Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum
Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

L'enfant adopté. Comprendre la blessure primitive
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Poèmes, chansons, livres -> Livres et bouquins
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 708
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-10-22, 22:06    Sujet du message: L'enfant adopté. Comprendre la blessure primitive Répondre en citant

De ♥Loly♥  (Message d'origine)Envoyé : 2005-08-21 20:12


Présentation du livre


L'enfant adopté est un livre qui pourrait révolutionner la façon de penser l'adoption. En appliquant les données de la psychologie prénatale et périnatale et celles sur l'attachement, la création du lien et la perte, il détaille les effets de la séparation des enfants adoptés d'avec leur mère de naissance.
De plus il donne à ces enfants, dont la souffrance a longtemps été méconnue ou mal comprise, la validation de leurs sentiments ainsi qu'une explication à leurs comportements.









     

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Dernière édition par Picotine le 2011-11-29, 19:45; édité 3 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 2009-10-22, 22:06    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 708
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-10-22, 22:10    Sujet du message: L'enfant adopté. Comprendre la blessure primitive Répondre en citant

Le lien brisé = naissance de la blessure primitive   
 
 
De ♥Loly♥  (Message d'origine)Envoyé : 2005-08-22 21:19
Le lien brisé:Peu importe qu’ils soient proches ou non de leurs parents adoptifs, il y a une place réservée à leur mère de naissance.  Cela ressemble plus à une relation biologique qu’à de la curiosité ou à un besoin d’information.  Il y a un sentiment de relation inconsciente avec cette mère perdue, relation qui leur semble si profonde.
Un nourrisson ou un enfant peut s’attacher à une autre personne qui s’occupe de lui, mais la qualité de cet attachement peut être différente de celui avec la première mère, et le lien peut être difficile à faire ou, comme beaucoup d’adoptés le disent, impossible.

Ø     Différence entre le lien et l’attachement :

Le lien est à la mère naturelle ce que l’attachement est à la mère adoptive

Ø     Lien brisé :

Ce dont l’enfant a manqué c’est la sécurité et la sérénité de l’union avec la personne qui lui a donné naissance, une continuité de lien entre sa vie prénatale et sa vie post-natale.  C’est une relation profonde après laquelle l’adopté languit pour toujours.  C’est cette attente qui lui donne souvent des sentiments de désespoirs, d’impuissance, de vide et de solitude.  Peu importe ce qui arrive dans l’avenir, cette période immédiate après la naissance, pendant laquelle l’enfant fait la transition entre la sécurité chaude, fluide et sombre du ventre de la mère et le monde froid, lumineux et étranger de la vie post-natale, est une période cruciale.  À ce moment, l’enfant a besoin de la proximité de sa mère pour trouver le monde sûr et bienveillant et non perturbant, indifférent et hostile.  À ce moment la mère représente le monde entier pour le bébé et la relation entre eux deux est essentielle au sens du bien-être et de l’intégrité de l’enfant.

* La rupture de cette relation entre l’enfant adopté et sa mère de naissance entraîne une blessure primitive ou narcissique qui affecte le SELF (voir la définition ci-bas) de l’adopté et se manifeste souvent par un sens de la perte, une méfiance de base, une anxiété et de la dépression, des problèmes affectifs et/ou comportementaux et des difficultés dans ses relations avec ses proches.  Le fait de réaliser consciemment ou non que la séparation originelle soit le résultat d’un « choix » de la mère, affecte l’estime de soi de l’adopté et le sens de sa valeur intrinsèque.


SELF : L’essence ou noyau de l’individu qui donne un sentiment d’entièreté.  Le SELF est souvent perdu suite à un traumatisme précoce et un sentiment de devoir agir de façon à éviter la répétition du traumatisme.  Une personne sait qu’elle  agit à partir de son vrai SELF parce qu’elle n'a pas d’anxiété et à un sentiment de complémentarité entre son moi interne et son moi externe.
Vous reconnaissez-vous dans cette explication et voyez-vous l'importance et la profondeur du lien qui nous uni à notre mère naturelle et ce, peu importe l'âge à laquelle nous avons été adopté?


   

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Dernière édition par Picotine le 2011-11-29, 19:42; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 708
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-10-22, 22:16    Sujet du message: L'enfant adopté. Comprendre la blessure primitive Répondre en citant

De : Chimène641Envoyé : 2005-08-23 09:48
Bonjour Loly,

Comme tu as donc raison.  Nous en sommes marqués pour le restant de nos jours.  Plusieurs gens croient que c'est un caprice d'enfant de vouloir retrouver notre mère naturelle.  Combien de fois me suis-je fait dire.« Ca va te donner quoi ??» ou bien « Elle n'a pas voulu te voir, alors laisse tomber, passe à autre chose».

Les gens qui n'ont pas vécu ce genre de lien brisé ne comprennent rien ou ne veulent rien comprendre et ils croient qu'en nous disant ce genre de commentaires, nous allons baisser les bras et faire comme si de rien n'était...Ils sont trop bêtes pour vouloir ne serait-ce qu'essayer de comprendre...c'est ce que j'ai malheureusement expérimenté auprès de certaines gens qui ont suppossément des diplômes en psychologie.

WOW!!! Méchant psychologue...ils ont dû certainement soudoyé quelqu'un pour avoir leur diplôme.

Ce lien brisé l'est à tout jamais. Car comme on dit souvent: Un pot cassé, c'est un pot cassé, même si on recolle les morceaux ensemble, ca reste un pot cassé..

Chimène


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 708
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-10-22, 22:17    Sujet du message: L'enfant adopté. Comprendre la blessure primitive Répondre en citant

De : picotineEnvoyé : 2005-08-23 11:37


     C'est sans doute ce lien qui inconsciemment m'a poussé et me pousse encore à découvrir toutes mes racines.
    

Merci de me l'avoir fait découvrir.
  

     Tant et aussi longtemps que je n'aurai pas retrouvé j'y mettrai toute mon énergie.  Je veux toute mon histoire et tout mon monde.  

Picotine   

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 708
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-10-22, 22:20    Sujet du message: L'enfant adopté. Comprendre la blessure primitive Répondre en citant

De : Inconnue821Envoyé : 2005-09-02 11:08
Bon matin Loly
Plusieurs fois que je lis ce message et pourtant je ne le comprends pas. Le lien brisé...la rupture entre sa mère et lui provoque une blessure primitive. Si la mère décède, est-ce encore une blessure primitive? La mère biologique a-t-elle aussi une blessure primitive? On perd une amie très proche, le lien se brise aussi?

Ce dont l’enfant a manqué c’est la sécurité et la sérénité de l’union avec la personne qui lui a donné naissance, une continuité de lien entre sa vie prénatale et sa vie post-natale. 

L'enfant a manqué de sécurité, de sérénité...pourquoi? Au moment de ma naissance, je ne crois pas que je manquais de sécurité...

Le fait de réaliser consciemment ou non que la séparation originelle soit le résultat d’un « choix » de la mère, affecte l’estime de soi de l’adopté et le sens de sa valeur intrinsèque.

Peux-tu m'expliquer cette phrase là? Pourquoi l'estime de soi est affecté?

Bonne journée

Inconnue qui se pose des questions....????


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 708
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-10-22, 22:23    Sujet du message: L'enfant adopté. Comprendre la blessure primitive Répondre en citant

De : vasgauEnvoyé : 2005-09-02 15:57
Bonjours,
ouais, toute une réflexion sur cette énoncé.

Le fait d'avoir été arraché à notre mère naturel, nous a surment traumatisé à notre naissance. On a beau recevoir d'excellent soin, et de ressentir de l'amour de celles qui ont pris soin de nous, mais même étant bébés, nous ressentons cette absence de cette personne qui nous a portées pendant 9 mois, et c'est cette absence ressentis qui fait que nous avons du mal à "dealer" avec certains points, tels que le rejet, se faire dire non. Nous avons un besoin d'amour plus marqué, pour compensé à ce manque qu'est la présence de notre mère biologique.

L'estime de soi, peut-il être ressenti étant bébé, comme cette réflexion ci??

--- qu'est-je fait de mal, pour ne pas vouloir de moi, et me rejeter dès ma naissance???

Du moins, quelque chose qui ressemble à ca, et que l'estime de soi en prend un coup, et nous suit tout le long de notre cheminement de vie, et qu'un jour ou l'autre nous devons travailler cette estime de soi, pour pouvoir continuer.

Tant qu'au sens de sa valeur intrinsèque, est-ce que les valeurs transmise par nos parents adoptives on moins de portés que si ca avait été nos parents biologiques qui nous l'avait transmises??

Personnellement, je n'ai pas suivi out à fait toutes les valeurs que mes parents adoptifs m'ont transmis. Aurais-je suivis plusse les valeurs, si ca avait été ms parents biologiques qui me les avaient transmis?.....je n'en sais rien.

Peût-être avons-nous certaines dispositions et valeurs dès notre naissance et peu importe qui nous éduques, nous serons, ferons et suivrons le même chemin.

Sommes-nous vraiment conscient de nos valeurs, ou, le fait d'avoir été arraché de nos origines, nous aveuglerais.

De toute facon, c'est une énoncé, qui nous fait prendre conscience de certaine question.

Merci de nous le partager.

Marc (Vasgau)

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 708
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-10-22, 22:26    Sujet du message: L'enfant adopté. Comprendre la blessure primitive Répondre en citant

De : ♥Loly♥Envoyé : 2005-09-07 07:50
Allo Sue,
 

tout d'abord je tiens à te remercier pour ces questions soulevées.  Je les trouve profondes et je vais te répondre de mon mieux.



  • Le lien brisé...la rupture entre sa mère et lui provoque une blessure primitive. Si la mère décède, est-ce encore une blessure primitive?

Oui, l'enfant ressentira la même blessure si la mère décède à la naissance.  Il y aura cependant une grande différence dans la guérison de cette blessure si l'enfant retourne dans sa famille car il entendra à nouveau la voix de son père et des gens qui ont côtoyer sa mère.  On lui parlera de sa mère, il verra des photos, connaîtra son identié, etc. Tout ceci atténuera grandement cette blessure car il y aura une certaine continuité de lien.


Lorsque l'enfant est dans le ventre de sa mère 9 mois, qu'il évolu dans un climat chaud, humide et sombre et que, tout à coup, il est expulsé dans un climat sec, froid et clair, il a besoin de reperts et son repert le plus important est sa mère. Si l'enfant est placé en adoption que ce soit parce le fait que la mère n'a pas d'autres alternatives ou qu'elle décède, celui-ci n'a plus aucun repert.  Et comme il était interdit aux religieuses de cajoler les enfants... il ne fallait surtout pas qu'elles éveillent en elles leurs côté maternel... l'enfant se voyait privé de tendresse, de caresses et de chaleur humaine, choses primordiales pour un nouveau-né.  De plus, comme la mère et l'enfant ne forment qu'un pendant 9 mois, l'identité de l'enfant est celle de sa mère.
  La mère continue son chemin par la suite puisqu'elle a son identité propre mais l'enfant lui, son identité étant sa mère, il la perd, d'où l'importance de la continuité du lien entre la mère et l'enfant.
 
Mais, dans le cas d'un décès ou dans le cas où la mère laisse son enfant en adoption, peut importe les raisons, l'enfant perd son identité ou son self, ce qui cause la blessure primitive qui le suivra toute sa vie, qu'il en soit conscient ou pas.
Exemple:  Un homme a appris sur le tard qu'il était adopté.  Toute sa vie il vivait des sentiments qu'il ne comprenait pas vraiment.  Il ne pouvait évidemment pas associer ces sentiments de rejet à l'adoption.... Lorsqu'il m'a raconté ce qu'il ressentait, je lui ai recommandé ce livre et il en a été enchanté car il s'y est retrouvé et il pouvait enfin comprendre la source de ses émotions.


  • La mère biologique a-t-elle aussi une blessure primitive?
Non.  La blessure est la cause de la séparation de la mère d'avec son enfant.  La mère a eu sa mère à elle lors de sa naissance, elle n'en a pas été séparée.  Elle a pu vivre la continuité du lien, elle a donc son identié et son self a été préservé.  La mère vivra une autre sorte de blessure mais, comme elle en est consciente, elle peut apprendre à la surmonter et à continuer sa vie malgré cette terrible épreuve qu'elle vient de traverser.  Elle pensera à son enfant, elle vivra de la tristesse lors de certains événements qui lui feront penser à son enfant.  Une tristesse pourra même couvrir ses yeux toute sa vie mais elle ne subit pas la blessure primitive.  C' est comme pour tout être humain qui doit traverser une terrible épreuve qui changera sa vie comme le deuil, le divorce, une maladie grave, etc... la vie continue et il faut redresser la tête et continuer d'avancer, ce que font la plupart des mères.


  • On perd une amie très proche, le lien se brise aussi?
Le lien qui se brise te peinera pour toujours en ce sens qu'elle te manquera toujours, mais cette épreuve n'altèrera pas ta personnalité profonde. La perte d'un(e) ami(e) très proche ne cause pas la blessure primitive.  Lorsque tu étais avec elle, tu avais ton identité propre, et cette identité demeure après son décès,  ce qui n'est pas le cas lorsque l'enfant est coupé de sa mère dès sa naissance.

  • L'enfant a manqué de sécurité, de sérénité...pourquoi? Au moment de ma naissance, je ne crois pas que je manquais de sécurité...
Ce qui cause l'insécurité est la rupture de la continuité du lien entre sa vie prénatale et sa vie post-natale. Ce lien si spécial qui l'uni à sa mère lorsqu'il est en elle doit se continuer par la suite mais tout se coupe brutalement.

  • Pourquoi l'estime de soi est affecté?
Dans la tête du petit bébé, il vient de perdre sa mère parce qu'il n'était pas un bon bébé d'ou son comportement accomodant afin de ne plus être abandonné.  Cette notion est particulièrement difficile à concevoir car nous ne sommes pas habitué à penser qu'un bébé peut avoir des sentiments aussi profonds, mais ils existent bel et bien ces sentiments et ils suivront l'enfant tout au long de sa vie.L'adulte comprendra que sa mère n'avait pas le choix à une certaine époque.  Il comprendra aussi que la société n'offrait rien pour soutenir la mère, je pense ici à l'aide sociale... mais le petit coeur de l'enfant lui ne le comprendra jamais, d'où l'importance d'être conscient de ces émotions là et de les gérer.  Lorsqu'on est conscient de cette blessure, on peut en guérir.  Je reviendrai sur la question de la guérison lorsque nous auront fait le tour de cette blessure afin de bien la comprendre.

J'espère t'avoir aidé un peu et encore merci de ta participation.

Vasgau, bon retour dans le site

Lyne

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 708
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-10-22, 22:30    Sujet du message: L'enfant adopté. Comprendre la blessure primitive Répondre en citant

De : Inconnue821Envoyé : 2005-09-08 10:40
Bonjour Lyne

Merci de me répondre

Tu écrits ''   La mère continue son chemin par la suite puisqu'elle a son identité propre mais l'enfant lui, son identité étant sa mère, il la perd, d'où l'importance de la continuité du lien entre la mère et l'enfant.

Je croyais que la mère vivait elle aussi un lien brisé. Elle porte l'enfant neuf mois alors j'imagine qu'elle s'attache à l'enfant et oupsss pour des raisons X elle s'en sépare alors le lien est brisé, non....Qu'en est-il le lien avec le père? L'enfant doit avoir aussi cette blessure là ?

Si la mère durant la grossesse s'attache à l'enfant qu'elle porte elle doit vivre une blessure aussi intense que l'enfant...j'aimerait que tu m'expliques cela car je ne comprends pas ?????

Sue


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 708
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-10-22, 22:33    Sujet du message: L'enfant adopté. Comprendre la blessure primitive Répondre en citant

De : lotusbleu123Envoyé : 2005-09-08 21:00
Bonjour Lyne et Sue,


Si tu ne comprends pas, Sue, je ne comprends pas plus, moi non plus.  On parle toujours du lien brisé pour l'enfant mais pendant la grossesse, nous sommes deux, quoi!  Il me semble qu'il y a réciprocité.  Le lien, à mon avis, est brisé de part et d'autre, pas de la même façon mais brisé tout de même.  L'enfant a besoin de sa mère mais la mère a aussi besoin de son enfant «kidnappé» par la société.  La mère a peut-être son identité propre sans être mère mais elle la perd et elle ne sera plus jamais la même tout comme l'enfant, en se quittant mutuellement.  Future mère pendant 9 mois mais n'a plus cette identité à la naissance, brisure aussi.

Je n'ai pas pu me procurer le livre en question mais j'aimerais bien voir les deux côtés de la médaille.  Je ne sais pas si l'auteure fait un parallèle avec la mère.  Pour le père, je comprends que ça puisse être différent n'ayant pas porté le bébé pendant 9 mois, même s'il l'aime intensément, l'enfant ne dépend pas de lui directement comme dans le sein de sa mère.

Peux-tu éclairer ma lanterne, Lyne, s'il te plaît?

Merci!

Affection,

Lotus xxx

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 708
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-10-22, 22:35    Sujet du message: L'enfant adopté. Comprendre la blessure primitive Répondre en citant

De : ♥Loly♥Envoyé : 2005-09-08 21:57
Allo Marthe et Sue,
 

je ne dis pas ici que la mère ne souffre pas.  En effet, le lien est brisé pour elle aussi lorsqu'elle doit placer son enfant en adoption.  Par contre, seul l'enfant vivra la blessure primitive.

Il ne faut pas oublier que la personnalité de l,enfant c'est sa mère.  Il est immergé en elle, il est une partie d'elle.  Ça prend 9 mois pour former le corps de l'enfant mais celui-ci aura besoin d'environ un an pour développer sa personnalité.  Comme sa personnalité est sa mère, il a besoin d'elle pour construire la sienne et devenir lui-même.

Comparons la personnalité de la mère à un matériaux de construction.  L'enfant puisera dans ce matériaux jusqu'à ce que sa personnalité soit complètement formée.  Lorsqu'il est coupé de sa mère, il n'a plus les matériaux originaux pour travailler, il doit prendre des matériaux d'emprunt.  Il fera un bon travail quand même mais il ne sera pas comme il aurait été avec les matériaux d'origine, avec sa mère.

La mère par contre n 'a pas été coupée de sa mère a elle.  Elle a bâtit sa personnalité avec les matériaux originaux.  Elle a sa personnalité entière.

Oui elle changera sûrement à la suite de cette terrible épreuve qu'est de donner son enfant.  Qui ne change pas après une grave épreuve?  Mais elle est fondamentalement elle-même malgré tout.

Donc, le lien est brisé pour les 2 parties mais seul l'enfant subit la blessure primitive parce qu'il est en plein développement psychologique.  Le développement dans la première étape de sa vie, et la plus importante.

Lyne

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 708
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-10-22, 22:37    Sujet du message: L'enfant adopté. Comprendre la blessure primitive Répondre en citant

De : Inconnue821Envoyé : 2005-09-09 16:27
Merci Lyne
Une chose que je ne comprends pas encore et probablement mes dernières questions sur ce sujet là

La personnalité : l'enfant peux avoir la personnalité du père, pourquoi on ne parle jamais du père?

Un autre question: tous les enfants subissent cette blessure primitive?

Une fille est adoptée....elle a sa blessure primitive et un jour elle adopte un enfant à son tour alors qu'est ce qui se passe entre eux...comment elle peux gérer la blessure à son enfant adopté?

 Comme tu vois j'ai de la difficulté a tout comprendre cela Suis-je bouchée? L'enfant la mère ne font qu'un alors moi je pensais que la mère était très blessée par cette séparation là même plus que l'enfant car Bébé tu ne sais pas ce qui t'arrive dans les premiers mois de ta vie c'est en grandissant que tu commences à comprendre les pourquoi....Un bébé pleure pour ses boire, un bébé ri quand il voit quelqu'un mais c'est à force de voir le même visage, entendre les même paroles et le même son de voix qui commence à reconnaître sa mère parmi tant d'autres. Je me trompe peut-etre...mais l'enfant s'attache à la personne qui le nourri, le prends dans ses bras, le soigne, le cajole et durant les mois et des mois là il reconnait ses parents. Je me trompe peut-être mais de 0 `3 mois pas sur que l'enfant est blessé, c'est quand il comprend le mot adoption que là tout s'éveille les questions

Tu sais Lyne tu peux me le dire si je suis dans l'erreur. Moi je veux juste comprendre

Sue

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 708
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-10-22, 22:40    Sujet du message: L'enfant adopté. Comprendre la blessure primitive Répondre en citant

De : lotusbleu123Envoyé : 2005-09-09 16:31
Bonjour Lyne,


Merci pour les précisions apportées.  Je savais très bien que tu ne négligeais pas de parler de la souffrance vécue par les mères biologiques  après la rupture, la séparation à la naissance, (ni l'auteure aussi, probablement) mais c'est au sujet de la brisure primitive, en tant que telle, que je désirais comprendre certains détails que l'auteure ou toi mentionniez.  C'est difficile pour moi de départager la brisure de l'enfant d'avec la mienne mais je comprends mieux maintenant votre point de vue, le mot le dit en fait, «primitive». 

Juste un petite question.  Une mère biologique adoptée, qui aurait donc vécu une blessure primitive, lors de sa séparation d'avec sa mère, lorsqu'elle met au monde son propre enfant qu'elle doit confier à l'adoption, avec cette nouvelle rupture, cette situation la ramènera-t-elle à sa propre blessure primitive et amplifiée parce qu'elle sait, elle, les conséquences psychologiques que la séparation entraîneront chez son enfant pour les avoir elle-même connues?  L'auteure en parle-t-elle dans son volume?  Merci! 

bye bye et bonne fin de semaine de camping!

Affection,

Lotus xxx

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 708
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-10-22, 22:42    Sujet du message: L'enfant adopté. Comprendre la blessure primitive Répondre en citant

De : Comtesse1491Envoyé : 2005-09-12 17:04
J'aimerais répondre en ce sens : je suis une adoptée qui a écopé de la blessure primitive et qui en a souffert toute sa vie. Alors, quand mon tour est venu de mettre des enfants au monde, il ne m'est jamais venu à l'esprit de les faire adopter. Bien au contraire, ces enfants de ma vie représentaient mes racines PAR EN AVANT, celles que je n'avais pas DERRIÈRE moi.

Ces enfants étaient issus de ma chair et de mon sang, et d'autant plus
précieux, que je n'avais pas de lien de sang avec qui que ce soit
auparavant. Comment aurais-je pu songer, ne serait-ce qu'une seconde, à les
faire adopter ???

Non, je connaissais trop la blessure... et j'étais trop
émerveillée d'avoir, pour une fois, des êtres qui me ressemblaient!!! C'est
ma réponse à moi... ça n'engage personne.

Comtesse

XXX

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 708
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-10-22, 22:45    Sujet du message: L'enfant adopté. Comprendre la blessure primitive Répondre en citant

De : ♥Loly♥Envoyé : 2005-09-19 20:53
Allo Comtesse,


j'aime beaucoup ton expression: «Tes enfants représentaient tes racines PAR EN AVANT» Il est vrai que, si on n'a pas encore trouvé nos parents naturels et qu'on met au monde un enfant, on réalise qu'il est le seul être qu'on connaît sur cette terre à avoir le même sang que nous et cette pensée est extrêmement troublante.

Ce qui est triste par contre c'est que toutes les personnes qui ont été adoptées et qui ont donné la vie par la suite n'ont pas eu le privilège de garder leur enfant et ont été forcées de le donner à leur tour.  Imagine l'impact sur ces mères-là... oufff... pas évident à vivre du tout. 

Merci beaucoup de ton partage Comtesse.



Inconnue,

il est certain que l'enfant hérite aussi du père mais la séparation de l'enfant avec son père lors de la naissance n'a pas le même impact car l'enfant grandit dans la mère et c'est avec elle qu'il est en relation ou plutôt, c'est en elle et dans sa personnalité à elle que l'enfant est immergé.  Ce qu'il retiendra du père, si celui-ci est présent bien sûr, est la voix et une certaine présence mais la coupure d'avec le père ne sera jamais aussi dramatique qu'avec la mère. 

Il ne faut jamais oublier que la mère et l'enfant ne forment qu'un pendant 9 mois. L'enfant et le père ne seront jamais une seule personne mais 2 bien distinctes.

Si le père est présent et que les circonstances ne lui permettent pas de garder son enfant, il sera peiné lui aussi et y pensera sûrement tout au long de sa vie.  Mais malgré tout l'amour qu'il porte à son enfant, l'impact ne sera pas le même pour l'enfant et lui.

J'espère t'éclairer un peu et n'hésite pas si d'autres questions te viennent.



Lotus,

l'auteur aborde très peu cet aspect de la question.  Par contre, on peut facilement imaginer que, puisque c'est déjà très pénible pour une mère de laisser son enfant lorsqu'elle ne connaît pas l'impact de la séparation sur l'avenir de son enfant et lorsqu,elle se fait dire que son enfant sera adopté dans une bonne famille et qu'il ne manquera de rien, lorsqu'elle croit qu'il ne pensera plus jamais à elle....ce doit être encore pire pour une mère qui connaît tout ceci mais qui, malgré tout, n'a pas le choix.  Sa décision doit sûrement être encore plus terrifiante car elle sait, elle connaît les souffrances du coeur auxquelles sont enfant sera confronté plus tard.
Oufff... pauvre elle....

Merci Lotus pour cette question qui soulève une bonne réflexion

Lyne

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dedette


Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2009
Messages: 46
Localisation: Lorraine
Féminin

MessagePosté le: 2009-10-23, 05:02    Sujet du message: L'enfant adopté. Comprendre la blessure primitive Répondre en citant

bonjour,

je suis née au bout de 6 mois de grossesse, j"ai dû rester quelques temps à la maternité,

je pesais à peine 1kg 200g, ensuite ma mére reprise un peu chez elle, elle n'a pas voulu me parler du temps que je suis restée chez elle? ce qui fait ente ma naissance et au jour où elle m"a laissée il s"est passé 2 mois1/2. et à 18 mois, on m"a mise en famille d"accueil qui on fait les démarches pour m"adopter,

j"avais 14 ans, et l"adoption a été prononcée j'en avais 18..

merci pour toutes les explications données au dessus..

bonne journée,bisous..


suite page 2     cliquez ici
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La vie n'est pas un long fleuve tranquille..


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:29    Sujet du message: L'enfant adopté. Comprendre la blessure primitive

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Poèmes, chansons, livres -> Livres et bouquins Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua