Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum
Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Histoire de recherche et retrouvailles de Loly

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Adoption-Émotions-Retrouvailles
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Loly
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2008
Messages: 937
Localisation: Mauricie
Féminin

MessagePosté le: 2008-12-21, 19:23    Sujet du message: Histoire de recherche et retrouvailles de Loly Répondre en citant

De : ♥Loly♥  Envoyé : 2007-01-02 16:24

Bonjour,

Ceci est une histoire fictive.

Elle est inspirée du dossier que j’ai reçu du Centre Jeunesse, de ce que j'ai ressentie en le lisant.
______________________________________________________________________________
Dix sept ans…
L’adolescence, les années folles. Les soirées de danses, les flirts, les rêves, les espoirs…tout est permit à cet âge.
Parmi ces jeunes gens se trouve Laure. Jeune, très belle et fragile…seule, sans amour, elle regarde avec envie ses amis (es) s’amuser et danser. Elle aime beaucoup ces soirées mais, ce qu’elle préfère, c’est se retrouver seule, au bord de la mer. Elle écoute le bruit des vagues, pour elle c’est comme de la musique. Doucement, ses doigts caressent les touches de son accordéon. Ces deux musiques ne font plus qu’une dans une harmonie parfaite.
Nous sommes en Octobre 1960. Seule sur la plage, Laure s’y promène Elle rêve au grand amour, au prince charmant qui l’emmènerait loin d’ici, loin de la misère. Elle est éblouit par le soleil qui fait miroiter des milliers de diamants étincelants à la surface de cette eau salée. Innocemment, elle s’amuse à ramasser les plus beaux coquillages que la mer a rejeter sur la plage rocailleuse.
Là-bas, au loin, quelqu’un l’observe. Un homme, un touriste venu passer quelques temps dans ce beau coin de pays. Il est attirer par tant de beauté, tant de douceur dans les gestes, il est impressionné par cette jeune personne à l’air si mystérieux. Il doit lui parler, il a peur d’être maladroit, il ne veut pas l’effrayer..
Il arrive finalement à sa hauteur. Laure reste muette devant ce regard pénétrant. Il est si beau avec ses cheveux noirs comme la nuit profonde et sa peau brune qui donne un air d’été et de soleil brûlant. Serait-ce lui son prince charmant???
Laure n’a jamais connu le grand amour, noyée dans sa solitude, elle se sent soudain revivre. Baignée par ce regard caressant, elle se laisse bercer par cette voix chaude et rassurante. Comme il est bon de se sentir attirante, de se sentir importante! Elle laisse ballotter son cœur entre ses émotions toutes plus fortes et plus nouvelles les unes que les autres. Ils se reverront, c’est promis…
Les jours passent, Laure est amoureuse, elle n’a jamais été aussi heureuse. Lui, la remplie de promesses, de rêves d’avenir. Il peut les réaliser, c’est un homme mûr, il a 27 ans, il a un travail…Il l’emmènera comme elle le désire depuis si longtemps, loin de ces hivers si rudes, de ces vents si froids. Il l ‘emmènera vers l’ouest, dans la province voisine, elle qui n’a jamais quitter son village, quelle belle perspective! Elle se sent tellement bien avec lui. Il aime sa musique, elle aime sa voix. Désormais, son accordéon ne servirait plus a bercer le bruit des vagues mais bien cette voix grave et chaude à la fois.
Main dans la main, se baladant doucement, la pluie vient surprendre leur tranquillité. Laure connaît un abri, pas très loin, sous un pont couvert. Le vent s’est levé, elle a froid. Il la prend tendrement dans ses bras. Elle se laisse étreindre, inondée par tous ces sentiments nouveaux, elle se laisse allé à l’aimer.
Le mois d’octobre tire à sa fin, son beau prince charmant doit retourner chez-lui.
Viennent les pleurs…viennent les jours sombres…
Laure doit l’empêcher de partir, elle doit lui faire part de ce qu’elle vient de découvrir…
Elle a peur. Mais, pourquoi avoir peur se demande-t-elle? Ne m’a-t-il pas dit qu’il m’aimait? S’il m’aime comme je l’aime, nous n’avons qu’à nous marier! L’honneur de ma famille et surtout mon enfant seront sauvegardés.
Quelle horreur, elle découvre avec stupéfaction que son prince n’est en fait qu’un homme irresponsable. Il repart sans remords, la laissant seule et perdue.
Son rêve s’est transformé en cauchemar. Aucun réveil ne sera plus jamais possible.
C’est une histoire sans retour…



Laure se sent complètement perdue. Elle est jeune et ne sais que faire. Ses parents sont âgés et n’accepteront jamais une telle chose. Elle demande conseille à l’une de ces sœurs. Se sentant aussi démunie, celle-ci en parle à une autre et , finalement, 3 de ses sœurs seront au courant de cette grossesse. Elle doivent absolument trouver une solution! La seule solution possible qui se présente à elles, est que Laure parte pour Québec, c’est assez loin pour que personne ne soit mit au courant de ce scandale et assez grand pour qu’elle puisse s’y trouver du travail facilement.
Elle doit absolument partir avant que son ventre ne la trahisse.
Quel drame!!! Laure a beaucoup de peine de quitter son coin de pays, ses frères et sœurs, ses parents. Certes, elle voulait partir de là mais pas dans une situation aussi dramatique.
Ses parents ne comprennent pas cet engouement soudain pour vivre la grande ville.
Seule, fragile et complètement démunie, Laure s’est trouvé un emploi et doit maintenant se trouver une chambre où habiter. Elle aurait bien aimé cette Ville, Québec, avec son charme médiéval, mais sa peur l’empêche d’en profiter.
Les mois passent, elle s’est bien adaptée à son environnement, elle aime son travail et s’est fait quelques amies.
Huitième mois, le travail est de plus en plus pénible pour elle. Elle a peur de ce qui s’en vient. Pourquoi son amant l’a-t-il laisser tombée? À cause de cet abandon, elle devra à son tour abandonner son enfant. Elle ne veut pas ça. Elle s’est habitué à cette présence dans son corps. Elle chantait souvent des berceuses pour cet enfant qui grandissait en elle, puisqu’elle savait pertinemment qu’elle ne pourrait en chanter une fois l’enfant venu au monde.
Elle aime sentir cette vie en elle, un être vivant qui bouge et lui fait ressentir tout l’amour qu’elle pourrait lui donner. Sa musique, ses airs d’accordéon ne sont plus, ni pour les vagues de la mer, ni pour la voix mélodieuse de cette homme qui ne fut que de passage. Sa musique est maintenant pour ce petit cœur qui bat contre le sien.


Le temps des adieux …
Seize juin 1961, les douleurs se font pressantes. Elle se rend à l’Hôpital Miséricorde pour mettre au monde son enfant. Comme elle aurait aimé le garder en elle, ne jamais s’en séparer. NON, je l’aime trop, je vais me débrouiller, je vais le garder!!!! Toute la journée elle se bat entre l’envie de retenir cette vie et de l’expulser en même temps. La nature est la plus forte…cette vie s’échappe à 23 :30 heures. C’est une fille!!! Elle a à peine le temps de la regarder…ma petite fille….une petite poupée aux cheveux brun déjà bien fournit et aux lèvres en forme de cœur…ne me l’enlever pas tout de suite!!! Je veux la prendre dans mes bras!!!
On lui refuse ce droit.
Quelle nom veux-tu lui donner Laure? Lui demande sèchement une religieuse.



  • Lorraine sera son nom. Et je la prendrai dans mes bras un jour.
  • Tu crois ça???
  • Oui car je la garde
  • C’est ce qu’on verra…
Laure n’en peut plus de toute cette peine. Elle doit trouver une solution pour la garder. Elle téléphone à ses sœurs pour leurs faire part de cette décision. Elles s’opposent au plus haut point. Elles ont garder ce secret si longtemps…leurs parents, vont bien mourir d’un tel scandale… Les religieuses elles, l’insultent en lui disant qu’elle est irresponsable, qu’elle ne pourrait élever sa fille seule, qu’elle était trop jeune…que Lorraine serait beaucoup mieux avec des vrais parents…5 jours à subir de tels propos…écrasée sous la pression , elle cède et abandonne sa fille. Elle repartira les bras et le cœur vide. Elle retournera peut-être un jour vivre dans son coin de pays, elle ne sait pas encore. Le 16 juin 1961, elle n’oubliera jamais cette date. Malgré les années qui passent, malgré qu’elle s’est mariée et a eu d’autres enfants, le 16 juin, son cœur va au souvenir de cette petite fille, prénommée Lorraine, cette partie d’elle-même qui vit quelque part elle ne sait où. Tout ce qu’elle souhaite, c’est que sa petit Lorraine soit dans une famille où elle grandira heureuse. Et, qui sait, un jour elle la prendra peut-être dans ces bras…un jour , jouera-t-elle pour sa fille un air de musique au gré des vagues.
Cette petite fille au cœur brisé, qui vit dans l’espoir de revoir sa mère, c’est moi, Lorraine (Lyne). Cette histoire fictive d’une partie de la vie de ma mère inconnue, peut-être aussi une partie de mon histoire. Et je voudrais vraiment connaître la vrai.
Et je voudrais aussi que notre histoire se termine par une fin heureuse, si maman tu le veux bien.
Souvent, si on veut savoir où l’on va, c’est important de savoir d’où l’on vient.
Par rapport à sa vie, à soi-même et aux autres, c’est-à-dire notre histoire personnelle.








      


De : __LOLY__Envoyé : 2001-08-01 04:11

Ce que je voudrais que ma mère sache Mon cœur peut ce que ma tête ne peut pas Ma tête ne peut dire qu’elle t’aime, oh, toi ma mère Car je ne te connais pas 

Mes yeux ne peuvent pas te dire jolie,  
Puisqu’ils ne t’ont jamais vu 

Mon cœur, par contre, en a long à dire… 

Mon cœur peut te dire qu’il t’aime,  
Car il a ressentit tout ton amour quand il était en toi 

Les yeux de mon cœur peuvent dire que tu es la plus jolie femme du monde, 
Puisque ton courage a fait briller ta beauté 

Mon cœur peut te dire qu’il ressent toute la souffrance que tu as dû traverser, 
Mais tu as su me préserver en vie 

Mon cœur peut te dire toute la tendresse qu’il éprouve envers toi,  
Car tu m’as aimé la première lorsque j’étais en toi. 

Mon cœur est rempli de musique,  
Car le tient a su m’enchanter de son air rythmé 

Mon cœur sera rempli de joie sans précédent,  
Si tu me permets de voir ton doux visage 

Mon cœur débordera de joie,  
Si tu lui permet d’entendre la musique que tu aime tant jouer 

Laisse mon cœur s’emplir de toi ,  
Encore plus qu’il ne l’est déjà 

Mon cœur voudrait que je te prenne dans mes bras,  
Oh, ce geste, ne me le refuse pas 

Laisse ton cœur accepter de connaître ton enfant,  
Et comblons ensemble ce vide 

Unissons nos, mains 
Unissons nos musiques 
Unissons nos cœurs 

Maman,

J’aimerais tant que tu saches que je ne veux pas briser ta vie.
Je suis consciente que cette période de ta vie a certainement été très difficile pour toi.
J’ai parlé à d’autres mères qui ont été obligées d’abandonner leurs enfants et elles sont toutes unanimes pour dire que c’est une grande souffrance et que, toute leur vie elles y pensent.

Souvent, leur peine ne se calme que lorsqu’elles ont retrouvé leurs enfants.
Alors, s’il te plaît, laisses- toi trouver par moi. Acceptes au moins de m’écrire et me raconter ton histoire qui est devenue la mienne.

Permets-moi de te connaître permets-moi de voir au moins une fois dans ma vie ton visage.. Ce grand bonheur, s’il te plaît, ne me le refuse pas.
Quelle peut être le plus grand rêve d’une femme? Voir le visage de cette autre femme qui lui a donné la vie, et en cadeau, grâce à l’hérédité, son doigté pour la couture et sa musique.

Mon rêve se réalisera-t-il un jour?
Je l’espère de tout mon cœur.

Merci

Ta fille
Lyne



     


De : __LOLY__ Envoyé : 2001-08-09 09:26

Un jour où une personne bien intentionnée m'a découragée au plus haut point pour ce qui est de mes recherches, mon mari m'a donnée une pensée que je tiens à partager avec tous ceux qui cherchent sans relâche une personne chère. N’abandonne Surtout Pas Lorsque dans ta vie rien ne va plus, que les problèmes tourmentent ton esprit et que l’argent te cause tant de soucis… Repose-toi s’il le faut, mais N’abandonne surtout pas.

Lorsque trop d’erreurs ont été commises, que tout ton univers menace de s’écouler et que fatiguée, tu sens la confiance t’abandonner
Repose-toi s’il le faut, mais N’abandonne surtout pas.

Tu sais , la vie est parfois étrange avec son lot de surprises et d’imprévus. Il ne nous est pas donné de savoir à l’avance combien d’étapes nous devrons franchir, ni combien d’obstacles nous devrons surmonter avant d’atteindre le Bonheur, la Paix et la Réussite.

Combien de gens ont malheureusement cessé de lutter, alors qu’il n’aurait peut-être fallu qu’un petit pas de plus pour qu’un échec se transforme en réussite. Et pourtant un pas à la fois n’est jamais trop difficile, tu dois donc avoir le courage et la ténacité nécessaires de faire ce petit pas de plus.

Tu verras alors que cette attitude pleine de foi, appellera à elle, du plus profond de toi-même, des forces et des énergies de vie que tu ne soupçonnais même pas et qui t’aideront à réaliser ce que tu peux entreprendre.
Mais surtout et avant tout, souviens-toi bien de ceci :
Quand dans ta vie, des moments difficiles viendront…
…Repose-toi s’il le faut, ,mais
N’abandonne surtout pas




     













De : _LOLY__                                                         (Message d'origine) Envoyé : 2001-08-30 07:06
Ce soir j'ai reçu un téléphone. Une dame très gentille venait m'annoncer qu'elle contacterait une personne qui correspondrait à ma mère. OH!!! EST-CE VRAIMENT ELLE???
Evidemment, pour ne pas donner de faux espoirs, elle me dit que rien n'est certain. Mais je sais une chose, j'ai passé une entrevue ce soir qui a durée environ une heure. En réalité cette entrevue correspond à la deuxième étape du projet pilote (recherche avec contribution financiaire) du Centre Jeunesse.

Ce qui est ressortit de cet entretient, c'est mon amour et mon respect pour les mères qui ont dû abandonner leurs enfants.

Qu'est-ce que j'attends d'une retrouvaille???

Moi je suis prète à toutes les éventualités, alors je ferai selon ce que ma mère désire. Elle n'a pas eu le temps de se préparer à ça. Peut-être que sa famille n'est même pas au courant que j'existe. La souffrance peut paraître moins lourde dans le silence...du moins c'est ce que beaucoup croient.

Si elle refuse de me rencontrer, alors là j'en aurais de la peine mais je ne fais pas ces démarches pour briser sa vie. Si elle refuse de me voir, j'aimerais qu'elle me permette de voir au moins son visage, ne serait-ce qu'en photo.

Ce soir mon coeur est rempli d'espoir. Ce pourrait-il que mon rêve se réalise enfin?

On me demande si je lui en veut de m'avoir abandonner. Comment en vouloir à une femme qui n'avait pas de choix? Comment en vouloir à une femme qui a dû quitter sa famille, son beau coin de pays, le Bas St-Laurent, pour se réfugier à Québec pour me donner la vie.
Comment en vouloir à une femme qui a prit 5 jours avant de céder à la pression, à la torture mentale, avant de m'abandonner.
Comment lui en vouloir, ça n'était surtout pas de sa faute?

Non je n'ai aucune rancoeur envers elle, ça m'est impossible de ressentir un tel sentiment pour celle qui a eu le courage et l'amour de me donner la vie.

Qu'est-ce qu je voudrais lui dire???


Ma gorge s'est alors nouée et mes yeux se sont remplit de larmes...J'aimerais lui dire que j'éprouve envers elle une très grande tendresse. De l'amour envers inconnue,est-ce possible?? OUI !!!! Et j'éprouve envers ma mère biologique un amour très profond. J'éprouve aussi beaucoup de reconnaissance pour m'avoir donner la vie, car je l'aime la vie et c'est un beau cadeau.

Ma mère m'a donné son talent de couturière et elle m'a transmis son amour pour la musique, elle m'a transmis SA musique. Combien d'autres choses m'a-t-elle donné sans le savoir???

Ce soir mon coeur est rempli d'espoir.

Ce soir mon coeur s'est gonflé d'amour encore plus fort.

Ce soir mon coeur est rempli de reconnaisance envers tous ceux qui ont cheminer avec moi et qui chemineraont encore, soit pour accuieillir ma joie, soit pour accueillir ma peine.

Ce soir, mon coeur est débordant de sentiments nouveaux et je ressentais un besoin très fort de venir partager avec vous tous.

Mardi prochain, le premier contact sera tenté. D'ici-là, j'ose espérer encore et encore...

Lyne xxxx





      

De : LOLY__                                                                 Envoyé : 2001-08-30 18:20
Où es-tu, toi l'ombre de ma vie Non, n'ais plus peur de sortir de la nuit Ne sais -tu pas que dans le ciel le plus noir Les plus belles étoiles tu pourras voir
REFRAIN:

Où es-tu toi ma vie, maman?
Pourquoi te cache-tu de moi?
Moi qui ne cherche que du bien maman
Sors de l'ombre je t'en pris
Sache que je te comprend

Avec courage, tu m'as donné la vie
Dans ton naufrage, tes larmes ont jaillient
Mais je sais bien que tu m'as aimé
Et que jamais tu ne m'as oublié

REFRAIN

Dans mon miroir, je vois une étrangère
Dans mes yeux noirs, je cherche tes yeux verts
Tu m'as transmis l'amour de la musique
Oh dis-moi qui tu es pour que je sache qui je suis

REFRAIN ...






      


De : __LOLY                                                                 Envoyé : 2001-08-31 20:38

Maman, il me semble que j'aurais tant de choses à te dire... Tu sais, ça fait des années que je pense à toi et que je rêve de te connaître, de voir ton visage, ton doux visage. Mes recherches m'ont amener à discuter avec des gens merveilleux. Tour à tour, dans ma salle de chat RETROUVAILLES, on est venu chercher de l'aide, de l'encouragement, de l'espoir et aussi on est venu pour se confier à moi. Des enfants qui cherchent, des parents adoptifs qui viennent raconter la joie de leurs enfants qui ont retrouvé leurs mères biologiques, et , ce qui m'a touchée le plus, des mères à la recherche de leurs enfants...elles sont venuent chercher de l'aide oui mais aussi elles sont venuent pour confier leurs souffrances trop longtemps enfouies dans leur coeur.
Plus j'écoutais ces mères et les consolaient, plus je me suis sentie proche de toi. J'ai compris que beaucoup de mères cherchent désespèrément leurs enfants, poussées par leurs souffrances et que d'autres , toujours à cause de leurs souffrances, se taisent et restent dans le silence.
Je crois que les souffrances de ces dernières doivent être encore plus horribles puisqu'elles n'ont personne avec qui partager leurs peines.

Maman, j'ai toujours ressentie que tu avais souffert énormément, mais, malgré tout, tu as pris ton courage à deux mains et tu m'as donné la vie. Comme je t'aime pour avoir fait ça et comme je te suis reconnaisante !!!

J'espère seulement que tu ais eu quelqu'un à tes côtés pour te consoler !

Il y a tellement de choses que j'aimerais savoir .

Comment as-tu connue mon père?

L'as-tu aimé? Je suis certaine que oui.

Comment as-tu vécu le fait de devoir tout cacher à tes parents que tu aimais de tout ton coeur.

Trois de tes soeurs étaient au courant de ta grossesse, t'ont-elles aider et supporté dans cette épreuve?

As-tu bien été traitée à ton accouchement?

As-tu eu le droit de me tenir dans tes bras ou simplement de me voir?

Pouvais-tu venir me voir à la crèche?

Es-tu retourné dans le Bas-St-Laurent après ou si tu es demeurée à Québec?
Québec...tu sais, j'y ai fais mes études d'infirmière. Je me souviens , dans les transports publiques, je regardais les gens en cherchant ton visage , sans le connaître.

Es-tu mariée, as-tu des enfants, mes demis-frères et demi-soeurs.

Es-tu heureuse???
Oh j'espère que oui!!!

Mon prénom, Lorraine, est-ce toi qui me l'as donné?

Tu as pris 5 jours avant de signer les papiers d'abandon, est-ce que tu hésitais ?


Tu sais maman, depuis que Michèle Bernier, la travailleuse sociale m'a téléphoné mercredi soir, le 29 Août...je n'oublirai jamais cette soirée...je croyais rêver.

Elle m'a posé plein de questions pour me connaître et savoir mes attentes envers toi et je crois bien qu'elle a compris tout l'amour et le respect que je te porte.
Mon attente première est de ne pas te faire souffrir davantage. Alors je désire aller à TON rythme, si tu veux bien de moi.

Il est normal que je désire d'une retrouvaille de rêve, ou l'on se voit et qu'on se serre dans nos bras et que nos larmes de peines et de joies se mêlent ensembles. Mais je consciente que ta souffrance fera que tu ne voudras peut-être pas d'une retrouvailles comme celle-là ou peut-être même, toujours à cause de cette souffrance que tu as traversée, tu ne voudras même pas me voir.
J'aurais de la peine , C'est certain, mais je te respecterais. Par contre, je resterais dans l'espoir que tu me permette de voir ton visage au moins une fois dans ma vie, ne serait-ce qu'en photo.

Mais, si tu veux de moi, alors ma joie sera immence, indescriptible, je ne peux imaginer le bonheur que je ressentirai.
Déjà, depuis qu'on m'a avisé t'avoir retracée, je suis très heureuse et remplie d'espoir.
Si tu veux de moi, ma vie sera changée car je saurai enfin qui je suis en sachant qui tu es. Ma vie sera enfin complète. Mon grand vide enfin comblé. Tu n'auras rien à faire de spécial pour me combler comme ça, juste être là !

Mme Benier tantera de te contacter mardi prochain, le 4 septembre...voudras-tu de moi ???

Je suis remplie d'espoir et je me permets de rêver d'un OUI !!!
Si tu ne veux pas bien sache ceci:
que je t'aime de tout mon coeur
que je désire ton bonheur à toi en premier,
que je vais te respecter,
que je te suis reconnaissante pour tout ce que tu as fais pour moi,
que je te suis reconnaissante pour tout l'amour que tu m'as donné quand j'étais en toi,
que je continuerai de rêver de toi et
que j'espèrerai toujours voir ton visage,
que j'espèrerai toujours que tu changeras d'avis et que l'on se retrouvera, que je rêverai toujours que tu vienne chercher l'amour que je te donne par le bias de ce mode de communication,
que tu liras mes lettres pour toi et qu'elles t'apportent un peu de réconfort.

Sache également que je ne t'en ai JAMAIS voulue, car je sais très bien que tu n'avais pas le choix. Tu étais tellement jeune!!!

Sache ceci également et ne l'oublie jamais, JE T'AI TOUJOURS AIMÉ ET JE T'AIMERAI TOUJOURS , quoi qu'il arrive.

Je t'aime maman

Ta fille au coeur rempli d'espoir

Lyne






      


De : LOLY (Message d'origine) Envoyé : 2001-10-24 19:44

Comme il est difficile d'apprendre une nouvelle pareille...et toi, comment te sens-tu dans tout ça ? Souffre-tu autant que moi ? Sûrement...et je m'excuse pour ça. Tu ne me refuse pas de voir ton visage, je suis heureuse pour ça...j'ai très hâte de recevoir cette lettre et tes photos. Je t'ai toujours écris que je respecterais ta décision, je le fais car je ne suis pas venue dans ta vie pour la briser ou pour te faire souffrir.
Tu as lu mes écris ici, dans cette communauté, tu me connais un peu maintenant.

Comme j'aurais envie de supplier ton mari de ne pas t'enlever à moi comme la vie nous a séparée il y a 40 ans. Juste à s'écrire même par courriel, l'anonymat serait facile a conserver pour toi et tes fils ne sauraient jamais mon existance, ce qui ne troublerait pas ta famille. Je comprend ton mari de vouloir protéger sa famille, et je te comprend toi, de ne pas vouloir lui cacher quoi que ce soit. Je suis comme toi, je n'aime pas les cachoteries et les mensonges.

Laisse retomber la poussière, et qui sait, peut-être comprendra-t-il que tout ce que je souhaite est de connaître la femme merveilleuse qui m'a donné la vie. Et par écrit, rien de ton quotidien ne changerait. Mon adresse e-mail est la suivante: lorainelyne@hotmail.com En attendant je tiens vraiment que tu sache que je ne te juge pas , que je ne t'en veux pas non plus..oui, ma peine est immence, mais je te respecte. J'attends avec impatience tes photos et ton récit. Tout enfant qui a été séparé de sa mère et qui la recherche a un rêve, celui de dire à sa mère biologique " JE T'AIME MAMAN " Permets-moi de réaliser ce rêve, de te le dire maintenant, JE T'AIME MAMAN
Je serai toujours là, à t'attendre .....

Ta fille

Lyne xxxxx








      
De : <__LOLY__ Envoyé : 2002-01-02 22:43
     
À toi Kariann, qui avec courage m'a donné la vie,  À toi Kariann, qui avec courage m'a ouvert ton coeur, Toi maman que j'ai cherchée si longtemps  Toi maman qui a bien voulu me dire OUI,  Ton amour m'a inspirée ces mots que j'espère un jour,  je pourrai te chanter en tenant ta main.  


                                                
 
PREMIER JE T'AIME 

Une rose cachée 
Par le secret étouffée 
Une rose seule parmi ses pensées 
Fière et forte elle se dresse en beauté 

Elle s'ouvre pour laisser éclater 
Un premier  "JE T'AIME"  à son enfant 
Elle s'ouvre pour laisser s'embraser 
Un amour qui fût toujours présent 

Cette rose douce et belle 
Tendrement s'épanouie 
De ses doigts le bonheur ouvre grand ses ailes 
Car nos deux coeurs sont enfin réunis 

Elle s'ouvre pour laisser éclater 
Un premier  "JE T'AIME"  à son enfant 
Elle s'ouvre pour laisser s'embraser 
Un amour qui fût toujours présent 

Deux roses épanouies 
Un tendre amour les unies 
Fières et fortes, rien ne pourra les séparer 
Tous les "JE T'AIME"  sont enfin libérés 

Elle s'ouvre pour laisser éclater 
Un premier  "JE T'AIME"  à son enfant 
Elle s'ouvre pour laisser s'embraser 
Un amour qui fût toujours présent 

                       

Je t'aime maman  
                                                    Lyne 






      








Loly                                                                                                         Envoyé : 2001-12-15








Mon rêve a été réalisé cette semaine.     Quel bonheur !!!  

Quand j'ai ouvert ma salle de discussion sur l'adoption en avril passé, je rêver qu'un jour, ma mère biologique y viendrait.  La semaine dernière, une dame est venue mais ne désirait pas vraiment discuter.  Il arrive souvent que des gens aiment nous observer dans cette salle avant d'ouvrir leur coeur, et c'est tout à fait normal.

Je crois que c'est le lendemain que ma mère m'a mise dans ses amis en ligne sur messenger mais je ne suis pas certaine... Le mardi suivant, elle est revenue, toujours sans répondre...  Je suis aller voir son profil publique et en le lisant, je pensais à ma mère car je me reconnaissais un peu au travers ces préférences.

Après notre soirée de discussion, je me suis décidée d'aborder cette mystérieuse amie en ligne...mais toujours pas de réponse. Le lendemain, mercredi, avec désarois, j'ai cru que msn avait supprimé plusieurs messages dans cette belle communauté.  J'étais très inquiète. 

J'ai vu Kariann ( ma mère) en ligne et me suis décidée de l'aborder en me servant de ce problème avec msn.  J'ai cru qu'il serait  peut-être plus facile pour elle de parler de choses plus superficielles .  Elle me répond enfin... Je lui ai ensuite demandé pourquoi elle ne répondait pas aux gens . Elle m'a dit être trop secrète pour ça. 

Elle m'a dit ensuite: " tu dois te douter de qui je suis".  Là , à cet instant, j'ai su que je discutais avec ma mère.  Mais je lui ai quand même demandé de me le dire.  Elle m'a répondue: " Je suis celle que tu cherche...voilà, c'est dit." J'ai répondu: "  C'est vrai ??? Est-ce bien toi????"  Elle m'a rassurée en me disant qu'elle ne ferait pas de farce avec ça.

Imaginez ce que j'ai ressentis à cet instant,  Je me suis mise à pleurer et à trembler...  Jamais je n'oublirai ce moment.  

J'ai téléphoné à mon mari et lui ai dit : " Alain ...Je suis en train de chatter avec ma mère...faut que je te laisse ..bye ".... Pauvre lui , hihihihi....je lui ai raccroché ça rapidement. J'ai aussi contacter Marc, mon grand frère pour lui dire, il était heureux comme ça s'peut pas.  Je pleurais tellement de joie que ma fille est venue voir ce qui m'arrivait.  Quand je lui ai dis ce qui se passait, elle était très excitée. 

Elle a téléphoné à mon amie très chère Elaine qui est tout de suite venue nous rejoindre ici pour assister à cette retrouvailles. Nous avons discuté peu de temps mais, comme l'a si bien dit ma mère, maintenant que la glace était cassée, ce n'était que partie remise. Vous pouvez facilement imaginer que le téléphone n'a pas dérougit de la soirée et mes doigts se sont fait allé sur le clavier pour annoncer cette magnifique nouvelle.

Nous avons ouvert la salle de discussion ce soir là pour fêter cette retrouvailles.  Tous étaient heureux et partageaient mon bonheur. J

eudi, Kariann est venue discuté avec moi à ma plus grande joie et nous avons ouvert nos coeurs, tout doucement.   Nous avons tellement de points en communs, c'en est étonnant.   Vers la fin de la soirée, elle est venue me rejoindre dans la salle adoption.  Mon coeur a sursauté de joie quand je l'ai vu arriver.  

Une invitée, Colombes, me questionnait au sujet de ma mère, si j'avais eu d'autres nouvelles, si on avait discuté ensemble une autre fois...j'ai demandé a Kariann en privé si elle acceptait que je la présente aux autres invités...à ma plus grande joie, elle a accepté spontanément. Imaginez l'émotions que j'ai ressentis en disant: " Je vous présente Kariann, ma mère"  Imaginez aussi l'émotions qu'à pu ressentir Kariann et mes invités... Que d'instant inoubliables, que de bonheur...

Depuis que mon rêve s'est réalisé, je crois rêver... et ma mère m'a gentiment dit que je pouvais me réveiller, que ça continurait toujours...

Merci à vous tous qui avez partagez mes joies et mes peines tout au long de ma recherche.   Merci  à vous tous qui avez été là pour partager mon bonheur tout nouveau. Merci à toi KARIANN de m'avoir ouvert ton coeur, de me permettre enfin de connaître cette femme merveilleuse qui a eu le courage de me donner la vie avec tout son amour.






Je peux enfin te dire que je t'aime 
Je tiens aussi à souhaiter ce même bonheur à vous tous qui continuer à chercher sans relâche et je vous dis, gardez espoir, tout peut arriver quand on ne s"y en attends pas. 






/FL6
Une rose pour toi Kariann 






      
 
De : Kariann4  (Message d'origine)Envoyé : 2002-01-18 05:07
Je n'aurais jamais écrit mon histoire ici si ma fille Lyne ne me l'avait pas demandé, parce que la naissance de ma fille ,il y a quarante ans c'était mon histoire ,ma vie et mon secret !!! En 1960 , je vivais chez mes parents ,j'avais 17 ans . La règle chez nous était :- Qu'il n'y ait jamais une de mes filles qui m'arrive enceinte ,elle va prendre la porte...(papa) et.s'il fallait que ça arrive à une de mes filles ,...j'aurais tellement de peine !!!(maman) Il n'y avait qu'une ligne à suivre ; LA DROITE ! Je ne veux pas ici critiquer mes parents, c'étaient des gens bons qui ont travailler toute leur vie pour essayer de nous donner ce dont on avait besoin, ils ont toujours pris soin de nous tous autant qu'ils ont pu et nous ont aimé à leur façon, ça je l'ai compris plus tard. Que serait-il arrivé si je leur avait avouer ma grossesse ??? Papa aurait-il vraiment mit sa menace à exécution ??? Je me le suis souvent demandé , mais par peur , je n'ai pas osé.Je ne voulais pas jeter le déshonneur et la honte sur ma famille.
J'ai perdu la trace du père bio. octobre. La dernière lettre que j'avais eu de lui ,il me disait qu'il travaillait dans l'état de New York et que je devais lui écrire à son adresse personnel , ce que j'ai fait ; mais je n'ai reçu aucune réponse. J'ai récris vers la fin du mois sans lui parler de mon état  et toujours pas de réponse .J'ai compris que toutes ses "grosses" déclarations d'amour n'avaient jamais été, ou n'étaient plus vraies.
Alors malgré toute la peur et la détresse qui m'envahissaient, j'ai pensé qu'il n'était pas digne d'avoir un enfant et je ne lui ai jamais dit.

Nous étions rendu en février .Il fallait que je quitte la maison avant que quelqu'un s'aperçoive de quelque chose, mais comment? J'ai accepté un emploi dans un resto assez loin de chez nous,comme ass-cuisinière.J'avais un horaire très chargé...82 hrs une semaine et 72 hrs la suivante , aucun congé 15$ sem. Pas grave j'étais en bonne santé et tenais bien le coup. À Pâques je suis allé chez nous...bien "corsée" pour que rien ne paraisse, mais une de mes soeurs qui était là aussi m'a écrit la semaine suivante  en disant :- J'ai quelque chose à te demander, je ne voudrais pas que tu te fâche et si je suis dans l'erreur je te demande tout de suite de m'excuser. Est-ce que tu es enceinte ? si oui dis le-moi, je voudrais t'aider . Vlan!!!Je ne suis plus seule!!!Mais elle est sans ressources comme moi...quoi faire???
Puis ce fut ma patronne qui s'en ai rendu compte et m'a demandé ce que je ferais,et comme je ne savais pas elle l'a dit à une autre de mes soeurs qui était la 2ième des filles , et était déjà mariée.Consultations entre les deux ainées ! Décision ! Il n'est pas question que je garde l'enfant.Par la force des choses, ça finirait par se savoir et le déshonneur rejaillirait sur elles...pas méchantes,mais comme papa.
L'une d'elle s'est occuper pour que j'aie une place à l'hopital de la Miséricorde à Québec. Elle avait convenue avec ma patronne que je finirais de travailler début Mai.

Je suis donc parti pour Québec le premier lundi de Mai accompagnée de mon ami (que je considérais plus comme mon protecteur qu'ami de coeur...il avait d'ailleur "offert" de m'épouser, mais malgré que ça me faisait mal  de penser que je devrais laisser mon enfant , je me disais que je ne pouvais pas accepter en sachant que je ne l'aimais pas suffisamment, s'aurait été comme une trahison...et que ce serait-il passer dans l'avenir...??? La droiture de papa et ...ma peur!!! )

J'ai passé un mois et demi à Québec. Horaire : levé à 6hrs,toilette,chapelle,déjeuné,(on fume une 'tite cigarette,qu'on achetait au magasin des religieuses) et salle de couture jusqu'à midi...diner,('tite cig.) pliage de couches ,salle de couture, pause à 3 hrs,collation,('tite cig.) salle de couture jusqu'a 5 hrs...souper, ('tite cig) télévision, toilette,...à 9 hrs,collation (pomme,orange,chocolat, qu'on achetait aussi)...('tite cig.) et télé jusqu'à 10 hrs et dodo.Bébé bouge beaucoup et comme d'habitude je flatte mon ventre pour l'aider à s'endormir. Dimanche même routine mais congé de travail. C'était la journée la pire , au moins quand on travaillait on pensait moins.
Puis le 15 Juin ,petites douleurs...est-ce que....???? Je réveille Mlle Leclerc,(c'est toujours elle qui reconduit les filles à l'hopital) examen..fausse alerte...mais ça ne devrait pas tarder. Le lendemain Mère Marie Leatitia me garde avec elle dans la grande salle, je passe le temps en tissant le dessus d'un coussin que j'avait commencé
un peu avant souper on me reconduit de nouveau à l'hopital. Cette fois-ci on me garde, on me donne un lit dans la "salle de travail" Examen, tous les étudiants sont là. Examen,examen,examen...Combien de temps s'est-il passé ???Autre série d'examen....À nouveau seule...une religieuse vient me voir pour savoir si je laissais mon bébé en adoption....Je ne SAIS PAS !!!....elle s'en retourne. Il fait presque noir, une petite veilleuse seulement....je suis seule...j'ai peur...quel heure est-il ?Je n'ai pas de montre .Une infirmière vient, j'ai très mal je lui demande de m'endormir. Elle me dit que ce n'est pas encore le temps!!!! Quelques minutes plus tard on vient me chercher...quelqu'un dit : on va t'endormir...quand je me suis réveillée j'ai demandé si mon bébé était correct ...oui et c'est une fille, 8 lbs3on. Deux jours plus tard j'ai pu la voir!!!! Toute petite, toute belle avec des 'tits cheveux !!!!!!! Mlle Leclerc demande si je veux qu'elle prenne des photos. Je dis oui ! L'infirmière qui la tient dans ses bras lui met une petite robe jaune et se fait "poser" avec MA fille.....visite terminer.
Le lendemain je demande si je peux retourner la voir pour la prendre un p'tit peu. On ne veux pas...juste un peu...non vous allez vous attacher et vous ne pourrez plus vous en séparer!!!...??? Comme vous ne pouvez pas la garder nous allons nous occuper de lui trouver une bonne famille qui pourra prendre soin de votre enfant.On la baptisera sous le prénom de Loraine et pour Juin le nom de famille est Girard....ELLES AVAIENT TOUT DÉCIDÉ. On est revenu me voir le 20 pour me dire que le lendemain une autre religieuse viendrait avant mon départ pour me faire signer la permission d'adoption. C'était fini. J'ai crus que cette nuit -là , j'avais tous verser les larmes de ma vie. Il ne me restais que la solitude, le chagrin et le désespoir.
J'ai caché tout ça dans le fond de mon coeur et j'ai continuer ma vie. J'ai appris à rire pour ne pas pleurer.Je me suis fait une "carapace", les coups durs que j'ai eu après, je me disait :- c'est pas grave !
J'ai souvent pensé à ma fille...est-ce qu'elle était bien traitée ? est-ce que ses parents adoptifs l'aime autant que moi?est-ce qu'ils ont fêté son anniversaire?est-t-elle bonne à l'école ? elle doit être mariée maintenant ? as t-elle des enfants ? est-ce qu'elle sait qu'elle fut adoptée? m'en veut-elle de l'avoir laissée ? si elle me connait un jour , est-ce qu'elle va m'aimer?
J'ai maintenant les réponses à mes questions puisque ma fille m'a retrouver......(voir dans: J'ai trouvé...





De :Kariann4 (Message d'origine)Envoyé : 2002-01-21 15:41
J'ai beaucoup de difficultés à continuer  mon histoire.Tous les émotions que je pensais avoir réussi à endormir me reviennent . Toutes les larmes que j'ai retenues depuis qu'on m'avait fait comprendre que mon bébé ne m'appartenait plus, se bousculent dans mes yeux chaque fois que je pense à ma fille, que j'écoute les chansons qu'elle a fait pour moi.... Le regret aussi de ne pas avoir dit OUI la première fois que j'ai su que ma fille me cherchait. J'ai refuser ma première chance juste par PEUR qu'une fois qu'elle m'aurait connu, je ne sois pas comme elle m'imaginait et qu'elle ne M'AIME pas!!! ...Toutes ces années de bonheur perdu juste par peur .  À l'automne 2001,j'ai su qu'elle n'avait pas abandonné ses recherches et que la porte de son coeur était grande ouverte et qu'elle m'attendait. J' y suis entré sur la pointe des pieds, en faisant des grands détours par sa communautée et dans sa salle de chat. Je voulais lui parler mais je n'osais pas,je n'arrivais pas à franchir le seuil, malgré tout ce qu'elle avait écrit pour moi avec autant d'amour et de désespoir. (OUVRE TON  COEUR,  OUVRE TES BRAS, JE T'EN PRIS ,NE M'ABANDONNE PAS UNE DEUXIÈME FOIS ) Puis un soir ,qu'elle discutait avec des amis(es), quelqu'un lui a demandé qui elle cherchait. Elle a répondu:- Mon père, j'ai trouvé ma mère mais ELLE NE VEUT PAS DE MOI. J'étais boulverser de voir qu'elle pensait ça. J'ai mis les doigts sur le clavier pour lui dire :-Tu te trompe Lyne !!!! mais au lieu d'écrire ,j'ai quitté la salle ...
Je me suis dis...je vais lui dire ...j'ai de la peine et ,ELLE aussi...tant pis pour ceux à qui ça ne plaira pas !!!!!
J'avais déjà entré l'adresse de Lyne dans mes amies en ligne et le lendemain ou surlendemain ,Lyne est venu me chercher.Et j'ai foncé!!!
Ce jour là le coeur battant, je lui ai dit que j'étais celle qu'elle cherchait. Bon Dieu, qu'elle délivrance !!!!! Quel bonheur !!!!! Je retrouvait ma fille et j'avait vaincu une grosse "partie" de ma peur.
Mon mari qui à toujours su que j'avais une fille,est un homme généreux et plein de bonté ,mais il était un peu réticent a cause de nos deux fils (qui ne savent pas encore)et du fait qu'il ne connaissait pas Lyne.Durant ses vacances des fêtes,un matin il m'a demandé à quoi je pensais...Est-ce que tu pense à ta fille ?   ....essaies de te mettre à ma place. Oui,je sais. Est-ce que tu lui a parlé, lui as-tu téléphoné? Je dis:Non pas au téléphone mais sur chat, ...et je lui ai dit que j'étais sa mère. ...quest-ce qu'elle a dit ?
Elle était très contente ,je pense. Elle me ressemble surtout la photo ou elle avait 13 ans je les ai imprimées et aussi tout ce qu'elle a écrit pour moi. Il dit : Ben va me chercher ça !!!!
Je lui ai tout remis le paquet et je l'ai laissé lire,en remarquant qu'à certain passage il était très ému. Quand il a eu terminé il m'a dit; Je ne veux pas t'empêcher de revoir ta fille, je sais que tu dois l'aimer et que c'est normal que tu veuille la voir, mais j'aimerais que tu le dise pas tout de suite aux garçons. Plus tard on verras. J'aimerais mieux que tu la rencontre toi dabord et ensuite je pourrai peut-être aller avec toi.
Je suis heureuse pour ça, je me dis qu'une fois que la porte est entr'ouverte il ne faut pas une grosse poussée pour l'ouvrir complètement je vis avec l'espoir que ce sera pour bientôt et que je pourrai enfin la serrer dans mes bras et lui dire en la regardant dans les yeux que JE L'AIME ...depuis ...41 anset 4 mois!!!

En terminant ,je voudrais dire à toutes les mamans :- Quelque soit la cause de votre maternité, quelque soit la raison pour laquelle vous avez du abandonner votre enfant, cherchez-le ,trouvez-le et aimez-le.Si c'est lui qui vous cherche ,ouvrez lui votre coeur et vos bras ,comme dit ma fille . Je ne crois pas qu"il y ait  de plus grande joie.
J'espère que mon témoignage pourra donner un peu d'espoir à tout ceux qui chercher et n'ont pas encore trouvé. Je vous souhaite de tout coeur que ça vous arrive au plus tôt afin de connaitre tout le bonheur que vous méritez.
Kariann







     
De : _LOLY__  (Message d'origine)Envoyé : 2002-03-05 14:52
Vendredi 1 mars 2002, je discute avec maman et nous décidons quel jour nous nous rencontrerons enfin.  Je regarde mon calendrier  et selon nos disponibilités respectives, j'écris quelques dates.  J'attendais avec anxiété la date que maman choisirait......LE 4 MARS !!!!!!!!  WOWWWW !!!!!  Il ne reste que 2 jours à attendre!!!!!!  Je suis très excitée et j'ai de la difficulté à dormir ce soir-là.
Lundi matin, au paroxisme de l'excitation, je me prépare pour enfin retrouver maman.  Il fait très beau, un beau soleil reflète tout ce bonheur que je ressens. 





Je prends la route avec une émotion très forte, j'ai les larmes aux yeux à penser que le plus grand rêve de ma vie va se réaliser dans quelques minutes...120 minutes environ et je pourrai enfin serrer ma mère tant aimée dans mes bras...lui dire que je l'aime...face à face.









Je suis si nerveuse...quand j'approche de Montréal, je sens mon coeur battre à tout rompre. 
                                             





 Encore quelques kilomètres et je la verrai enfin.

Quand j'ai  finalement trouvé le restaurant où nous nous étions donnée rendez-vous, j'ai essayer de me relaxer mais en vain. 

LA VOILÀ QUI ARRIVE !!!!!!!   Je sors en vitesse de ma voiture...maman aussi...et nous nous sommes enfin donner le câlin le plus rempli d'amour que je n'avais jamais ressentis avant...l'amour qu'une maman peut donner est très fort et si profond que ce que j'ai vécue à cet instant précis, je ne l'oublierai jamais.  Par cette première étreinte, tout l'amour qu'elle me portait depuis si longtemps est ressurgie et est venu envelopper mon coeur  de sa chaleur.

Le restaurant n'ouvrait que dans 30 minutes alors nous avons attendue dans sa voiture.  Nous avons profité de cette intimité pour nous échanger des petits présents qui sauraient marquer le début d'un avenir prometteur...un avenir rempli d'un tout nouveau bonheur.

Le restaurant ouvre finalement ses portes.  Nous nous installons pour prendre un bon café.  La nervosité a fait place à une joie profonde.  Je la regarde, elle est si jolie, ses yeux, son sourire, sa chaleur...comme elle est belle, elle est fantastique!!!

Je lui ai apporté mon album photo...pour qu'elle me " voit grandir".   Maman regardait chacune des photos très attentivement, elle souriait, je la sentais fière.  De son visage, j'ai vu le reflet de tout cet amour qu'elle ressentait en feuilletant mon album.  J'en avais les larmes aux yeux.  Ça m'a vraiment touchée.

C'est maintenant le temps de dîner...je l'observe, sa façon de se tenir à table, sa gestuelle, son expression quand elle me parlait...nous avons des manières très ressemblantes.  À y repenser, je réalise à quel point c'est fort les liens du sang...s'en est impressionnant!!!





Après le repas, il me vient une idée farfelue...pourquoi ne pas se trouver un WalMart et se faire photographier pour immortaliser cette journée???  Nous avons évidemment apporté nos appareils photos, nous avons pris des photos d'ailleurs dans ce restaurant qui restera à jamais spécial  à nos yeux, mais des l'idée de phots professionnelles est assez tentante. Si vous saviez la fièrté que j'ai ressentie en demandant à notre serveuse si elle acceptait de nous prendre en photo MA MÈRE ET MOI !!!!   Elle a évidemment eu la gentillesse de faire ça pour nous.









Pour ce qui est de l'idée des photos professionnelles, maman a acceptée tout de suite...reste maintenant à trouver un WalMart et à espérer que nous puissions avoir une petite place pour une séance.  Nous trouvons enfin mais la photographe est absente pour environ 30 minutes.  Nous  nous sommes promenée dans le magasin tout en discutant comme 2 grandes amies, 2 personnes qui se sont toujours connues. Que de moments agréables!!!





Nous revenons finalement au studio pour apprendre qu'il n'y avait plus de place pour de nouveaux clients....nous sommes déçues 

La photographe nous signale qu'elle aurait le temps pour des photos passeport seulement.





--Vous êtes certaine de ne pas avoir une petite place pour nous? Lui ai-je dis.  Nous vivons une journée très spéciale, style Claire Lamarche mais en privé.

>>  Vous venez de vous retrouver???....ma cliente n'est pas encore arrivée, venez je ne peux vous refuser ça!!!!

Quelle joie!!!!  Cette dame est très touchée quand on lui raconte qu'on s'est retrouvées après 40 ans de séparation.  Elle nous installe pour les photos et elle-même était très émue...elle a même avouer qu'elle avait envie de pleurer .  Elle nous a fait un bon spécial en nous permettant de bien choisir la photo  qu'on préférait et nous en a même donnée une en prime.  Elle nous a aussi demandée la permission d'en placer une dans son porte folio en souvenir de ce grand jour.  Elle était très contente d'avoir en quelque sorte, participer à notre retrouvaille.





Nous sommes ensuite revenue à notre premier restaurant (après quelques détours hihihihi )  mais nous nous sommes retrouvées...n'était-ce pas une journée de retrouvailles? 

Le temps passe très vite...nous sommes si bien ensembles!!!  L'heure du souper approche, je redeviens très nerveuse.  En effet, je vais rencontrer mon frère au restaurant où il est gérant.  Nous allons souper ensemble.  Un peu plus tard, maman m'apprend que mon plus jeune frère pourra aussi se joindre à nous.  J'en suis très heureuse, je vais pouvoir connaître mes 2 frères!!!!!

Je me sens bien acceptée par eux, ils sont gentils, chaleureux...pis beaux à part ça !!!! WOWWW     Nous discutons de toutes sortes de choses et je me sens à l'aise avec eux.  Je les regarde et me sens heureuse et fière.  Évidemment, on a fait une petite séance    Mes 2 frères et moi et ensuite, nous 4 avec la complicité de notre serveur qui a lui aussi accepté très gentiment de nous aider à immortaliser cette première rencontre. 

 Un de mes frères doit déjà nous quitter.   Je n'ai pas pu résister à ce désir de le serrer dans mes bras...nous nous reverrons c'est certain.  Il est si gentil.

Le souper se termine, voici déjà venu le moment des au revoirs.  Un mélange de tristesse  et de joie se bouscule en moi.  La tristesse de devoir déjà se séparer mais la joie d'avoir enfin rencontrée maman...ainsi que mes frères.

Je dis au revoir à mon plus jeune frère et le serre dans mes bras...je suis si heureuse d'avoir fait sa connaissance. 

L'instant le plus difficile maintenant, dire au revoir à maman.  Ah!!! Juste de l'écrire et les larmes me montent encore.

On se serre dans nos bras et on se dit que l'on s'aime.  Je la regarde dans les yeux, elle est merveilleuse.  Je la serre encore et encore.  Je l'aime tant. 





Je la regarde s'éloigner et seule dans ma voiture je me permet de crier MAMAN!!!!!!!  Mon émotion était si forte!!!

Je revoyais son visage quand elle regardait les photos de mon enfance et mes larmes coulaient.  Je repensais aussi à mes frères, à leur étreintes, à leurs sourires.  Mon bonheur est si grand qu'il déborde en larmes de joies. 

Un bonheur si profond, intense, fort et doux à la fois.  Je n'avais jamais rien ressentie de pareil auparavant. 

Merci maman d' amour pour avoir laisser s'envoler ton coeur pour enfin se retrouver !!!






Ce fut une journée de rêve...une retrouvaille de rêve.  Ce genre de retrouvailles que je vous souhaite à tous.  





 










      

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 2008-12-21, 19:23    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Loly
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2008
Messages: 937
Localisation: Mauricie
Féminin

MessagePosté le: 2013-07-09, 15:18    Sujet du message: Histoire de recherche et retrouvailles de Loly Répondre en citant

 Pour entendre et lire les paroles de mes chansons composées tout au long de mon parcours de recherche et retrouvailles, cliquez sur le lien suivant:
http://a-e-r.xooit.com/t2204-Chansons-d-adoption.htm

    

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:15    Sujet du message: Histoire de recherche et retrouvailles de Loly

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Adoption-Émotions-Retrouvailles Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua