Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum
Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

* Êtes vous de ceux qui se sentent choisis ou abandonnés

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Général
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-01-07, 22:43    Sujet du message: * Êtes vous de ceux qui se sentent choisis ou abandonnés Répondre en citant

De : Alcofibras-Nasier0  (Message d'origine)Envoyé : 2006-08-30 13:22
Bonjour,
Qui êtes-vous? 


Êtes vous de ceux et de celles qui se sentent   choisis   ou    abandonnés  ?Avouons que la nuance est de taille.




~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Dernière édition par Picotine le 2009-12-22, 16:12; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 2009-01-07, 22:43    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-01-07, 22:48    Sujet du message: * Êtes vous de ceux qui se sentent choisis ou abandonnés Répondre en citant

De : SixAliciaEnvoyé : 2006-09-03 15:15
Allô Alcofibras-Nasier0   et les autres
Oui je crois que j'ai été choisi et  j'ai aussi été abandonné
Mais je ne me sens pas abandonné pour autant.

Mes parents adoptifs voulait un enfant et ce fut moi. Est-ce vraiment leur choix ,je n'en sais rien, ma mère adoptive ne voulait absolument pas parler de se sujet avec moi, mon père évitait le sujet.    Elle me mentait, elle niait que j'était un enfant adopté. Il y a quand même eu un choix d'avoir un enfant adopté dans la famille . Je leur en ai été reconnaissante en les remerciant et en m'occupant d'eux sur leurs vieux jours .(ils sont décédé tout les deux)

Abandonnée oui par mes parents biologiques
Il faut se mettre dans le contexte des année 50 pour essayer de les comprendre .Les choix n'étaient  pas  multiple, sois tu te mariais  au début de la grossesse avant que tout le voisinage sois au courant,il ne fallait pas d'honorer la famille de tes parents (une fille mère était une courailleuse ,une dévergondé dans ses année la)
ou tu te cachais durant la grossesse pour aller donner naissance à ton enfant
dans les grande ville avec l'éspoir de pouvoir le garder et de revenir a la maison avec leurs enfants .
Pour plusieurs mères se fut un grand déchirement de devoir laisser leur enfant en adoption. Plusieurs étaient trop jeune pour faire autrement ,elles étaient mineur et a la charge des parents.

Personnellement j'ai un grand manque dans ma vie mais je ne me sens pas abandonné pour autant .
J'essaie de les comprendre et je me dis, qu'aurai-je fait a leur place ?

Après mes recherches avec les C.J. ma mère à refuser une retrouvaille,
la peur du jugement est encore ancré en elle. J'ai deux soeurs et 4 frères qui ne sont pas au courant de ma naissance. Je garde toujours un petit espoir qu'un jour la peur la quitte et qu'elle avoue son secret .
Elle ma laissé pour l'adoption mais dans son coeur je ne crois pas qu'elle m'ai abandonner car on n'abandonne jamais un enfant qu'on a porter 9 mois dans ses entrailles

SixAlicia




De : polyEnvoyé : 2006-09-04 09:36
bravo alica tres beau message signe d une grande compréention car ayant vécu a cette époque ce n était pas facile pour les couples qui était jugés de facon injuste  bravo pour ta grandeur de coeur  bravo, bravo
C'est très intéressant ce que tu écris là. Je suis né en 1955 mais j'ai vécu dans un contexte qui m'apparaît très différent du tien.




De : picotineEnvoyé : 2006-09-08 22:35
Allo,
     Abandonné est un grand mot pour moi.  Ayant eu une famille adoptive dont nous étions trois enfants adoptés et dont l'amour régnait et des parents très ouverts.  Nous avons su en bas âge que nous étions adoptés et que nous avions été choisi parmi tant d'autres.  Jamais mes parents adoptifs ont dénigré mes parents biologiques.

     C'est plus vers l'adolescence que j'ai eu une petite révolte.  Je ne comprennais pas pourquoi ma mère n'avait pas voulu de moi.  Je me sentais un peu à part des autres.  Même que durant une certaine période je n'osais rien demander me disant que je n'y avais pas droit.  Exemple au repas si on m'offrait pas une autre assiété j'en redemandait pas.  Si mes souliers étaient usés j'attendais qu'ils s'en aperçoivent.  Que se soient eux qui me le proposaient une autre paire ect ... ...  Pour moi c'est comme-ci j'y avais pas droit. 

     Ceci a dû durer quelques mois jusqu'au jour où mon père adoptif c'est bien rendu compte du changement de mon comportement.  Ces paroles étaient tellement rassurantes que j'ai repris mon entrain d'avant.

     Oui, il est certain que souvent je pensais à ma mère biologique et songeait la retrouvé un jour.  Mais jamais je n'ai posé le geste ne sachant trop comment m'y prendre.

     En avril 93 je décide donc de faire le grand pas et de trouver des moyens pour la retrouver. 

     Quatre mois plus tard le Centre Jeunesses m'annonce son décès.  Période de deuil bien sûr.  J'ai su en retrouvant dans un autre cheminement de ma fratrie, que j'ai retrouvé en 2002, que ma mère était décédée en avril.  Justement au début de ma recherche.  Son conjoint, toujours vivant, m'a dit qu'il lui a été dit que j'étais mort-né.

     Jamais je n'ai pensé durant mon adolescence, avant ou après, lui en vouloir.  J'ai toujours su dans mon coeur qu'à cette époque une fille-mère n'avait pas le choix.


Pico  

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Dernière édition par Picotine le 2009-12-22, 16:14; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-01-07, 22:50    Sujet du message: * Êtes vous de ceux qui se sentent choisis ou abandonnés Répondre en citant

De : Alcofibras-Nasier0Envoyé : 2006-09-11 11:14
Merci Picotine,
Moi aussi je me suis senti à part les autres mais j'ai cultivé cette différence.  Un jour, au primaire, ma maîtresse d'école me chicane.  "Toujours à part les autres...  Tu ne pourrais pas suivre leur exemple?"  Le même jour, au moment où j'ai décidé que dérénavant je ne ferait que ce que je veux de la façon dont je le veux, la même maîtresse d'école me dit "Maudit suiveux!  Ce n'est pas parce que les autres le font que tu es obligé de faire pareil"...  J'avais compris que peu importe ce que je ferais, on ne serait pas content.

J'ai quatre frères et une soeur.  Tous adoptés dans différentes familles sauf un de mes frères et ma soeur qui jumaux ont été adoptés ensemble.  Ma mère naturelle, en ce temps où les curés s'occupaient des services sociaux, passait pour une pute dans les bureaux d'adoption.  Pauvre elle.  Elle n'était qu'irresponsable.

J'ai grandi fils unique entrouré d'une nuée de cousins et de cousines, dans l'amour.

Mes parents naturels m'ont fait deux cadeaux.  Ils m'ont donné la vie et ils m'ont laissé en adoption.  Merci!

Ma mère adoptive, c'est à dire ma vraie mère, m'a souvent dit que si je ne me prénomme pas Désiré, ce n'est que parce qu'elle n'ime pas ce prénom...  C'est aussi comme ça que je me sens.

Alcofibras Nasier



De : ♥Loly♥Envoyé : 2006-09-13 07:39
Très bonne question que tu soulève ici Alcofibras,
personnellement, je ne me suis pas sentie abandonnée par ma mère naturelle et ça, je le dois à ma mère adoptive qui nous racontait à ma soeur et moi, qu'une maman quelque part, même si elle nous aimait, n'avait pas pu nous garder.  Elle nous disait aussi que, puisqu'ils ne pouvaient pas avoir d'enfants, ils sont venu nous choisir à la crèche.

Ma mère me parlait de la petite dille blonde qu'elle désirait mais que les religieuses lui avait déconseillé de prendre parce qu'elle était atteinte d'épilepsie.
Mon père me racontait comment il m'a vu joué dans un coin de la crèche et a demandé à la religieuse si j'étais libre.  Elle a répondu oui, on l'oubliait celle-là. Alors il m'a "choisie".

Donc je ne me suis pas sentie abandonnée mais je ne me suis pas sentie choisie non plus. J'étais celle qui restait, celle qu'on avait oublié dans un coin de la crèche et celle qui avait été adoptée pour ne pas que ma soeur soit seule (elle avait été adoptée 15 mois plus tôt).

Très jeune j'ai été intriguée par cette maman qui m'aimait mais qui n'avait pas pu me garder.  Je rêvais que cette machine à voyager dans le temps que je venais de voir dans le film existait pour vrai et, qu'avec elle, je pourrais remonter le temps et trouver ma mère.

Dès que cela me fût possible, je me suis lancée dans les recherches pour finalement trouver ma mère que j'aime de tout mon coeur.  Avec elle, j'ai trouvé une famille superbe avec qui je me sens bien.

J'ai maintenant 2 mères.  Pour en faire la distinction, mes enfants parlaient de vraie mère ( ma mère naturelle) et de fausse mère ( ma mère adoptive).  Je leur ai vite fais comprendre que mes 2 mères étaient 2 VRAIES mères... une qui m'a donné la vie, l'autre qui me l'a appris. 

Ça fait plus de 4 ans maintenant et je me considère vraiment privilégiée et comblée.  J'ai 2 mères, 2 mamans.  Avec ma mère adoptive, j'ai appris beaucoup de la vie.  Avec ma mère naturelle, j'ai appris beaucoup de l'amour.  J'ai découvert ce qu'étais de recevoir l'amour d'une maman, toute la tendresse... j'ai de la difficulté à mettre des mots sur ces sentiments que je n'ai connu qu'à l'âge de 40 ans.

Voilà qui je suis, une personne adoptée qui est profondément heureuse d'avoir trouvé celle qui a habité ses pensées depuis sa plus tendre enfance.

Lyne


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Dernière édition par Picotine le 2009-12-22, 16:16; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-01-07, 22:53    Sujet du message: * Êtes vous de ceux qui se sentent choisis ou abandonnés Répondre en citant

De : Dentelle01Envoyé : 2006-09-13 21:58
Bonjour à vous tous,
Trouvant cette question très intéressante, je viens apporter mon "grain de sel ".
Moi aussi, j'ai su dès mon bas-âge que j'étais adoptée ainsi que ma jumelle.

J'ai retrouvé ma mère biologique en 1987. Maintenant, moi et ma jumelle en sommes rendus au nombre de 12 enfants. (5 de mêmes géniteurs) et 7 de mères différentes.Je suis toujours à la recherche d'une de mes soeurs dont j'ai appris l'existence au décès de ma mère bio... en 2005. Parfois, les retrouvailles nous apportent bien des surprises ! La situation du temps en a décidé ainsi ....

Dans mon foyer d'adoption, j'ai été choisi et j'ai connu l'amour ( ce qui englobe tout ). Aujourd'hui, je connais en grosse partie l'histoire de mes parents naturels et si j'avais eu à faire un choix à ma naissance, j'aurais choisi ma famille d'adoption.....et je leur remercie de m'avoir mise en adoption.

Etant jeune, c'est certain comme tous les enfants ( adoptés ou non) , il arrivait parfois des non-compris à l'école ou autres et vitement dans ma tête d'enfant, je faisais le lien avec mon statut d'adopté (j'ai été abandonné ). Mais aujourd'hui, je me rends compte que peu importe  le début de ma naissance n'avait rien à voir avec ça ! C'est facile pour nous les adoptés de mettre la faute sur notre condition.

Je suis très heureuse d'avoir rencontré ma famille d'origine et pour moi, ce sont des gens qui font partie de ma vie. Tout adopté qui sent le besoin de "savoir" peu importe les raisons se doit de connaître ses origines. Il n'y a aucune honte d'être adopté ou d'avoir eu ces enfants hors-mariage.....nous sommes en 2006.

Dentelle.



De : Alcofibras-Nasier0Envoyé : 2006-10-05 18:43
Bonjour,
Merci des vos réponses.  Des bribes d'histoires de vie, c'est très précieux!

Cette semaine, je suis allé sur la Basse Côte Nord et j'ai rencontré un monsieur adopté dans les années quarante par de bons parents très aimant m'a-t-il dit.  Il raconte par contre avoir rejeté prêtres et école se faisanty traiter de bâtard par les autres enfants de son école rurale et d'enfant du péché qui devait racheter les fautre de ses parents.

J'ai aussi rencontré un père adoptif racontant que son fils ne lui parle plus que pour demander de l'argent puisqu'en l'adoptant, il devrait lui en donner toujours, commeun dû.

Il est de tristes histoires...

Merci des vôtres, elles sont bien...

Alcofibras Nasier

PS:  On m'a traité une fois à l'école de bâtard.  J'étais en troisième ou quatrième année, soit en 1963 ou 64.  Celui qui m'a dit ça était le onzième ou le douzième chez lui.  Je lui ai dit être peut-être un bâtard choisi par quelqu'un mais n'être pas certain qu'il puisse se dire "désiré"...  Il n'aen a plus jamais parlé...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Dernière édition par Picotine le 2009-12-22, 16:19; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-01-07, 22:58    Sujet du message: * Êtes vous de ceux qui se sentent choisis ou abandonnés Répondre en citant

De : charliebid22Envoyé : 2006-10-06 09:19
Salut,
Je considère que nous avons tous été choisis...après avoir été abandonnés....pour toute sorte de raisons à cette époque....qui ne seraient plus bonnes à notre époque.

Aujourd'hui, nous aurions passé dans le "blinder" (avortement)!!!!!!!

Bonne journée et arrêtons donc de nous poser toutes sortes de questions qui ne changeront rien de toute façon et allons de l'avant.

Bonne journée et profitons bien des petits plaisirs que la vie nous offre!



De : Alcofibras-Nasier0Envoyé : 2006-10-07 15:03
Bonjour,
J'aimerais te répondre comme à mon habitude, entre tes phrases.

"Je considère que nous avons tous été choisis...après avoir été abandonnés....pour toute sorte de raisons à cette époque....qui ne seraient plus bonnes à notre époque".

Pour des raisons aussi valable aujourd'hui qu'en ces années là d'où je suis, dont celle d'être pour une fille rejetée des autres. Des rejetés des autres, il y a de pauvres filles avec leurs enfants, les révoltés qui veulent tout à coup, parce que rejetés des autres tuer ou blesser. Tous ceux et toutes celles qui l'aura mal ou point aimé. La peur et la douleur d'être rejeté. Comme raison, ça me semble valable à moi.

Aujourd'hui, nous aurions passé dans le "blinder" (avortement)!!!!!!!

J'ai rencontré cette semaine un homme qui a vécu une enfance d'adopté malheureuse, pas à cause de ses patrents naturels mais de ses "frères enseignants" et du curé de son village. Pauvre vieux! Les douleurs de son enfance étaient-elles aussi intenses? Je ne sais pas, mais je n'ai aucun doute sur lleur réalité. Il disait qu'il aurait voulu être avorton que de vivre dans un orphelinat et des familles d'acceuil avant d'être adopté vers les quatre ou cinq ans... Alors, "blindé" ou pas, rien n'a réellement changé, sinon les moyens et les raisons d'être plus ou moins responsables ou heureux dans la vie, plus ou moins "fitté" itou peut-être.

"Bonne journée et arrêtons donc de nous poser toutes sortes de questions qui ne changeront rien de toute façon et allons de l'avant".

Bonne et belle journée itou. Sans être d'accord avec toi tout-à-fait, j'aime bien ta vision des choses. Mais posons nous encore et encore des questions. On peut bien songer, penser et s'interroger tout en marchant regardant droit devant. C'est en apprenant hier et en s'en souvenant qu'on arrvie à éviter certaines erreurs.

C'est ça qu'ils devraient vraiment faire au viaduc qui est tombé...

"Bonne journée et profitons bien des petits plaisirs que la vie nous offre!".

Ah oui, là, tout à fait!!!!!
Bonne fin de semaine... Soyez toutes et tous prudents durant ce long congé de l'Action de Grâçe, version québécoise.

Alcofibras Nasier

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Dernière édition par Picotine le 2009-12-22, 16:20; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sylzer


Hors ligne

Inscrit le: 10 Jan 2009
Messages: 38
Localisation: st jerome Laurentide quebec
Masculin

MessagePosté le: 2009-01-18, 08:06    Sujet du message: * Êtes vous de ceux qui se sentent choisis ou abandonnés Répondre en citant

salut ,,,pour moi . l on se sent abandonner que lorsque l on s abandonne soi meme ,, n oublier pas ca smili-regular ,,bye bye a +++++ gilles /co3

Revenir en haut
Bruno


Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2009
Messages: 99
Localisation: France (bretagne)
Masculin

MessagePosté le: 2010-01-07, 04:45    Sujet du message: * Êtes vous de ceux qui se sentent choisis ou abandonnés Répondre en citant

Abandonné sans l'etre completement puisque confié à l'adoption par l'intermediaire de la creche mais sans la signature de ma mere biologique pour son consentement.Choisis plus d'une année apres plutot par le destin et la chance,je n'ai pas eu à me plaindre de ma vie d'adopté.En conclusion choisi plutot qu'abandonné et finalement ce fut de bons choix.
Bruno.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:41    Sujet du message: * Êtes vous de ceux qui se sentent choisis ou abandonnés

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Général Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua