Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum
Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Lutte victorieuse de 2 filles-mères

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Adoption-Émotions-Retrouvailles -> Albums "Du temps des crèches" -> Le temps des crèches
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-01-04, 21:25    Sujet du message: Lutte victorieuse de 2 filles-mères Répondre en citant

De : Miséricorde (Message d'origine)Envoyé : 2004-12-31 10:16
Lutte victorieuse de 2 filles-mères   
Voici les deux autres cas que nous tenons à citer cette semaine :
 

Mlle Isabelle B a eu un enfant à la fin du mois de novembre 1953 à l’hôpital de la Miséricorde d’où elle est sortie le 11 décembre de la même année. N’ayant aucun secours et, assez désorientée à la suite de son aventure, elle s’est logé avec son bébé, une petite fille, chez une dame de la rue Sainte Elizabeth.

Un jour, sans s’annoncer, deux visiteuses sociales se présentèrent à cette adresse. Elles voulaient savoir, dit l’une d’elles avec sollicitude, si la petite allait bien. Ne sachant que faire, la maîtresse de maison laissa pénétrer les étrangères jusque dans la cuisine, où Mlle B… préparait le souper de sa fillette.

L’une des visiteuses demanda à Mlle B… de l’accompagner jusque dans sa chambre, pour voir l’enfant et parce qu’elle désirait parler privément à la mère. Elle a regardé ma petite et l’a trouvée en excellente santé, dit Mlle B… mais, sans que je m’y attende, elle m’a déclaré d’une voix autoritaire : vous feriez mieux de me la donner. Vous donner mon enfant ? Vous n’y pensez pas ! Vous savez, les petits enfants sont bien adoptés, dans de bonnes familles, chez des médecins et ailleurs.

J’ai dit non et je l’ai reconduite jusqu’à la porte. Le même soir, ma logeuse, Mme D… m’a avoué qu’une inconnue était venue la voir auparavant et lui avait demandé de faire pression sur moi pour que je donne mon enfant.

J’ai eu peur et j’ai quitté cette maison avec ma petite, sans laisser d’adresse. J’ai alors décidé d’écrire à mon père, qui habite loin d’ici, afin de lui avouer que j’avais eu un enfant. Il m’a répondu que je ferais aussi bien d’abandonner ma petite : « Tu vas briser ton avenir », m’a-t-il dit. j’ai répondu : « Quand maman est morte, vous aviez sept enfants et vous les avez tous gardés, même que des gens vous offraient d’en adopter, et vous avez dit » non « . Moi aussi, je dis non. Et, souvenez-vous que malgré ma faute, vous êtes le grand-papa de mon enfant « .Mlle B… a songé à prendre des procédures pour obliger le père de son bébé à le reconnaître, mais cela coûte de l’argent.

Les filles mères n’ont pas des centaines de dollars à payer d’avance pour un procès, dit-elle, et pas d’argent non plus pour acheter les journaux « . Mlle B… ne nous a pas » acheté « . Nous publions son récit quand même. Cette jeune fille a gardé sa fillette, malgré tous les obstacles. Comme toutes les mamans, elle raffole de son bébé et ne parle que de lui.



Voici un autre cas typique :  
   
Mlle Jeannette P… travaillait à Terrebonne, lorsqu’elle devint enceinte. C’était au cours du carême. Elle alla se confesser et affirme que dans le confessionnal, on lui a conseillé de se défaire de l’enfant dès sa naissance et que « personne ne le saurait après ».Moi, j’ai répondu au confesseur : « Vous qui avez du cœur, vous ne donneriez pas votre chien. Comment voulez-vous que je donne mon enfant ? » J’ai mis mon bébé au monde dans un hôpital de Sainte-Thérèse. Cinq jours après, je suis partie, laissant ma petite à l’hôpital. Je payais pour elle, 21 $ par semaine. Le lendemain, je me suis présentée à la Société d’adoption et de protection de l’enfant, où j’ai parlé à garde T…
Pendant que j’étais là, une fille est venue demander son enfant. Elle sanglotait. On lui a dit de cesser de pleurer : "Vous avez été généreuse, lui a-t-on dit, vous avez donné votre enfant et il est bien adopté. Essuyez vos larmes « . La pauvre fille est partie, mais ses larmes coulaient toujours.

Moi, je demandais un foyer nourricier pour ma petite. Garde T… m’a expliqué que ça coûterait meilleur marché de la placer à la Côte de Liesse : « Vous pourrez le voir quand vous voudrez, qu’elle me dit, et même le sortir ». « J’étais sans aide et perdue dans ces détails. J’ai donc consenti. Garde T… voulait que je fasse cela tout de suite, mais j'avais de la peine et je lui ai dit : « Seulement lundi prochain ». Alors, j'ai été demandé conseil à M. et Mme X… que je connaissais, et ils ont décidé de m'accompagner à la Société d'adoption. Mais là, j'ai rencontré une autre garde. Mlle G… L…, visage rond, cheveux courts et les yeux bleus. Tout de suite, elle a voulu me faire signer des papiers. Je vais en parler à Monsieur X…, ai-je dit.  Non ! Non ! Répond-elle ? il faut que vous soyez seule avec moi
J'avais dix-neuf ans. Elle me posait des questions, mais je me méfiais, car il me semblait qu'elle en écrivait plus long que ce que je disais. A deux reprises elle m'a demandé si je voulais abandonner mon enfant. J'ai toujours répondu non. Elle disait : « Quelle sorte d'emploi avez-vous. Pourrez-vous le supporter ? Vous rendez-vous compte de l'avenir qui vous attend ? » Puis une troisième fois, avec plus d'insistance que les deux autres, elle m'a demandé de l'abandonner. Moi, je secouais la tête et je disais toujours non. Enfin, j'ai laissé mon enfant là et ils ont été le porter à la crèche d'Youville.

Tous les dimanches après-midi, je m'y rendais, pour porter à ma petite du linge et de la nourriture en conserve, spécialement préparée pour les bébés. Cela a duré un mois.
Un dimanche, alors que je me trouvais à la crèche, une religieuse m'a dit que c'était honteux de garder mon enfant, car j'étais une jolie fille et que ma fillette gâterait mon avenir. De plus, quand j'ai vu l'acte de naissance, j'ai constaté qu'ils avaient marqué « née de parents inconnus ». Pourtant, ils connaissaient au moins la mère, et une mère, c'est quand même quelque chose ! Pourquoi font-ils ça ? Pour que ce soit plus facile de faire adopter plus tard l'enfant par des étrangers ?

Tout cela, toute cette insistance par des gens qui représentent l'autorité, pour me faire abandonner ma fille, m'empêchait de dormir. J'étais proche de la prostration nerveuse et presque incapable de gagner ma vie et celle de mon bébé. Et puis, ma fille, je ne pouvais la voir qu'à travers une vitre. Impossible de lui toucher, de voir son corps pour constater si l'on prenait soin d'elle. J'ai dit à la sœur :  Pourtant, garde T… m'avait affirmé que je pourrais prendre ma petite fille dans mes bras, la promener, la faire sortir. La sœur m'a dit qu'en effet, d'ici un ou deux ans, je pourrais la prendre dans mes bras. Une autre fois, la religieuse m'a dit que la petite, jolie comme elle était, serait facile à adopter et que pour moi, c'était bien triste d'être si jeune et de briser mon avenir. Je me suis écriée : « J'en ai assez de ça. Je suis capable de la faire vivre. Votre insistance ne sert à rien. Elle est ma fille, bien à moi, et je tiens à la garder. Mais, j'étais à bout de nerfs. Je pris alors la décision de sortir mon bébé, une fois pour toutes, de la Côte de Liesse. Je suis allée au Bureau d'adoption où l'on m'a remis une carte jaune. Je me suis ensuite rendue à la crèche d'Youville accompagnée d'une amie, Mme Saint -M…, parce que je ne me sentais pas très rassurée. J'ai déclaré aux religieuses que je voulais avoir mon bébé la journée même. Alors, l'on m'a dit d'un ton méprisant, devant Mme Saint-M… :Ce sont seulement les cœurs généreux qui donnent leur enfant. Voyez-vous ça ? C'était parce que je manquais de générosité que je voulais garder mon enfant malgré tous les obstacles. Il paraît qu'au théâtre, on appelle ça les rôles renversés.

Toujours est-il qu'on m'a dit de venir la chercher vers quatre heures.
A l'heure dite, je retourne à la crèche, accompagnée cette fois de M. et Mme Saint -M…Et voilà maintenant qu'on m'annonce que je ne pouvais la prendre parce qu'elle faisait 103 degrés de fièvre !

Comment, me suis-je écriée, elle fait de la fièvre aussi vite que ça ? Je l'ai vue voilà deux heures et l'on m'a dit qu'elle se portait bien. Je l'emmène quand même. J'ai un bon médecin qui va la soigner tout de suite. Je suis capable de payer. Très bien, me dit-on ; nous allons vous la donner, mais nous n'en sommes plus responsables. Ils ont habillé ma petite fille et quand je l'ai tenue dans mes bras, j'ai constaté qu'elle avait des bobos derrière les oreilles et le siège tout rouge. De plus, elle sentait l'urine. Je suppose que ce sont des petits ennuis communs à tous les bébés. Mais sur le moment, j'étais bien indignée.

Mais, ce qui m'a le plus choquée, c'est qu'on m'a remis en même temps tous les aliments en conserve que j'avais achetés depuis quatre semaines, quarante-huit boîtes en tout ! On n'en avait rien donné à l'enfant.

Pas le temps de lui faire manger ces choses-là, m'a-t-on répondu, nous manquons de personnel. Vous ne pouviez pas le dire avant ? Ai-je crié en sortant ? Je me suis rendue alors chez un médecin. Il a examiné la petite et ne lui a pas trouvé la moindre trace de fièvre. Enfin, dernière mésaventure : Mlle P… habitait alors un foyer qui porte le nom de la Vierge-Marie. Dès que la directrice apprit qu'elle avait une fille-mère chez elle, qui de plus ne voulait céder son enfant à personne, elle la flanqua à la porte. Eh ! Oui, dit-elle à la vieille fille, gardienne de ce foyer vertueux, j'ai un enfant et, personne ne va me l'enlever.
Mlle P… à trouver de l'emploi dans un magasin dont la patronne qui connaît son cas, éprouve de la sympathie pour elle. La jeune maman garde toujours son enfant. Mais voilà que l'autre jour, garde T… du Bureau d'adoption, fit son apparition au magasin pour s'acheter un vêtement…


Sans doute pour s'assurer que je travaille ici, dit Mlle P…

Et cette mère célibataire se demande si tout ne recommencera pas !


Par Robert Carrière


 


 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Dernière édition par Picotine le 2009-12-01, 20:51; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 2009-01-04, 21:25    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-01-04, 21:30    Sujet du message: Lutte victorieuse de 2 filles-mères Répondre en citant

De : Hélène5034Envoyé : 2004-12-31 11:22
Merci Robert pour ces textes.
Moi une chose me tracasse: dans le temps il y avait beaucoup d'enfants dans les crèches alors pourquoi quand une fille-mère décidait de garder son enfant, on ne lui foutait pas la paix, après tout il s'agissait d'une autre bouche a nourir! Il fallait plutôt être content et les aider non? Je ne comprends pas bien l'acharnement qu'on faisait aux filles-mères qui ne voulait pas abandonner leurs bébés. C'était tout en leur honneur? Je ne veux pas blesser les autres mères qui ont abandonnés en disant ca mais ca me tracasse drôlement!

Hélène




De : MiséricordeEnvoyé : 2004-12-31 14:42
Pour une partie de la réponse,

 l'argent, les crèches recevaient de l'argent du gouvernement et recevait un montant d'argent lors de l'adoption, plusieurs ont été vendu à gros prix dans les crèches.   


On faisait une enquête sur la personne qui voulait adopté et si cette personne avait de L'argent elle payait le gros prix.


Miséricorde




De : picotineEnvoyé : 2005-01-01 09:18
Miséricorde  

MERCI  
 
de prendre le temps  
de nous rapporter des articles  
de cette époque  
qui fut frappée  
par des préjudices diaboliques.  

Picotine  

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Dernière édition par Picotine le 2009-12-01, 20:53; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-01-04, 21:35    Sujet du message: Lutte victorieuse de 2 filles-mères Répondre en citant

De : Inconnue821Envoyé : 2005-01-02 12:54
Bonjour Miséricorde,
Une question....

L'argent servait à quoi?

Qui profitait de tout cet argent ?

La personne payait un gros prix....
   pour avoir un enfant...
     ses papiers étaient rempli comment?

Merci Miséricorde



De : MiséricordeEnvoyé : 2005-01-02 14:16
Salut à toi,

l'argent était donné ou accepté sous forme de don, les religieuse donnaient un reçu, une personne qui était venu à une visite à la Miséricorde avec le groupe AER, disait qu'elle avait été payé $5000.00 par ses parents adoptifs.


Qui profitait de l'argent ? la communauté. Ceux qui avaient de l'argent et qui devait adopter un enfant, il payait pour avoir le plus beau sujet.  C'était le mot employé.


De Miséricorde





De : Cathy5236Envoyé : 2005-01-02 17:02
Bonjour Miséricorde,

mon père a donné 450$ aux religieuses à l'adoption de mon frère, et pour moi à la crêche  Youville Montréal, il n'a rien payé.

Sur le reçu donné pour mon frère c'était écrit "pour la pension de bébé,Yvon du 5 déc. au 3 juin 1952."

Et merci pour toutes ces hitoires vraies.

                                                             Cathy (Catherine)


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Dernière édition par Picotine le 2009-12-01, 20:55; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-01-04, 21:39    Sujet du message: Lutte victorieuse de 2 filles-mères Répondre en citant

De : MiséricordeEnvoyé : 2005-01-02 17:22
Salut Cathy,
la moyenne était pour plusieurs de $40.00 j'ai quelqu'uns dans mes documents, il y en avait aussi à $10.00 et d'autre n'ont payé rien,

J'aimerais bien avoir un reçu de ce montant si possible pour mettre dans mes documents des crèches. J'enlève toujours les noms, alors les personnes que veulent bien m'envoyer une copie de ce reçu je serais bien content.



C'est avec tout ces petits documents que je réussi à refaire l'histoire des crèches et celà est important, parce que quand je vous raconte mes histoire des crèches, j'ai toujours des documents qui le prouvent, je ne raconte rien que je ne suis pas certain.

Alors si vous voulez m'aider, bienvenue, je suis discret et vous le savez.

Miséricorde



De : Cathy5236Envoyé : 2005-01-02 18:18
Je vérifie avec mon frère s'il a gardé. et je te reviens la dessus.
                                                           cathy(Catherine)



De : nuitétoiléeEnvoyé : 2005-01-03 13:23
Comme ont dirait misericorde est un vrai inspecteur, la discretion même .

Bravo encore une fois pour ton merveilleux travail misericorde!

nuitétoilée




~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Dernière édition par Picotine le 2009-12-01, 20:56; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-01-04, 21:44    Sujet du message: Lutte victorieuse de 2 filles-mères Répondre en citant

De : vasgauEnvoyé : 2005-01-05 08:10
Bonjours,               $5000, pour adopté un enfant à la crèche???.........on a payé $5 pour m'adopté........lollllll.......je sais pas si à ce prix là,  la garanti venait avec...... .................je comprends très bien à quoi servait les enquêtes maintenant..................

Merci de nous partager ces textes. J'ai sursauter quand j'ai lu.........Mlle Jeannette P..........mes yeux se sont agrandi tout d'un coup. ......mais cé pas la bonne Jeannette....


Marc (Vasgau)



De : MiséricordeEnvoyé : 2005-01-05 13:54
Le prix était donner sous forme de don. Les parents qui n'avaient pas gros d'argent donnait ce qu'il pouvait, mais les geste qu'ils faisaient était encore plus important, ils donnaient un foyer à un enfant.

Les crèches étaient bondées de garçons les communautés ne savaient pas ou les placés, les filles étaient pour la plus part réservée d'avance, dans toutes les crèches il y avait une liste d'attende pour les nouveaux-nés filles, mais si la filles-mères payait une pension l'enfant devenait trop vieux ou vielles pour être adoptés comme nouveaux-nées.


Ceux qui adoptaient des filles étaient souvent un couple qui ne pouvait avoir d'enfant, alors il y avait la fausse grossesse et ça prenait une nouvelle-née, ce couple ne pouvait pas adopté un bébé de 6 mois, ça aurait mal paru dans la famille ou le village.


De Miséricorde




De : nuitétoiléeEnvoyé : 2005-01-05 14:16
Moi je me pose toute une question.
Je me demande comment sa se fait que des gens s'acharnes et font autant de pression comme ca sur des filles mère qui veulent absolument garder leur enfant et qu'elle font tout pour les proteger pour ne pas que l'enfant aille en adoption???


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Dernière édition par Picotine le 2009-12-01, 20:58; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-01-04, 21:47    Sujet du message: Lutte victorieuse de 2 filles-mères Répondre en citant

De : MiséricordeEnvoyé : 2005-01-05 14:22
C'était payant un enfant à la crèche et le plus souvent la fille mère était obligé par ses parents surtout le père de le placé pour ne pas que le voisinage ou la famille le sache et aussi avec les recommandation du curé
De Miséricorde



De : chocolat_1959Envoyé : 2005-01-05 14:25
J'ai été réservée par mes parents dès ma naissance et ceux-ci, bien financièrement, ont payé la somme de 10 $; 
5$ pour l'avocat et 5$ pour la cour.
Je suis née à La Miséricorde de Montréal et adoptée à Sherbrooke.
Même chose pour mon plus jeune frère.

Pour l'adoption de mon autre frère, une somme de 5 $ seulement et mes parents ont du allé le chercher à l'hôpital à sa naissance même chose pour ma soeur.



De : nuitétoiléeEnvoyé : 2005-01-05 14:44
J'en reviens tout simplement pas chocolat !!!POURQUOOOOOOOOIIIIIIIIIIIII payer si peu pour un être humain ???????
Saviez vous qu'ont paient plus cher pour avoir un tout petit chat aujourd'hui ???
Je trouve ça vraiment déplorable !!!


nuitétoilée



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Dernière édition par Picotine le 2009-12-01, 20:59; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-01-04, 21:50    Sujet du message: Lutte victorieuse de 2 filles-mères Répondre en citant

De : chocolat_1959Envoyé : 2005-01-05 14:52
Tu vois, moi, j'ai une toute autre approche pour ce qui est de la somme d'argent.Je suis contente de pas avoir coûté plus, sinon, j'aurais perçu ça comme une vente, une transaction !

Il n'y a pas de prix pour un enfant alors pourquoi essayé d'en mettre un ?

Une somme pour les frais de l'avocat et la cour, ça me semble très juste et très humain.

En tout cas, personne a fait un coup d'argent avec mes parents.




De : vasgauEnvoyé : 2005-01-05 15:21
Bonjours,               j'ai été adopté à Sherbrooke moi aussi, et si je me rappelle bien, ma mère adoptive me disait, que le $5 était pour les frais administrative. Ca se passait en novembre 1951.
Moi ce qui me chiffonne, cé la grande différence de prix pour adopté un enfant. Passer de $5 pour un et $5000 pour un autre. Je me dis que peut-être que celui de $5000 viens avec une chaine stéréo tout équipé.....




Bonne journée.....
Marc (Vasgau)


De : MiséricordeEnvoyé : 2005-01-05 15:34
Vasgau,
ceux ou celles qui ont été payés au gros montant c'était des demande spécial, les bébés étaient appeler un beau sujet.
 

Les religieuses de L,hôpital st-Joseph de Trois-Rivières lorsqu'elles commandaient un bébé dans une crèche  elles demandaient à avoir le plus beau  sujet.


De Miséricorde




~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Dernière édition par Picotine le 2009-12-01, 21:01; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-01-04, 21:55    Sujet du message: Lutte victorieuse de 2 filles-mères Répondre en citant

De : vasgauEnvoyé : 2005-01-05 15:46
Bonjours,               $5000 pour le plus beau sujet???.........je devais être laid en titi...........pour qu'on paie seulement $5 pour moi....


Lollllllllll...........non cé une farce. Merci du renseignement Miséricorde.

Marc (Vasgau)



De : nuitétoiléeEnvoyé : 2005-01-05 18:23
J'avais pas vue ce coté de médaille chocolat et tu as totalement raison, personne a fait un coup d'argent.Merci pour ta réponse et je la trouve tres juste.

mdrrrrrrrrrr vasgau !
Non mais comme toi je trouve ca bisard que certain ont été payé plus cher que d'autre mais j'aime bien la réponse a chocolat. Je trouve que l'enfant qui n'a pas été payé cher, que personne n'a fait un coup d'argent avec.

Beau sujet certain !
Mais tu sais que les plus beau sujet ne viennent pas toujours de la beauté extérieur mais de la beauté intérieur.
Alors ceux qui ont payés leur enfant 5$ ont des enfants avec une beauté intérieur, selon moi. Ils sont très chanceux !

nuitétoilée





De : Denise-allard1Envoyé : 2005-01-07 15:16
bonjour moi aussi je me pose ces question
mais la reponce que je me suis donner est si les futur parent payais si cher ces qu ils sélectionnais leur futur enfant comme le sex la couleur des yeux des cheveux et a savoir la route de vie des autentique parents a savoir si dans la famille il y avait des grave maladie
et les moin cher ces qu il avait pas grand renseignement sur eux
ces dans toutes choses que les prix sont different ces injuste mais ces ainsi


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:38    Sujet du message: Lutte victorieuse de 2 filles-mères

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Adoption-Émotions-Retrouvailles -> Albums "Du temps des crèches" -> Le temps des crèches Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua