Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum
Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

* Je suis adoptée.....tu es adopté/e.....tu ne sais pas qui tu es.......

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Général
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-01-02, 22:15    Sujet du message: * Je suis adoptée.....tu es adopté/e.....tu ne sais pas qui tu es....... Répondre en citant

De : Inconnue821  (Message d'origine)Envoyé : 2004-10-25 01:07
Bonsoir......
Je suis adoptée.....tu es adopté/e.....tu ne sais pas qui tu es.......

Avoir un enfant.......est-ce normal de te poser des questions, d'avoir peur, d'avoir de l'inquiétude .???? 

Les maladies des grands-parents seront-elles transmises, une autre question  ?

Parfois quand je regarde mes enfants, je me pose bien des questions. Suis-je normale?

Une autre question......

Je lis sur site: vous trouvez votre fille, votre garçon...il ou elle vous ressemble...souvent on ne parle pas de la ressemblance physique du père pourquoi ?

Inconnue qui se pose des questions.....


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Dernière édition par Picotine le 2009-11-29, 17:06; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 2009-01-02, 22:15    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-01-02, 22:20    Sujet du message: * Je suis adoptée.....tu es adopté/e.....tu ne sais pas qui tu es....... Répondre en citant

De : -lotusbleu123-Envoyé : 2004-10-25 23:07
Bonjour Inconnue,
Je vais tenter de répondre, au meilleur de mes connaissances, pour mon «cas», à tes questions qui sortent des sentiers battus.  C'est bon que tu amènes ce type d'interrogations. J'aimerais bien avoir des réponses moi aussi, mais je sais qu'elles ne pleuvront pas...

Je ne suis pas adoptée et pourtant, pendant ma grossesse, à la naissance et par la suite, pour ma fille adoptée et pour mon fils non adopté, je me suis posé de nombreuses questions, sans doute semblables aux tiennes et à beaucoup d'autres mamans, en rapport avec les maladies héréditaires.

Au contraire de toi, je connaissais mes origines bien que je ne savais rien des maladies de mes grands-parents maternels (morts de vieillesse...) et pour mes grands-parents paternels (maux de ventre et douleurs à l'estomac...) qu'en était-il au juste?  Diagnostic plutôt vague!

Pour mes parents, mon père est décédé jeune dans un accident d'auto et ma mère a eu un cancer mais n'est pas décédée des suites de cette maladie.  Je n'étais donc pas plus avancée côté hérédité sauf peut-être la connaissance des laryngites et des pneumonies répétées de ma mère, en fin de vie.

Pendant 27 ans, pour ma fille, je suis demeurée sans réponses quant à sa condition médicale.  Pour mon fils, dès son jeune âge (4-5 ans), il éprouvait des problèmes articulaires.  Je sais maintenant depuis 3 ans qu'il souffre d'arthrite dégénérative articulaire et d'une scoliose... transmises par qui??? Aucune idée, on ne retrouve aucun autre cas semblable dans les familles de mon conjoint et dans la mienne.  Quand j'ai su pour lui, oufff!, je me suis demandé si sa soeur était atteinte elle aussi; je demeurais encore dans le doute et dans les questionnements.

J'aimerais ajouter que pendant une longue période de temps, j'ai cru que la maladie de mon fils était une forme de «punition» parce que j'avais confié ma fille à l'adoption.  Double culpabilité, double punition 1) abandon de ma fille 2) maladie de mon fils, pas facile à vivre!

Tu es tout à fait normale, Inconnue, de te poser ces questions-là par rapport à tes enfants voire même, c'est plutôt sain de s'y arrêter.  Ne pas s'inquiéter et ne pas y réfléchir serait une forme d'inconscience, à mon avis.  Ne connaissant pas ton bagage génétique, tu ne pouvais apporter à tes enfants que le côté de ton mari et celui de ses parents et de là, tes inquiétudes à cause de l'inconnu.  Je crois qu'il est bien légitime de s'interroger, côté santé, pour nous et pour notre progéniture, adopté(e) ou non.  Par contre, en sachant plus de détails, on peut être plus vigilant dans certains cas quoiqu'il y ait plusieurs impondérables.

Quant à ton autre question, encore judicieuse, voici MA réponse.  Je dois dire que je n'ai pas encore lu de propos concernant l'enfant qui ressemble et à la mère bio. et au père bio.  Avant mes retrouvailles, je me demandais si ma fille ressemblerait à son père, comment je réagirais si c'était le cas, quand je la verrais, aurais-je un choc en le revoyant à travers elle, lui, qui m'avait laissée à l'époque?  Aurais-je aussi un pincement au coeur si physiquement elle lui ressemblait davantage?  Allais-je préférer me fermer les yeux et ne rien lui dire, non!  J'ai donné à ma fille l'heure juste après l'avoir connue davantage et après avoir remarqué des détails, des traits de caractère et des aspects physiques légués par son père.  J'avoue que j'ai fait un «acte d'humilité» en le lui disant mais Annie avait droit à la vérité, sans le vanter ni le dénigrer à ses yeux.  Si elle désirait le rencontrer, éventuellement, je lui ai fourni les coordonnées nécessaires de son père; libre à elle, cette partie de sa vie lui appartient.  Elle est intelligente et pourra, si c'est le cas, se forger sa propre opinion.  J'ai confiance en elle et en son jugement alors, si ça lui apportait un complément dans sa vie, je n'y verrais pas d'objection.  Cependant, je lui ai dit que la conjointe, les enfants et les parents de son père n'étaient pas au courant de sa naissance, ce serait SA responsabilité si elle désirait entrer en relation avec son père.

Mon cas est différent, particulier, car au contraire de plusieurs mères biologiques, moi, je vivais avec le père depuis quelques mois.  Donc, je l'ai bien connu côté physique, comportement, caractère, aptitudes.  La majorité des mères biologiques, je crois, ne connaissaient pas le père ou très peu: aventure d'un soir, rencontre de vacances, viol, inceste etc.  Par conséquent, les mères préfèrent ne pas parler du «géniteur» et influencent même parfois négativement leur enfant vis-à-vis lui, par souffrance d'avoir été abandonnée, rejetée et par crainte aussi de perdre à nouveau l'enfant retrouvé, au détriment du père.  C'est une forme d'exclusivité malsaine, à mon avis.

Par souci d'honnêteté, j'ai dit à ma fille qu'elle me ressemblait, oui, mais à son père également (je ne pouvais pas par contre lui donner une photo car je les avais détruites un jour de souffrance trop grande).  Quant à certaines aptitudes et certains intérêts, je vois une partie de son père aussi.  Souvent, on ne veut pas voir ces particularités car les cicatrices s'ouvrent à nouveau.  Pour ma part, que je le veuille ou non, notre fille est issue de nous deux et a hérité de certains aspects de nous deux.  Je sais que je vais avoir l'air «hors-champ» de dire que l'on peut parler en bien du père.  Le sien n'a pas pris ses responsabilités vis-à-vis elle et moi, c'est vrai, mais il n'a pas été un «monstre».  Je ne l'ai pas porté aux nues à Annie ni envoyé aux enfers.

Voilà Suzanne!

Affection,

Marthe xxx




De : Inconnue821Envoyé : 2004-10-26 08:41

Lotus,

Je te remercie de prendre du temps de répondre à mes questions qui sortent des sentiers  battus. Tu sais, j'en ai bien d'autres questions mais je n'ose pas car je sais que mes questions resteront sans réponses.

Avoir un enfant, c'est un cadeau merveilleux que la vie nous donne mais que de questions, je me suis posé....maladie hériditaire, infirmité, couleur de ses yeux, la forme de ses yeux,etc..

Pour ton fils, je ne crois pas que c'est une punition mais je peux comprendre ce que tu ressens face à la maladie de grenouille Étienne Tu te sens coupable mais je crois que tu te sens plutôt impuissante face à tout cela. Mais à travers ton fils tu grandi et tu apprends à vivre avec la maladie, à l'entourer,à l'aimer et l'aider à poursuivre son chemin malgré les montagnes russes. En plus tu as retrouvé Annie, elle est à côté de toi maintenant.

Pour ma question judicieuse, merci encore de la réponse...je crois que c'est la première fois que je lis une réponse comme celle-là. Tu vois ça m,aide à comprendre ce que tu ressens face au père de ta fille. Tu parles de cicatrices, je sais que c'est dur mais l'enfant veux savoir qui est son père malgré tout. 

Encore une fois je te remercie et excusez-moi si mes questions sont trop dérangeantes.....


Inconnue 821


''Quand on perd ses parents
      on perd son passé

Quand on perd un enfant
      on perd son avenir.''


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Dernière édition par Picotine le 2009-11-29, 17:09; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2009-01-02, 22:40    Sujet du message: * Je suis adoptée.....tu es adopté/e.....tu ne sais pas qui tu es....... Répondre en citant

De : ♥Loly♥Envoyé : 2004-10-27 07:52
Allô Inconnue,
il est vrai qu'on se pose de multiples questions lorsqu'on ne connait pas nos antécédents. Mais je crois que ces questions ne sont pas seulement le fait des personnes adoptées mais de tout les gens qui se préoccupent de leurs enfants. Qui peut dire en toute honnêteté connaître ses antécédents familiaux?  On connait la santé de nos parents oui, mais pas vraiment celle de nos grands parents, à moins d'un cas très évident comme celui que Cathy vient de nous citer.

Il est vrai que lorsqu'on est au prise avec des problèmes de santé, on s'en pose des questions... est-ce du côté maternel ou paternel? Comment ont-ils été diagnostiqués et traités?  Ces informations-là pourraient-elles aider mon médecin à trouver ce que j'ai et finalement que je puisse espérer aller mieux etc.... Toutes ces questions sont légitimes.

Mais le questionnement pour nos enfants est une question de vie, pas juste d'adoption. On aime nos enfants et on veut tous qu'ils aillent bien, c'est normal.

Très bon sujet que tu apporte Inconnue.

N'hésite pas à poser les autres questions qui te tenaillent sous prétexte que tu n'auras pas de réponses.  On ne connaît pas les vécus des gens ici, on ne sait pas qui aura des réponses....


Bye
Lyne



De : -lotusbleu123-Envoyé : 2004-10-27 14:35
 Allô Inconnue,

''Quand on perd ses parents
      on perd son passé

Quand on perd un enfant
      on perd son avenir.''


Quelques mots, une phrase, mais combien lourde de sens et vraie, à mon avis!  Merci de l'avoir partagée avec nous! 

Cinq étoiles pour notre Petite Étoile, qui nous a quittés, il y a cinq mois mais qui est demeurée présente dans nos coeurs.  Je ne l'ai pas oubliée...



Affection,

Lotus xxx




~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:37    Sujet du message: * Je suis adoptée.....tu es adopté/e.....tu ne sais pas qui tu es.......

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Général Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua