Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum
Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

2012-11-25 DUSSAULT Danielle

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Loin des Yeux, Près du Coeur -> Résumés de Marthe Charest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Loly
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2008
Messages: 937
Localisation: Mauricie
Féminin

MessagePosté le: 2015-01-01, 10:52    Sujet du message: 2012-11-25 DUSSAULT Danielle Répondre en citant

Loin des yeux, près du coeur

Émission du 25 novembre 2012

Bonjour Normay, Jean-Paul et votre invitée Mme Danielle Dusseault,

Mme Dusseault recherche sa mère biologique née en 1926, elle aurait donc actuellement 86 ans.  Elle a appris qu'elle avait été adoptée vers l'âge de 3 ans.  Elle est née le 23 août 1953 à la Crèche de la Miséricorde de Montréal.  Elle était blonde, aux yeux bleus.  Elle était de petit poids car elle a été dans un incubateur pendant 5 semaines.  Elle s'appelait Agathe (son véritable prénom de bébé, le prénom de sa mère adoptive aussi) et Corriveau (nom de famille de sa mère de naissance), une information confirmée par la travailleuse sociale de son dossier.

Sa mère avait 25 ans lors de sa naissance.  Elle avait habité chez une soeur, à Montréal, au cours de sa grossesse donc quelqu'un, quelque part, sait quelque chose.  Elle était blonde, aux yeux bleus, célibataire, fille de table, de belle apparence, distinguée et de bonne éducation.  Elle avait 2 frères et 5 soeurs.  Elle était catholique et de nationalité canadienne-française.

Son père avait 27 ans lors de la naissance de Danielle.  Il était blond, aux yeux bleus, bilingue, célibataire, de bonne éducation et conducteur de pelles mécaniques. Il était marchand-contracteur et avait 2 frères et 1 soeur.  Il était Américain et protestant.  Sans doute que le fait que Danielle soit catholique et son amoureux protestant leur a mis des bâtons dans les roues et ils ont dû passer par l'adoption car il n'était pas question de mariage ni de concubinage pour eux.

Sa grand-mère était secrétaire municipale et serait décédée d'une péritonite.

Vers l'âge de 17-18 ans, elle a vécu une crise d'identité et pour cause, elle est devenue enceinte et voulait connaître ses origines.  Elle a débuté ses recherches officielles en 1970 au CSSMM (Centre des Services Sociaux du Montréal Métropolitain) en faisant sa demande d'antécédents sociobiologiques.  Les réponses ne lui sont parvenues qu'en 1984.  Des démarches sont présentement en cours au Centre jeunesse.

Normay lui a suggéré de communiquer avec le Mouvement Retrouvailles qui a une banque de données de recherchant(e)s et d'aussi s'inscrire sur le site Internet Adoption, Émotions, Retrouvailles (A.É.R.) en y plaçant son avis de recherche dans la rubrique appropriée (mères recherchées).

Danielle a dû confier son premier enfant à l'adoption, en 1970.  À ses 6 mois de grossesse, elle a dû s'«exiler» dans un centre pour «filles-mères», à Montréal, sur la rue St-Michel, où elle était bien traitée et avait un suivi tout au cours de sa grossesse.  Elle pouvait très bien comprendre et réaliser ce que sa mère avait vécu car elle ressentait les mêmes inquiétudes et avait aussi les mêmes interrogations.  Elle avait 17 ans et était la plus âgée du groupe.  Il y en avait plusieurs de 13-14 ans.  Là où elle était hébergée, personne ne pouvait la pointer du doigt et elle ne pouvait pas nuire non plus à la réputation si chère de ses parents adoptifs.

Normay nous a ensuite parlé de Mimi Destée, comédienne de théâtre et de télévision (qui a eu un courrier du coeur dans le journal Allô Police) qui accueillait des «filles-mères» chez elle, pour les aider, après leur «délivrance», en leur permettant de garder leurs bébés.  Elle les plaçait dans des maisons privées où elles étaient rémunérées.  Au Centre Rosalie-(Cadron)-Jetté, Danielle pouvait poursuivre ses études et faire quelques menus travaux ménagers.  Elle était comprise à Rosalie-Jetté quoiqu'elle tentait de trouver sa place, tentait de s'intégrer, se sentait différente des autres.  Elle avait fait des études au couvent avec des religieuses et était la p'tite blonde aux yeux bleus, chérie, la p'tite princesse fille-modèle parfaite, bien éduquée, faisant la fierté de ses parents.  C'était lourd à porter de répondre aux exigences de sa mère adoptive, plus particulièrement.  Par ailleurs, elle n'était pas parfaite! 

Danielle a recherché et retrouvé son fils (enfant unique) en 2007.  Les retrouvailles ne se sont pas vraiment bien déroulées.  À ce moment-là, son fils avait des problèmes psychologiques et il venait de perdre sa mère adoptive peu de temps avant leur rencontre.  Elle sait qu'il est bien, qu'il a reçu une bonne éducation mais ne veut pas porter la responsabilité, la culpabilité des problèmes de son fils.  Elle a pu régler des choses du passé et la vérité est au moins connue, de part et d'autre.  Elle a aussi retrouvé le père biologique de son fils avec lequel elle était en contact, à l'occasion.  Son fils lui ressemblerait.  Elle lui a aussi présenté ses grands-parents paternels.  La porte est toujours ouverte, la balle est dans son camp...

Merci Normay, Jean-Paul et Danielle pour cette bonne entrevue accompagnée, comme toujours, de beaux choix de plages musicales.  Cette semaine: 1) Un enfant, paroles et musique Jacques Brel et interprétée par Petula Clark, 2) Si tu viens dans mon pays, paroles Luc Plamondon, musique Christian St-Roch et interprétée par Renée Claude, 3) Prendre un enfant, paroles et musique Yves Duteil et interprétée par Nana Mouskouri et 4) Un enfant, paroles Michel Sardou, musique Jacques Revaux et interprétée par Michel Sardou.

À la semaine prochaine, en espérant que ce ne soit pas réellement la dernière de cette émission car on la manquera sincèrement.  Aucune émission ne lui ressemble, nulle part ailleurs.  Il faudrait comprendre que Loin des yeux, près du coeur est une excellente tribune, un tremplin important pour les personnes adoptées et pour les parents biologiques qui n'ont pas de «voix», ne sont pas entendus ni écoutés dans aucun créneau ni dans la société, en général.


Marthe Charest
Une auditrice déçue d'un éventuel retrait de l'émission, temporaire, j'espère.  

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 2015-01-01, 10:52    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Loin des Yeux, Près du Coeur -> Résumés de Marthe Charest Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua