo a attiré l'attention d'une lectrice qui l'a rejointe par téléphone.  Selon les coordonnées du magazine, elle connaissait la mère de Normay; elle était sa voisine.  Elle connaissait aussi sa tante et lui aurait dit qu'elle la contacterait.  Elle l'a appelée et cette tante, Yolande, était à Bonaventure et était au courant de la naissance de Normay.  Tante Yolande aurait aimé rencontrer Normay mais voulait, d'abord et avant tout, annoncer l'existence de cette soeur à Hélène, Carole et Pierre afin qu'ils l'apprennent par un membre de la famille.

Tante Yolande a mis trois ans avant de dévoiler, «trahir» le secret de sa soeur Edmonde.  L'âinée de la famille, Hélène, a été avisée la première, en 2011.  De nature curieuse, elle questionnait tante Yolande car ce n'est pas commun d'apprendre pareille nouvelle!  C'est quelque chose qu'on ne peut pas prévoir!  Elle croyait Yolande, bien sûr, mais sa première question qui lui est venue en tête était:  «Pourquoi leur mère ne leur avait-elle pas confié son lourd secret?»  Hélène accompagnait sa mère, en fin de vie, et celle-ci ne lui a même pas livré son secret.

Si Normay était venue frapper à la porte d'Hélène, comme elle aurait pu le faire avec les coordonnées qu'elle possédait, entre ses mains, elle l'aurait laissée entrer, l'aurait écoutée et lui aurait demandé des détails, des explications car pour elle Normay était bien sûr une étrangère.  Elle trouve déplorable d'avoir perdu tout ce temps précieux, malheureusement.

Comme Hélène le disait, même si on veut bien croire pareille histoire, un doute s'installe.  On a besoin de preuves concrètes du Centre jeunesse pour confirmer ces dires.  On doit être prudent(e) pour ne pas mettre en relation les mauvaises personnes qui ne feraient que se blesser n'ayant pas validé les informations.  Au besoin, des tests d'ADN peuvent s'avérer nécessaires.  Dans un premier temps, elle n'aurait pas averti sa soeur et son frère.  Elle aurait passé le test d'ADN et si le tout s'était avéré négatif, il n'y aurait qu'elle qui aurait eu à subir cette blessure.

Cependant, Normay avait tous les renseignements nécessaires pour prouver sa filiation.  Une semaine après l'avoir su, Hélène l'annonce à sa soeur Carole.  Celle-ci est secouée et en veut à sa mère de ne pas avoir livré son secret.  Ensuite, ce fut au tour de Pierre qui lui, en Roger bon temps, n'a pas eu davantage de réactions que la réponse qu'il a faite à savoir que ce sont des choses qui arrivent dans la vie.

Les rencontres se sont déroulées par étapes et Hélène étudiait, analysait et évaluait sa soeur Normay, ce qui est bien normal pour vouloir se connaître, s'apprivoiser tout doucement.  Carole voulait poser des questions à Hélène mais celle-ci préférait qu'elle se fasse sa propre opinion, en rapport avec Normay.  Les trois enfants, devenus grands, ont eu des réactions toutes différentes à l'annonce de cette nouvelle.  Au départ de leur relation, le dénominateur commun était le partage des informations sur leur mère mais ensuite, ils ont voulu se connaître en tant que soeurs et frère.  Normay voulait aussi connaître tante Yolande avec laquelle elle parlait au téléphone (elle l'a rencontrée le 8 juin 2008, à Bonaventure).   Hélène regrette qu'ils n'aient pas pu être tous ensemble, à la même table.  Ils auraient pu vivre le fait qu'ils avaient une soeur, en toute discrétion, mais Edmonde, leur mère, se disait que ses enfants allaient comprendre.  Elle aurait pu confier son secret à son aînée qui se serait chargée d'avertir les autres enfants.  Le poids aurait été moins lourd pour Edmonde mais ce n'est pas ce qui s'est produit.

Normay, née d'un viol, peut comprendre la douleur de sa mère et les mauvais souvenirs reliés au géniteur et à cette période de sa vie.  L'important pour elle c'est que sa mère ait dit OUI même si les retrouvailles étaient dans l'anonymat.

Dans un autre ordre d'idées, Hélène et Carole regardaient assez souvent l'émission Les Retrouvailles de Claire Lamarche avec leur mère, qui était bien attentive.  Hélène lui aurait demandé en blaguant:  «Maman, y a-t-il quelqu'un que tu recherches?»  Elle lui tendait une perche.  Au fond, ça aurait été un bon prétexte pour aborder le sujet et Hélène aurait été une bonne «oreille».  Malheureusement, la loi du silence a prévalu.

Après deux ans de rencontres, ce fut l'invitation à Normay pour se joindre à eux, pour leur premier Noël ensemble, chez Hélène, sa soeur aînée.  Carole, Pierre ainsi que neveux et nièces étaient présents, l'ont accueillie chaleureusement et l'ont fait sentir comme faisant vraiment partie de la famille.  C'est le plus beau cadeau de Noël jamais reçu!  En soirée, Normay quitte assez tôt car elle vivait plein d'émotions de toutes sortes et voulait se respecter car ça faisait plusieurs choses à absorber, en même temps.

Sur une période de 25 ans, Normay, fille unique, s'est finalement retrouvée entourée de deux soeurs et d'un frère, de nièces et de neveux et c'est le plus beau cadeau de la vie que de se sentir appartenir à une famille.

Je connais bien Normay et j'ai trouvé que sa soeur Hélène avait plusieurs traits de caractère en commun avec elle.  Pausée, calme, à l'écoute, en contrôle, respectueuse, la parole facile, authentique et rassembleuse.  De bien belles qualités «les p'tites soeurs»!

Merci à vous trois pour cette entrevue plus qu'intéressante qui a passé trop vite, comme toujours!  Merci à Jean-Paul pour avoir fait tourner C'est bon de revoir ceux qu'on aime (Manuel Brault et Jean-Pierre Fréchette), de bons souvenirs pour moi!

À dimanche prochain!

Marthe xxx (Lotus) 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 2015-01-01, 13:29    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Loin des Yeux, Près du Coeur -> Résumés de Marthe Charest Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua