Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum
Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

2012-02-05 PROVOST Luc

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Loin des Yeux, Près du Coeur -> Résumés de Marthe Charest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Loly
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2008
Messages: 937
Localisation: Mauricie
Féminin

MessagePosté le: 2015-01-01, 12:16    Sujet du message: 2012-02-05 PROVOST Luc Répondre en citant

Émission Loin des yeux, près du coeur du 5 février 2012

Bonjour Normay, Jean-Paul et votre invité M. Luc Provost,

M. Provost a été adopté vers l'âge de 3-4 mois.  Il a appris de sa mère adoptive son statut d'adopté vers l'âge de 5-6ans.  Il a eu de bons parents mais, par contre, sa mère lui répétait sans cesse que sa mère biologique l'avait abandonné, rejeté et c'était grâce à elle s'il avait eu la vie sauve, qu'il était chanceux de l'avoir eu comme mère adoptive.  Ce n'était pas évident de se sentir toujours redevable, toujours reconnaissant alors que les autres enfants naturels n'avaient pas à vivre ce sentiment.  Par conséquent, il a eu des idées sombres et il a même voulu s'éloigner pour aller au Viet Nam pour prendre une distance.  Il ne l'a pas fait finalement. 

Plus tard, dans la vie, vers 18-19 ans, sa mère adoptive lui a suggéré de se procurer son sommaire d'antécédents sociobiologiques.  Dans les années '80, il a su très peu de choses.  Ses recherches se sont effectuées plus particulièrement vers la fin des années '80 et début des années '90.

M. Provost est curieux, pile sur son orgueil et décide de se rendre à une rencontre du Mouvement Retrouvailles.  Après coup, cette séance d'informations et d'explications ne lui convient pas.  Tout le monde fait des témoignages de vies mais, plus particulièrement une dame très émotive qui recherchait et pleurait sa mère biologique a eu pour effet de le reculer dans ses démarches.  Il allait à cet endroit plutôt pour faire des recherches et connaître les étapes pour la route des retrouvailles.  Il s'en est retourné plutôt bredouille, découragé, avec le sentiment qu'il n'était pas au bon endroit et qu'il n'était pas sur la même longueur d'ondes que les autres. 

Normay a fait un parallèle avec ce qu'elle a vécu elle aussi dans le début des années '80 au Mouvement Retrouvailles.  Il lui semblait que c'était des gens plutôt perturbés et émotifs qui allaient là pour retrouver leurs mères.  Elle aussi ce n'était pas comme ça qu'elle le vivait et se sentait différente des autres participant(e)s tout comme M. Provost.  Ce dernier décida donc de prendre un temps d'arrêt de quelques années mais le temps qui s'écoulait réveilla en lui sa curiosité.  Il demanda alors ses antécédents au Centre jeunesse et, quand ils lui parvinrent, il resta sans mots.  Il ouvrit la lettre, la lut, la relut et il ressentit tout plein de sentiments mêlés (plaisir, bonheur, frustrations, colère etc.) et en même temps, il trouva qu'il avait peu d'informations.   Par la suite, vers la fin des années '90 et années '2000, il voulait en savoir davantage.  Il a partagé ses informations avec ses parents adoptifs mais il a été déçu de constater que leurs réactions n'étaient pas très enthousiastes, plutôt indifférentes, à moins qu'il n'aurait eu ses perceptions faussées compte tenu que leurs réactions étaient très différentes du scénario qu'il s'en était fait.

Au Centre jeunesse, on lui explique les 3 étapes pour les retrouvailles et on lui fait part que l'accompagnement se fera par une psychologue.  Le délai est assez long.  La première information qu'il a sue était que sa mère de naissance était vivante et qu'elle lui enverrait une lettre.  Il s'est écoulé quelques semaines.  La psychologue rejoint M. Provost sur son cellulaire et lui dit cavalièrement, en fin de journée, que sa mère ne veut rien savoir et lui, bien sûr, reste sous le choc.  Peu de temps après, la psychologue lui présente ses excuses pour la manière dont elle lui a appris la réponse de sa mère.  Elle lui dit également que sa mère était revenue sur sa décision et désirait le rencontrer.  Il n'y avait que sa soeur qui était au courant de cette grossesse, un secret bien gardé.  Sa mère lui dit oui pour la rencontre prévue pour le 16 juin 2008 mais l'avertit qu'elle ne veut pas lui divulguer plusieurs informations personnelles.  Au moins, il a été mis au courant mais ça n'empêche pas le fait qu'il a plusieurs questions sans réponse.  Il reste sur sa faim...

Avant les retrouvailles, M. Provost s'était fait les pires scénarios au sujet de sa mère.  De cette façon, il serait sans doute moins déçu (manière de se protéger pour avoir moins mal).  Finalement, la rencontre s'effectue au bureau de la psychologue qui demeure avec eux quelques instants pour briser la glace.  Sa mère est très jolie et chic.  Ils se font une accolade.  C'est un accueil plutôt poli avec beaucoup de retenue.  Sa mère ne veut pas dévoiler son nom de famille, sa condition sociale ni où elle demeure.  Elle lui dit que toutes les infos dans son dossier à part les renseignements sur son père biologique sont fausses.  L'anonymat doit être gardé.  Elle lui a expliqué qu'il était un "accident de parcours" et après qu'elle a dû le confier à l'adoption, à la Crèche, c'était l'ÉCHEC de sa vie et ne voudrait plus jamais d'enfants.  Ni sa famille ni son conjoint ont été mis au courant de cette naissance.

M. Provost a obtenu des réponses précises en rapport avec le côté médical.  Il aimerait la revoir car il lui a donné toutes ses coordonnées restées inchangées depuis presque 4 ans.  Il aurait aimé lui parler de ses sentiment mais la rencontre était plutôt "rationnelle".  Il souhaite donc que sa mère fasse le premier pas vers lui.  Sa mère, de son côté, lui a demandé des infos de base à savoir:  école, santé, travail, bonne famille, son cheminement mais rien côté sentiments.

J'ai bien aimé son témoignage et la façon sincère et honnête qu'il l'a fait sans en mettre plus ni sans en enlever conforme à la vérité, la réalité.

Je souhaite, de tout coeur, à M. Provost que sa mère aille vers lui.  Il doit conserver l'espoir et de plus, presque 4 années se sont écoulées, peut-être l'issue de la retrouvaille serait plus "chaleureuse" qu'informelle cette fois-là.

Merci Jean-Paul!  Super "tounes" encore!  Chez vous c'est chez nous (Gilles Valiquette), Parlez-moi de vous (Claude Gauthier), Le ruisseau de mon enfance (Adamo) et Prendre un enfant (Yves Duteil).

À la semaine prochaine!

Marthe xxx (Lotus)

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 2015-01-01, 12:16    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Loin des Yeux, Près du Coeur -> Résumés de Marthe Charest Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua