Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum
Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

2013-12-01 LÉGER Joseph Madame

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Loin des Yeux, Près du Coeur -> Résumés de Marthe Charest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Loly
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2008
Messages: 937
Localisation: Mauricie
Féminin

MessagePosté le: 2015-01-01, 13:13    Sujet du message: 2013-12-01 LÉGER Joseph Madame Répondre en citant

Le 1er décembre 2013


Bonjour à Normay, à Jean-Paul et à votre invitée Mme Joseph Léger,


Mme Léger est une mère de naissance qui recherche son fils. Il est né le 8 juin 1966, sur l'heure du midi, à l'Hôpital Sacré-Coeur de Montréal. Il était blond aux yeux bleus. Elle était âgée de 20 ans. Elle était suivie par le Dr Émile Gauthier, attaché à cet hôpital. Quelques jours après sa naissance, Pierre a été transféré à la Crèche d'Youville, jusqu'au jour de son baptême. Acadienne de naissance, elle a habité à Montréal-Nord et ensuite à Ville St-Michel.
Il n'y avait que la soeur de Mme Léger qui était au courant de sa grossesse et de l'adoption et le père de l'enfant. Elle devait se cacher et ne sortir que le soir, aux yeux de la société. Personne ne l'appuyait. Elle était seule, sans renseignements et sans ressources. Le père était âgé de 19 ans et n'avait pas plus de ressources qu'elle.


le 1er juillet 1966, elle a fait baptiser son fils sous les noms de Pierre, André (pour son père), Jean-Marie (pour son grand-père paternel), à l'Église Ste-Lucie. Après le baptême, il a été retransféré à la Crèche d'Youville. Ce fut très déchirant de le laisser mais elle n'avait pas les moyens financiers de le garder avec elle.


Dans le regard des autres, elle se sentait honteuse à cause des tabous et des préjugés de l'époque. En confiant son fils à l'adoption, elle n'avait pas réglé un «problème», elle s'en était plutôt créé un qui l'a suivi toute sa vie durant, jusqu'à aujourd'hui, car elle n'a jamais oublié son enfant.


Quatorze ans après la naissance de son fils, sa fille est née, un 7 juin, la veille de l'anniversaire de naissance de Pierre. Tout est relié alors comment pourrait-elle oublier ce jour? C'était doublement douloureux! Elle était très heureuse de donner naissance à sa fille mais elle ne remplaçait pas son garçon qui lui manquait. Bien entendu, un enfant n'en remplacera jamais un autre! Elle a mis sa fille au courant qu'elle avait un frère vers ses 16-17 ans. Celle-ci l'appuie et l'aide dans ses démarches de recherches.


Mme Léger, au début de septembre 1966, a reçu un appel de la Société d'Adoption pour signer le consentement à l'adoption. C'était la meilleure chose à faire, dans les circonstances, pensait-elle. Pierre pourrait recevoir l'amour de ses parents adoptifs ainsi que les soins nécessaires qu'elle ne pouvait pas lui prodiguer. Il serait adopté dans une bonne famille, un couple de Français, tous deux professionnels. Il avait une petite soeur, adoptée elle aussi, avec laquelle il s'entendait très bien. Il était un enfant docile, sans problème.
Mme Léger avait mal de devoir procéder à l'adoption mais au moins, de savoir que Pierre aurait de bons parents et qu'il serait bien traité, lui apportait un certain soulagement mais sans toutefois lui enlever la peine et la douleur, au fond de son coeur, bien entendu.
Mme Léger a rêvé à son fils Pierre, il y a environ 1 mois 1/2. Il était seul, adulte, à son âge actuel, sur un banc. Bel homme, costaud, il avait l'air de l'attendre... Quand elle s'est levée, elle avait très hâte de pouvoir raconter son rêve merveilleux. Mme Léger interprète son rêve, positivement, comme un signe, et pourquoi pas?


Dernièrement, suite à ce rêve, elle a décidé de faire sa demande écrite au Centre jeunesse en expliquant qu'elle irait jusqu'au bout, pour son fils. Par le passé, elle n'avait pas pu adhérer au Projet Pilote payant, comme elle l'aurait désiré, à cause de ses moyens financiers. Maintenant, elle se dit que quelqu'un, à quelque part sait enfin qu'on veut retracer son fils. Le processus est enclenché et elle est bien accompagnée. Sa famille est maintenant au courant pour son enfant et tout est beau mais c'était toute autre chose, à l'époque! Elle était bien seule, sans aide, sans soutien alors que de nos jours, deux personnes qui vivent ensemble hors mariage ne pose pas de problème même on valorise de vivre en couple, avant le mariage.


Mme Léger nous parle des prêtres qui se mêlaient de dire quoi faire aux mères et aux pères, côté famille, alors qu'ils ne connaissaient strictement rien dans l'art d'élever des enfants avec les responsabilités que ça comportait. Il ne fallait surtout pas «empêcher la famille». C'était le règne du contrôle et de l'hypocrisie.


Le mariage faisait toute la différence! Si les gens étaient mariés, il était obligatoire d'avoir des bébés et le plus souvent possible, en plus. S'il y avait un bébé hors mariage, là, c'était décrié, deux poids, deux mesures!


Pour ma part, j'ouvre une petite parenthèse. D'une part, c'était péché si on ne faisait pas d'enfant étant marié et d'autre part, c'était péché aussi si on faisait un enfant n'étant pas marié!


Merci à toi Normay et merci à Mme Léger pour cette belle entrevue. Elle est une bonne maman au coeur d'or, ça se ressent en écoutant sa voix et ses propos. Elle est simple, sympathique, émouvante ainsi que toute prête à accueillir son grand garçon, à bras ouverts. Je lui souhaite tout le meilleur des succès possible en espérant que son rêve puisse se réaliser car ça serait le plus beau cadeau qu'on pourrait lui offrir. Merci à toi Jean-Paul pour la chanson C'est parce que je t'aime (Claude Valade).


À la semaine prochaine!


Marthe (Charest) xxx (Lotus)
 
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 2015-01-01, 13:13    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Loin des Yeux, Près du Coeur -> Résumés de Marthe Charest Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua