Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum
Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Les filles-mères ne mangeaient pas à leur faim, années 1940 - 1950

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Adoption-Émotions-Retrouvailles -> Albums "Du temps des crèches" -> Le temps des crèches
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-08-16, 13:59    Sujet du message: Les filles-mères ne mangeaient pas à leur faim, années 1940 - 1950 Répondre en citant

De : miséricorde  (Message d'origine)Envoyé : 2003-03-18 10:26

Histoire des filles-mères dans les années 40 et 50.

Ma mère me racontais que jamais les filles-mères mangeaient à leur faim. Le midi c'était des patates bouillies avec du lait caillé et le soir c'était le même menu. Parfois c'était des patates fricassées aussi avec du lait caillé, pour dessert du lait caillé avec de la cassonade , une petite quantité de cassonade, jamais,jamais de légumes, jamais de fruits et très rarement de la viande.

Le matin pour déjeuner c'était pratiquement toujours du pain moïsi. Et comme punition aux péché commis les religieuses disaient, « si vous mangez votre enfant ne mangera pas » il n'y en pas pour tout le monde. (Les religieuses faisaient surement de leurs mieux)  Pour avoir des légumes ou des fruits la famille devaient venir en apporter.

Donc si la famille était de l'extérieur de la ville ou que la mère était venu en cachette, jamais la jeune maman n'en mangeait pas.

Le lever était à 5 heures le matin et les filles-mères faisaient de longue journée. Personne n'avait le droit d'aller sur les galeries ou dans la cour pour prendre l'air de peur d'une évasion.

Ceci s'appliquait aux filles-mères de la salle commune celles qui n'avaient pas d'argent pour payer. Et celles qui avaient dit à leurs parents (pour caché leur grossesse) qu'elles allaient travailler à la ville (pour aller se cacher à la Miséricorde,) sans un sous, celles-là, ont les menaçaient d'aller porter l'enfant à leurs parents si elles ne payaient pas leur dû soit les $50.00 pour l'accouchement et le $50.00 pour l'abandon de l'enfant.

Elles devaient travailler les 6 mois après l'accouchement pour être quittent de leur dette. C'était comme ça dans le temps des crèches.  Ou était la charité Chrétienne si tu était pauvre.

 De Miséricorde

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 2009-08-16, 13:59    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-08-16, 14:07    Sujet du message: Les filles-mères ne mangeaient pas à leur faim, années 1940 - 1950 Répondre en citant

De : Boumboum....Envoyé : 2003-03-18 15:27
Bonjour Miséricorde

Juste pour te dire rapidement  ce que je pense  de la charité  chrétienne  pratiquer par  les  bonnes soeurs qui faisaient supposément leur possible. Je pense  carrément  que  ce qu'elles devaient  se dire  ces fameuses  bonnes soeurs   comme tout le monde se plait  à les appeler , que  charité  bien ordonnée  commence  par sois-même,  car  si  elle aurait eue  la moindre parcelle de charité  dite chrétienne  car la charité  pour  moi  n'a pas cette appellation  elle est universelle et  bien elle aurait  eue  un peu plus de décence. Je m'arrête ici  pour  ne pas  fâcher les  bonnes âmes.

Sinçèrement

Boum



De : miséricordeEnvoyé : 2003-03-18 15:41
Tu as raison Boum, mieux vaut ce taire parfois, mais quand il y avait de l'argent là alors la charité chrétienne était présente.
 
De Miséricorde


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-08-16, 19:59    Sujet du message: Les filles-mères ne mangeaient pas à leur faim, années 1940 - 1950 Répondre en citant

De : miséricordeEnvoyé : 2003-03-31 10:45
Encore moi,

Il y avait plus de 500 bébés à la crèche, plus de 200 religieuses et aussi toujours plus de 100 filles-mères. Et la main d'oeuvre était:
 
les filles-mères de la salle commune celles qui n'avaient pas d'argent, c'est elles ces filles-mères que s'occupaient de la salubrité, couture, cuisine, buanderie et s'occupaient des bébés dans la crèche,

Elles étaient la main d'oeuvre de tout l'hôpital et la plupart voulaient déserté, elle travaillaient très fort pour payer l'abandon de l'enfant et son accouchement qui était de $100.00 (6 mois de travail) et ça ne comprenait pas le temps passé avant l'accouchement (les 7 à 8 mois avant)

De Miséricorde

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:04    Sujet du message: Les filles-mères ne mangeaient pas à leur faim, années 1940 - 1950

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Adoption-Émotions-Retrouvailles -> Albums "Du temps des crèches" -> Le temps des crèches Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua