Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum
Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

2012-05-06 MARQUIS Maryse

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Loin des Yeux, Près du Coeur -> Résumés de Marthe Charest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Loly
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2008
Messages: 937
Localisation: Mauricie
Féminin

MessagePosté le: 2015-01-01, 11:31    Sujet du message: 2012-05-06 MARQUIS Maryse Répondre en citant


Émission du 6 mai 2012
 
Normay, Jean-Paul et Mme Maryse Marquis (votre invitée), 

D'entrée de jeu, Normay nous raconte un fait qui lui est arrivé récemment.  En se rendant à la pharmacie, alors qu'elle parlait de sa session-photo pour son livre Je vous ai tant cherchée, qui va paraître bientôt aux Éditions VLB, une commis lui a demandé de quoi traitait le livre et, quand Normay lui a répondu que c'était à propos des recherches, des retrouvailles, entre autres, tout de suite, la dame a montré de l'intérêt car elle a dit qu'elle aimerait faire quelque chose pour retrouver la fille biologique de sa grand-mère.  On dirait qu'il y a toujours quelqu'un(e), à quelque part qui est concerné, de près ou de loin, par l'adoption.  Il suffit d'en parler pour défricher la voie, faire avancer les choses et sensibiliser les gens.

Ici, j'ouvre une parenthèse personnelle, si vous me permettez.  Pendant plus d'un quart de siècle, il n'y avait qu'avec ma famille avec laquelle je parlais de l'adoption de ma fille et, encore là, très peu souvent alors que moi j'y pensais à tous les jours.  Cependant, quand j'ai commencé à parler de mon secret, au grand jour, étrangement, partout où j'allais, quand j'abordais ce sujet, il y avait toujours des personnes sur ma route qui me posaient des questions.  Au dépanneur, à la banque, chez le médecin, chez le dentiste, à la pharmacie, à l'épicerie etc., on voulait se renseigner pour moi mais aussi pour quelqu'un(e) connu(e) qui ne savait pas par où débuter les démarches de recherches.  Alors, je leur parlais des Centres jeunesse, du Mouvement Retrouvailles, du site Internet Adoption, Émotions, Retrouvailles (A.É.R.) et de l'émission Loin des yeux, près du coeur, à CJMS, à l'époque.  Je leur racontais aussi mon passage aux Retrouvailles de Claire Lamarche et je leur donnais mon adresse e-mail en cas de besoin.  Ça me faisait du bien de réaliser que je n'étais pas la seule "bibitte à recherches".  Voici un petit fait cocasse.  Un jour, dans une épicerie, entre le ketchup et les pois verts, une dame me demande:"Pis, l'avez-vous trouvée?"
 
  Pardon?  C'est bien vous qui êtes passée à Claire Lamarche?  Ah! o.k., oui c'est bien moi.  Désolée mais il s'est écoulé déjà six mois et je n'avais pas les retrouvailles en tête, au magasin.  Non, je n'ai toujours pas retrouvé ma fille, malheureusement.  Elle commence donc à me raconter l'histoire de sa soeur qui a confié son fils à l'adoption.  Elle était rongée par la culpabilité et en même temps, elle aurait bien voulu entamer des recherches..  Je lui ai dit que je pouvais servir d'intermédiaire, ce que j'ai fait.  Elle m'a souhaité bonne chance en prenant aussi les coordonnées que j'avais pris soin d'écrire sur une vingtaine de papiers (j'en ai laissé "traîner' autant aussi à différents endroits).  Des rencontres semblables nous aident à persévérer, à conserver l'espoir et à se sentir "utile" pour d'autres qui "font notre journée"!

Revenons-en à l'émission, maintenant.  Mme Marquis recherche sa mère biologique plus ou moins intensivement depuis 2008.  Sa mère était native de l'Abitibi et avait 16 ans à sa naissance soit le 28 janvier 1963 et son père avait 21 ans.  Elle est née à la Crèche St-Vincent-de-Paul de Québec et après 3 mois, fut transférée à l'Hôpital d'Amos à l'étage réservé pour les futurs bébés adoptés.  Elle y est demeurée jusqu'au 26 janvier 1964.

Sa mère aurait voulu la garder mais son père, tout comme plusieurs autres à cette époque, ne voulait pas d'un enfant illégitime dans sa maison car ce serait le déshonneur assuré qui s'abattrait sur sa famille, compte tenu des préjugés véhiculés par la religion prédominante ainsi que par la société, en général.  On ne voulait pas de "bâtards" dans le portrait!  C'est bien évident que les filles-mères ne faisaient pas adopter leur enfant de gaieté de coeur.  Elles avaient honte et la culpabilité et les remords entraient toujours sans frapper...Elles se culpabilisaient mais qu'en était-il des pères?  D'eux, on en parlait très peu...

Mettre au monde un enfant et devoir le laisser, ça ne s'oublie pas.  Il y avait toujours les inquiétudes de la mère de naissance, en parallèle, toute une vie durant.  L'enfant est-il bien aimé, choyé et heureux dans sa famille d'adoption?  Est-il malade?  Il y avait tellement de bébés à adopter à la Crèche que les mères pouvaient bien être en droit de se demander si leur enfant avait été adopté pour les bonnes raisons et non pour être de futurs travailleurs exploités à la ferme,  pour faveur absolue ou comme bâton de vieillesse.  Les enquêtes et les évaluations se faisaient en un rien de temps pour vider les Crèches.  Par conséquent, il était bien légitime de se demander si leur bébé était "entre bonnes mains".

Sa mère adoptive ne lui a pas caché son adoption et il n'y avait pas de tabou ce qui fait que Maryse a bien vécu le fait d'être adoptée.  Sa mère adoptive n'a jamais dénigré ni jugé sa mère biologique.  Elle avait déjà 3 garçons qui faisaient sa fierté mais il lui manquait une fille pour réaliser son rêve ce qui fut fait en adoptant Maryse et, l'histoire s'est répétée à savoir Maryse a adopté un enfant à son tour.  Sa mère adoptive se sent à l'aise avec le fait que Maryse recherche sa mère biologique.  Ce serait une belle façon de se remercier mutuellement quand la rencontre se ferait entre les deux mères.  Maryse dit qu'elle lui ferait un bel accueil mais voudrait avoir le temps de la connaître, de l'apprivoiser pour pouvoir préciser leurs attentes respectives.  On oublie la pensée magique!  Ce n'est pas parce qu'on retrouve que tout va nécessairement se "replacer" psychologiquement et physiquement.  Il faut prendre le temps d'assimiler beaucoup de choses afin de ne pas s'envahir car c'est une sensation qui n'est jamais appréciée; on ne reprend jamais le temps perdu des années manquantes. 

Pour des retrouvailles éventuelles, il est important d'être accompagné particulièrement par quelqu'un(e) qui a vécu la même chose que soi.  Par conséquent, cette personne peut comprendre davantage toute la gamme d'émotions vécues.  Il n'est pas question de "tasser" son conjoint, sa soeur, son amie, sa tante.  C'est de faire un meilleur choix de "compétence" pour ce jour si important pour lequel on ne peut pas faire marche-arrière.  On ne peut pas avoir de deuxième première retrouvaille alors, aussi bien être entouré par quelqu'un(e) qui peut nous aider vraiment.  Ce n'est pas une question de savoir qui va avoir le meilleur scoop de la curiosité!  Il s'agit de conserver son équilibre et le respect est la règle d'or pour de belles retrouvailles et post-retrouvailles.

Maryse se sent très bien avec sa condition d'adoptée.  Elle n'en veut pas à sa mère et dit même qu'elle a fait la bonne chose, compte tenu des circonstances de cette époque.  Elle aimerait qu'elle sache qu'elle pourrait mourir en paix, en toute quiétude et sérénité, bien qu'elle préférerait le lui dire; sa mère n'a que 66 ans.  Maryse a adopté à son tour mais à l'international, en Thaïlande, car au Québec, à deux reprises, la DPJ prônait plutôt , à tout prix, que l'enfant reste dans la famille.  Sa fille possède ses antécédents asiatiques, toute une chance, au contraire de plusieurs pays où les origines sont nébuleuses.

Maryse a vécu l'attente de sa fille comme une vraie grossesse prolongée soit pendant 2 ans et 1/2.  Au cours de cette très longue attente, aucune information ne lui était divulguée.  Leur manière de procéder est plutôt contraire à la nôtre, ici en Amérique.  En Thaïlande, on choisit l'enfant pour le parent et non le parent pour l'enfant.  Donc, on prend le temps de trouver des caractéristiques physiques de ressemblance, entre autres, entre l'enfant et la mère.  On fait le profil de l'enfant via les parents et non l'inverse.

La fille adoptive de Maryse a maintenant 11 ans.  Dans 2-3 ans, Maryse se propose de retourner dans le pays d'origine de sa fille.  Elle aimerait transmettre le même message à la mère biologique de sa fille que celui qu'elle voudrait apporter à sa mère à savoir un message déculpabilisant, en disant que toutes les deux ont fait ce qu'elles pouvaient pour le mieux-être de leur enfant.  Tout comme sa fille, Maryse se sent bien, heureuse et équilibrée.  Elle pense qu'elle voudrait rencontrer la mère thaïlandaise de sa fille mais, elle verra une fois sur place...

Dans un autre ordre d'idées, Maryse nous fait part qu'elle s'est rendue au Musée Bon Pasteur, à Québec, pour refaire le chemin en sens inverse, à rebours, vers son lieu de naissance, manière de boucler une boucle et de faire un clin d'oeil à sa première année de vie, à savoir qu'elle et les autres adopté(e)s n'arrivent pas du néant...

 
à vous tous pour cette bonne émission remplie d'authenticité, de générosité, de chaleur et de simplicité.  Ce fut encore une fois intéressant et enrichissant!

En 2013, pour tes 50 ans, Maryse, j'aimerais te souhaiter tout le succès possible dans tes démarches de recherches pour ta mère.  J'espère également que ta puce et toi pourrez retourner, dans quelques années, dans son pays d'origine pour lui fournir des réponses à ses questions.  Ouf! préparez-vous à vivre toute une gamme d'émotions!

À dimanche prochain, 13 mai, jour de la Fête des Mères, au Québec.  Que les pensées d'amour des mères et celles de leurs enfants s'envolent et se rencontrent à quelque part dans l'univers!

 


 


Marthe xxx (Lotus)

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 2015-01-01, 11:31    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Loin des Yeux, Près du Coeur -> Résumés de Marthe Charest Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua