Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum
Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

2011-12-04 PARADIS Rosanne + collaboration de Pauline LARUE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Loin des Yeux, Près du Coeur -> Résumés de Marthe Charest
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Loly
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2008
Messages: 937
Localisation: Mauricie
Féminin

MessagePosté le: 2015-01-01, 08:48    Sujet du message: 2011-12-04 PARADIS Rosanne + collaboration de Pauline LARUE Répondre en citant



Emission du 4 décembre 2011

Bonjour Normay, Jean-Paul, Pauline (Larue) et Rosanne (Paradis),

D'abord et avant tout, il me fait plaisir de souligner le courage de la mère de Georgette (Alicia) sur le site d'A.É.R., qui, à 79 ans, a décidé de réviser ses positions et de lui dire OUI pour qu'elle envoie une première lettre. Elle vient d'annoncer à ses enfants qu'ils ont une soeur aînée. Ce n'est vraiment pas facile à cause du jugement qu'elle a eu par le passé. Je trouve que c'est déjà un très grand pas démontrant une belle ouverture. Bon succès dans cette belle histoire et on se croise les doigts en attendant avec Georgette... Aujourd'hui, Rosanne nous partage des pans de son passé plutôt difficile. Devenue enceinte à la fin de ses études au secondaire, elle doit partir de chez ses parents pour aller se cacher chez son frère, une bonne partie de sa grossesse et à la fin, se cacher chez sa soeur. Ses parents, très catholiques comme la majorité des Québécois du temps, n'acceptaient pas qu'elle "revienne avec un paquet"(un bébé hors des liens du mariage). Rosanne avait un emploi mais à cause de sa grossesse, on l'a congédiée. Démunie, n'ayant pas d'argent, on favorisait l'adoption. Il n'y avait pas d'aide sociale, non plus. Sa travailleuse sociale, comme beaucoup d'autres à l'époque, a tenté de l'influencer en lui disant qu'elle ne pourrait pas s'occuper de son bébé adéquatement. La compassion n'était pas au menu pour les mères-célibataires...

Au cours des années Peace & Love, la drogue circulait facilement et Rosanne en a consommé. Compte tenu qu'elle a su par la suite qu'elle était enceinte, elle a été angoissée tout au long de sa grossesse en pensant qu'elle aurait sans doute un enfant anormal et ne voulait pas dévoiler ce secret car on aurait eu un argument de plus pour lui faire faire adopter son poupon. S'il était anormal, elle se disait qu'elle le garderait (culpabilité aidant) et que s'il était normal, elle le confierait à l'adoption afin qu'il soit placé dans une famille qui pourrait en prendre bien soin.

Lors de l'accouchement, Rosanne a refusé d'être anesthésiée, à l'éther, à l'époque, car elle voulait avoir conscience de tout ce qui se passerait avec son bébé. Le personnel médical n'avait pas vraiment beaucoup d'empathie pour elle. Elle paniquait car elle n'avait pas entendu son bébé pleurer. Tout était pourtant o.k. mais personne ne l'en informait pour faire baisser son anxiété. Elle est demeurée une semaine à la Miséricorde et pouvait voir son bébé à la pouponnière.

À sa sortie de l'hôpital, on revient à la charge pour savoir ce qu'elle avait décidé en rapport avec son bébé. À son congé, elle avait choisi de payer une pension et de l'emmener à la Crèche. Mais, malheureusement, il y avait une grève au sein des crèches et on avait demandé si certaines familles voulaient accueillir des bébés. La grève s'est terminée rapidement, au bout d'une semaine, et Rosanne a mis son enfant en pension à la Crèche St-François-d'Assise. Pension au montant de 10$/mois avec une preuve qu'elle avait bel et bien payé (permis de visite). Elle pouvait le voir et le prendre dans ses bras mais que les mercredis et les dimanches pas plus de deux heures/semaine.

Seule, sans bébé, elle va chez sa soeur où là elle fait une obsession, peur qu'on donne son bébé, qu'on l'échappe, qu'on oublie de lui donner son biberon, bref on lui fait rencontrer un psychiatre qui après deux semaines lui a dit de venir chercher son enfant. Ses parents ne voulaient pas l'accueillir mais on a "frimé" la réalité, pour ne pas porter atteinte à la réputation de la famille, en disant qu'ils avaient accepté de prendre soin d'un bébé (famille d'accueil par charité chrétienne).

Elle a fait baptiser (certificat de naissance) son garçon avant de sortir de la Miséricorde. Pour faire avaler la pilule plus facilement, ses parents ont dit qu'ils avaient pris un enfant en accueil. Jeune, seule et sans moyens, elle se culpabilisait de vouloir "s'aérer les esprits", à l'occasion. Elle ne devait pas se plaindre, au fond. Elle est partie de chez ses parents quand son fils a eu 5 ans.

Rosanne, entre-temps, a "refait" sa vie alors que son fils avait 7 ans. À ce moment-là, au Québec, son propre fils était considéré comme illégitime si elle décédait. Il n'aurait pas eu droit de faire partie des héritiers légaux sauf si Rosanne et son conjoint, tous deux, décidaient de l'adopter, au sens strict de la loi. Le jugement d'adoption a été rendu en 1979 au coût de 50,00$. Ça dépasse l'entendement, son propre enfant naturel! Au moment de l'adoption, au CSS (Centre des Services Sociaux), on lui a demandé des nouvelles de son fils et pourquoi pas un bilan financier, tant qu'à faire! C'était tout à fait maladroit, disgracieux, insultant et révoltant alors que tout au long des 7 années précédentes, personne n'était là pour lui tendre la main, ni vu ni connu, aucune aide apportée, niet!

Rosanne a une bonne relation avec son fils, une belle complicité. Rosanne se dit quand même privilégiée d'avoir pu compter sur sa soeur. 37 ans plus tard, elle a quand même l'impression de souffrir et se sent coupable pour toutes les femmes qui ont dû confier leur enfant à l'adoption avec leur vie de secrets et de déchirements.

Étant moi-même mère de naissance et ayant confié mon bébé à l'adoption, je ressens moi aussi, même 8 ans après avoir retrouvé ma fille, un genre de culpabilité et beaucoup d'empathie pour les mères-célibataires des années '40, '50 et '60, plus particulièrement. Je profite au maximum de ma belle relation avec ma fille, bien sûr, mais en même temps, je ne peux oublier celles qu'on a traînées dans la boue ainsi que celles qui n'ont pas eu la chance de retrouver encore.

Le Mouvement Retrouvailles et l'émission Loin des yeux, près du coeur existent pour donner un coup de pouce, guider, diriger les adopté(e)s et les mères de naissance. On ne peut pas changer le passé mais on peut tenter de transformer le présent. Bien entendu, en tant que mère biologique, quand on fait des démarches de recherches, tout le passé remonte à la surface avec, en tête, le rejet, les préjugés, la honte, la culpabilité, l'humiliation et le manque d'honnêteté. On doit revenir sur un serment que l'on prêtait sur l'Évangile et à l'époque, la parole d'Évangile était sacrée. Il fallait garder le secret de cette naissance.

En 2011 presque 2012, il ne faut pas se priver du bonheur immense de retrouver son enfant, autres temps, autres moeurs. Le Mouvement Retrouvailles et les Centres jeunesse, entre autres, sont là pour aiguiller les mères , plus particulièrement âgées et expliquer les étapes des recherches pour des retrouvailles éventuelles. Ce n'est pas évident mais il n'y a qu'elles qui peuvent savoir la douleur d'avoir eu un enfant et de ne pas savoir ce qu'il est devenu, comme un enfant "porté disparu" ou décédé mais pour qui on ne peut pas faire de deuil... Il est temps qu'elles puissent ouvrir leurs coeurs et leurs bras et ne plus attendre car plus tard ce sera peut être trop tard...

Merci à Rosanne pour son témoignage émouvant. Je trouve que malgré plusieurs embûches dans son parcours de vie, elle a su tenir tête aux autorités en place, courageusement, d'une manière déterminée.

Voilà!

Marthe xxx (Lotus)

P.S. Merci Jean-Paul pour tes choix de plages musicales bien appropriées et merci aussi à toi, Pauline, pour ta collaboration.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 2015-01-01, 08:48    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Loin des Yeux, Près du Coeur -> Résumés de Marthe Charest Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua