Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum
Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

2011-10-16 VÉZINA France

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Loin des Yeux, Près du Coeur -> Résumés de Marthe Charest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Loly
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2008
Messages: 937
Localisation: Mauricie
Féminin

MessagePosté le: 2015-01-01, 09:19    Sujet du message: 2011-10-16 VÉZINA France Répondre en citant

Émission du 16 octobre 2011

Bonjour Normay, Jean-Paul et votre invitée Mme France Vézina,

Merci à Mme Vézina pour son témoignage émouvant.  En tant que mère biologique, ça me fait toujours un pincement au coeur de voir à quel point le désir des personnes adoptées de retrouver leurs origines, leurs mères plus particulièrement, est viscéral souvent même avant la majorité, comme chez Mme Vézina.  Par ailleurs, c'est malheureux mais peu de mères de naissance font des recherches pour retrouver leur enfant à cause du contrat qu'elles ont signé, le fichu engagement, la promesse, à cause aussi des préjugés de l'époque ou du silence qu'elles ont gardé (conjoint et enfants ne sont pas au courant).  Pourtant, l'importance est tout aussi grande et viscérale pour les mères de retrouver leur enfant mais elles sont stigmatisées, ont conservé la peur au ventre d'être encore blâmées et exclues de leurs familles, de la société si elles décidaient de parler de cette grossesse hors-mariage...voilà une des raisons d'être de l'émission Loin des yeux, près du coeur, pour démystifier et sensibiliser les gens à la problématique de l'adoption et de la post-adoption.  Moi, j'ai recherché et retrouvé ma fille et je me sens tellement libérée de ne plus avoir une vie en points d'interrogation.

Mme Vézina a su en bas âge qu'elle avait été adoptée et vers 16 ans, déjà elle décidait de prendre des informations au Mouvement Retrouvailles.  On lui a alors dit qu'elle pourrait entreprendre ses démarches officiellement à 18 ans.  Pendant son adolescence, elle pensait toujours à sa mère biologique.  Donc, à sa majorité, elle a fait sa demande pour ses antécédents socio-biologiques au Centre jeunesse de Québec.  Ses parents adoptifs étaient au courant de ses démarches et même sa mère adoptive a eu une bonne réaction, une belle complicité avec sa fille quand elle a reçu ses antécédents, le début de son histoire.  La plupart du temps, quand les adoptés hésitent à faire des démarches c'est pour ne pas déplaire, faire de la peine ou blesser leurs parents adoptifs sinon il y en aurait bien plus encore qui feraient les premiers pas pour des recherches.

J'ai bien aimé quand Mme Vézina nous a raconté, entre parenthèses, l'"adoption d'un bébé", d'une poupée, en fait, au magasin.  L'acheteur devenait le parent qui en prendrait soin, ça faisait donc un lien, en quelque sorte, avec sa propre adoption.

Elle nous a parlé aussi du Projet Pilote auquel elle s'est inscrite en 1994, de la localisation de sa mère, de sa rencontre avec la t.s et de la rédaction de sa lettre à sa mère.  Celle-ci a refusé à cause soit disant d'une ligne commune, partagée avec d'autres abonnés et qu'elle ne pouvait donc pas parler librement.  Elle a pris les coordonnées de la travailleuse sociale.  Elle appela le lendemain, d'une cabine téléphonique, et la ligne était occupée au Centre jeunesse.  Il y a eu une autre tentative de relance mais cette fois-ci, la communication a été coupée mais sa mère a eu le temps de reconnaître l'existence de sa fille.  Mme Vézina se raccroche donc à la phrase de sa mère en rapport avec son refus:  pour le moment c'est non (donc la porte n'est pas fermée définitivement) et c'est un peu moins douloureux,

En 1995, Mme Vézina tente alors d'avoir des renseignements sur son père biologique mais malheureusement, de par son métier ou sa profession très rare, elle aurait pu trop facilement le reconnaître.  Autre déception pour Mme Vézina car ça ne peut pas aller encore une fois plus loin.  En 2006, elle a su que sa mère était revenue à la Crèche 7 mois après sa naissance et ça lui a apporté au moins un baume sur ses blessures et sur ses questionnements.

Je trouve qu'elle a été bien imaginative, a trouvé beaucoup de trucs pour avoir des réponses à ses questionnements, comme plusieurs personnes adoptées déterminées à retrouver.  Je la félicite pour sa persévérance et pour son courage, il en faut toute une dose!  Elle a raison de garder l'espoir de retrouver, son rêve, car c'est le carburant nécessaire pour ne pas s'effondrer et pour toujours continuer à faire des démarches.  Je lui souhaite de conserver tout son courage, sa patience et sa détermination.

Bon succès!

P.S. Merci à Jean-Paul pour le choix de ses chansons:  Ma mère chantait toujours (Fabienne Thibault), Sur ma vie (composée par Charles Aznavour et interprétée par Ginette Reno) et Quand la tendresse (Gilles Vigneault).  La première était une chanson que ma mère fredonnait toujours et ça me rappelle à son souvenir, elle qui a été si importante et précieuse pour moi et qui est décédée il y a 10 ans.

Marthe xxx (Lotus)

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 2015-01-01, 09:19    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Loin des Yeux, Près du Coeur -> Résumés de Marthe Charest Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua