Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum
Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Ma mère me racontait ...et ce sont nos enfants

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Adoption-Émotions-Retrouvailles -> Albums "Du temps des crèches" -> Le temps des crèches
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-01-18, 20:12    Sujet du message: Ma mère me racontait ...et ce sont nos enfants Répondre en citant

De : Histoire-111Envoyé : 2008-05-17 15:43
En 1942 lorsque ma mère allait rendre visite à sa soeur de 13 ans à la Miséricorde, que les filles-mères de la salle commune (celles qui n'avaient pas d'argent pour payer) ne mangeaient pas très bien, le midi des patates bouillies avec du lait caillée (ça se mangeait dans le temps) le soir un peu de bouillie très peu de viande avec des patates et de lait caillée et pour dessert du lait caillé avec un peu de cassonade, jamais de légumes et de fruits et défenses de sortir dehors dans la cour.Les religieuses avait peur d'une évasion.
Le travail pour ces filles-mères commençait à 5 heures le matin pour se terminé le soir . Il fallait qu'elle travaille pour payer sa pension avant l'accouchement et après l'accouchement elle devait travailler encore 6 mois pour payer le $50.00 de l'accouchement et le $50.00 pour l'abandon de l'enfant.

Si la famille ne venait pas porter un peu de viande ou des légumes jamais elle n'en mangeait et ces filles-mères dont les parents demeuraient à la campagne jamais elles n'avaient la chance de gouter à un bon repas.

Elles payaient pour sa faute commise de toute les manières possible. 

Comment veux-tu qu'une fille-mère oublie son séjour à l'hopital , plutot à la prison parce que c'était une prison il y avait des barreaux dans toutes les fenêtres et des gardienne à toute les portes.

On peux les comprendre de ne pas vouloir raconter leur histoire, trop de mauvais souvenirs qui reviendraient en mémoire pour elle.

Ma mère me racontait aussi qu'il y avait une jeune fille de de Mont-Laurier, village qui était en collonisation dans le temps, elle est arrivé au début de novembre avec ses bottes d'hiver dans les pieds sans autre soulier, elle a du travailler tous ses mois de travaille seulement qu'avec des bas dans les pieds, jamais elle n'a eu au moins une paire de chaussette et une autre dont le père était mort la maman avait écrit aux religieuses de laisser sortir sa jeune fille pour l'enterrement de son père, jamais les religieuses n'ont acceptées, tu ne sortais pas si tu ne payais pas tu devais travailler pour payer ta dette peu importe l'évènement.

Personne, mais personne ne peut me dire que ce n'est pas vraie.

J'ai des témoignages et comme je le disais ce que je veux c'est faire connaitre la vie des filles-mères non pas pour faire un procès au religieux ou religieuses du temps.

Voir fichier joint
Miséricorde


Montréal, 8 juin 1946
Ce sont nos enfants



 

La Société d’Adoption et de Protection de l’Enfance    
874, rue Sherbrooke Est, Montréal   
 
    
   La Société d'adoption et de protection de l'enfance ne pouvait pas choisir meilleur « Slogan » pour sa campagne de dix sous, cette année.   Avec un cran vraiment vingtième siècle, la Société fait la guerre à tous les préjugés qui font, dans trop de cas, porter aux enfants la faute des parents.

   Ils sont les nôtres et c'est à ce titre qu'ils ont droit à notre aide, à notre affection et à notre respect.
   Ils sont les nôtres et nous n'avons pas à leurs reprocher leur naissance quand ce sont eux qui sont en cause, réservons ces jugements au procès des parents.

   Ils sont à la race, actuellement, mais ils doivent être à la famille. Pourtant tant de parents éventuels se refusent-ils la joie de voir leur maison remplie des cris et des rires de ces petits que le sort a jetés dans la vie qui méchamment les écrase ?

Tant de parents adoptifs pourraient remplacer les parents naturels...

   La race est une famille, mais une famille trop grande pour ces pauvres petits, ils s'y perdent et les foyers vides sont des foyers trop grands pour les époux chrétiens. Si on laissait tomber les hésitations, les dernières craintes, les derniers calculs ! Si, faisant taire les propos de l'entourage, on n'écoutait que son coeur et son esprit ! Si, cessant de plaindre ce petit, on posait un acte en leur faveur !
 Si, au lieu de les montrer du doigt, on leur tendait une main secourable ! N’établirions-nous pas un certain équilibre dans la société ?

   La compagne faite en faveur des petits dans la détresse touche à sa fin. Nous espérons que la charité des Canadiens prouvera qu'ils reconnaissent que ces enfants sont les nôtres et permettra une amélioration réelle de leur sort.


Recherche Robert Carrière








~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Dernière édition par Picotine le 2009-12-22, 20:30; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 2009-01-18, 20:12    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-01-18, 20:16    Sujet du message: Ma mère me racontait ...et ce sont nos enfants Répondre en citant

De : arianequébecEnvoyé : 2008-05-17 15:50
Il faut se souvenir. Il faut se rappeler les difficultés de nos mères. Il ne faut plus que ces idéologies reviennent.
Nous avons un devoir de mémoire envers nous-mêmes, envers nos parents de naissance et envers nos descendants.

Même si notre naissance a fait partie des moments les plus dramatiques de notre vie, il faut connaître nos parents et notre histoire parce que ce sont nos parents et notre propre histoire.

À ma mère:

Ton histoire est mon histoire
Ta douleur est ma douleur
Ta génétique est un peu la mienne
Mes maladies sont un peu les tiennes
Ta généalogie est ma généalogie
À qui dois-je le cadeau de la vie?..........................


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:07    Sujet du message: Ma mère me racontait ...et ce sont nos enfants

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Adoption-Émotions-Retrouvailles -> Albums "Du temps des crèches" -> Le temps des crèches Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua