Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum
Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Le deuil de l'abandon

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Histoire de Vie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alicia
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 1 192
Localisation: Gaspésie,Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2008-12-15, 16:19    Sujet du message: Le deuil de l'abandon Répondre en citant

De :Mimikitou°°°  (Message d'origine)Envoyé : 2007-03-06 02:04
Il y a quarante ans, le sujet de l’adoption était tabou. Il était de bon ton d’affirmer que l'enfant adopté n’avait pas plus de problèmes que les autres enfants, que seul l’attention et l’amour de ses parents adoptifs lui suffiraient. Les parents adoptifs, qui font de leur mieux, pensaient et souhaitaient que leur enfant les considère de leur sang… qu’il n’y avait pas de différence. Mais c’était justement là nier la souffrance de l’enfant adopté… et ils oubliaient que ces enfants n’avaient pas choisi d’être adopté.

En considérant et pensant que l'enfant ne se souvenait pas, de son abandon, qu'il etait trop jeune. C’était refuser son deuil de l’abandon…En fait, les bébés ne sont pas insensibles ceux sont les adultes qui le deviennent. L'enfant adopté a "perdu" sa mère et pour grandir il doit en faire le deuil. Mais personne ne l' autorisait à le faire parce que tout le monde niait cette douleur. L’adoption devait garder son aspect lisse sain et merveilleux.

En face de ce  deuil non fait, et que la société interdisait, il n'y avait pas de reconnaissance de la perte de la mère biologique. C'est pourquoi s’il n'y avait pas de permission, de faire son deuil, l'enfant adopté ressent du désespoir de la colère et de la révolte et parfois la dépression, et le besoin de se défendre contre d'autres pertes possibles.

Personnellement, j'ai trouvé la voie de la guérison suite à la retrouvaille de ma famille biologique dans un premier temps et dans un deuxième temps grâce à une thérapie pour comprendre et analyser le chemin parcouru.

Je sais aujourd’hui que la blessure de l’abandon sera toujours présente, mais avec le temps et un travail sur moi elle pourra cicatriser…parce que j'ai eu la chance de connaitre l'histoire de ma famille biologique...

J'ai eu le "droit" et la chance de re-vivre une naissance en connaissant la richesse d'une retrouvaille de sa famille biologique et de faire mes propres choix vis-à-vis de ma famille ( biologique et adoptive).

Mimikitou





~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Alicia

Il faut savoir d'où l'on vient pour savoir où aller


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 2008-12-15, 16:19    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alicia
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 1 192
Localisation: Gaspésie,Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2008-12-15, 16:21    Sujet du message: Le deuil de l'abandon Répondre en citant

De : ♥Loly♥Envoyé : 2007-03-13 05:19
Bonjour Mimikitou,
très juste ce que tu écris là.  Biensûr, l'adoption était de loin, la meilleure solution pour tout le monde. 

  • La mère biologique se faisait dire que son enfant serait placé dans une bonne famille et se sentait rassurée,
  • l'enfant ne serait pas orphelin (pour celui qui a eu le privilège d'être adopté)
  • les parents, pour qui il était impossible de concevoir des enfants, pouvaient eux aussi avoir une famille bien à eux.

C'était vraiment la bonne solution mais, comme tu le dis si bien, "Il était de bon ton d’affirmer que l'enfant adopté n’avait pas plus de problèmes que les autres enfants, que seul l’attention et l’amour de ses parents adoptifs lui suffiraient."  Hélas, la blessure et le deuil sont vraiment présent et c'est prouvé. 

Il est vrai que de retrouver sa famille biologique apporte une bonne part de guérison à cette blessure mais pour ceux qui ne peuvent entrer en contact avec leur famille à cause du décès de la mère naturelle, de son refus ou qu'elle demeure introuvable, il y a un moyen d'obtenir un soulagement évident.  Le premier pas est de réaliser que cette blessure existe, d'en comprendre la nature et, finalement, d'y faire face.

Un bon moyen pour y parvenir est de lire, ou mieux, d'étudier le livre L'ENFANT ADOPTÉ, COMPRENDRE LA BLESSURE PRIMITIVE par Nancy Newton Verrier des éditions De Boeck. 

Ce livre donne une bonne explication du phénomène de l'adoption et y apporte les outils nécessaires à la compréhension de cette blessure et à sa guérison. Je crois, en toute sincérité, que toute personne touchée par l'adoption, que ce soit les parents naturels, les parents adoptifs et, biensûr, les enfants placés en adoption (adoptés ou non) devraient lire ce livre pour saisir l'ampleur et l'étendu de la blessure et de la comprendre.  L'enfant placé en adoption se sentira bien mieux dans sa peau s'il se comprend et s'il travaille à se guérir, ce qui n'est vraiment pas difficile avec ce livre.

Merci Mimikitou pour ton témoignage très apprécié.

Lyne

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Alicia

Il faut savoir d'où l'on vient pour savoir où aller


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:38    Sujet du message: Le deuil de l'abandon

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Histoire de Vie Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua