Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum
Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

adopté déçu de ses retrouvailles

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Histoire de Vie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alicia
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 1 192
Localisation: Gaspésie,Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2008-12-15, 01:05    Sujet du message: adopté déçu de ses retrouvailles Répondre en citant

De : bengy1201  (Message d'origine)Envoyé : 2006-11-08 16:41
Bonjour, voila ma petite histoire.
En 1966 je suis né a la créche d'youville ou ma mére m'a laissé en adoption.

En 1968 je suis adopté par un couple de Francais, qui me raméne en France ou je vis jusqu'a l'age de 21 ans pour revenir au Québec. Le Couple etait disfonctionnel, chicane, alcool, et gros probléme de couple entre eux, une chance j'ai eu 2 grands fréres et 2 grandes soeurs adoptives merveilleux que j'aime beaucoup.

Donc arrivée au Québec, je décide malgrés le fait que mes parents adoptifs m'est dit que mes parents naturels etaient mort dans un accident d'auto, de faire la recherche afin de rettrouver ma mére. Chose qui se produit quelques temps plus tard, les services sociaux et en collaboration avec ma belle soeur nous retrouvons cette mére tant désirée.

Elle accepte de me voir, et la commence un enchainement de rejet, un jour elle veut me voir, le lendemain plus de nouvelle pendant 6 mois, et de nouveau contact par elle, et la encore rejet jusqu'a aujourd'hui ou ca fait plus de 5 ans que je n'ai plus de nouvelles.

Entre temps j'ai fais des recherches qui m'ont permis de retracer l'homme qui m'a consu, il est décédé mais je rentre en contact avec une de ses filles, car il etait marié et pére de 8 enfants, je crois. J'en apprend donc un peu plus, et apprend que ma mére naturelle avait sans doute des problémes psychologique, adicte au médicament et j'en passe, pour ce qui est du pére, il avait un penchant pour l'alcool et les belles femmes.

Je suis en contact un peu avec les enfants de cet homme, qui n'a jamais admis qu'il avait un enfant avec une autre femme, bien que tout porte a croire que c'est lui le pére, et mes papiers des services sociaux le résume trés bien, comme sa famille me la décrit.

Bref, aujourd'hui a 40 ans, je suis encore a chercher pourquoi? et ces réponses je ne les aurais jamais, je conseille a tout ceux qui font ce genre de recherche de ne pas se faire d'attente, la réalité est bien différente de celle qu'on s'imagine.

Aujourd'hui a 40 ans, ma mére naturelle m'a rejeté pas une fois, mais 4 fois, et je pense que j'aurais préféré jamais rien savoir, la vie a fait de moi une personne insécure, en manque d'amour, manque de caractére et avec de gros probléme avec mes relations affectives. Je ne parle jamais de tout ca, mais en tombant par hasard sur ce site, je voulais simplement dire qu'il n'y pas simplement de belles histoires remplie d'amour comme les émisssions de Claire Lamarche qui me bouleverse a chaque fois car je suis un peu jaloux, et je souffre de ne pas avoir eu cette mére, et pour moi je sais que le restant de ma vie, je devrais vivre avec ce passé et cet abandon.

Pascal


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Alicia

Il faut savoir d'où l'on vient pour savoir où aller


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 2008-12-15, 01:05    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alicia
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 1 192
Localisation: Gaspésie,Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2008-12-15, 01:11    Sujet du message: adopté déçu de ses retrouvailles Répondre en citant

De : Kariann4Envoyé : 2006-11-10 22:55
Bonjour Pascal,
C'est ce qu'on dit toujours ''Ne pas se faire d'attentes'', mais avec la meilleure volonté du monde et qu'on le veuille ou pas , dans le coeur et la tête de la personne qui recherche, les attentes s'installent et l'espoir qui va avec. 

Il y a de belles retrouvailles mais malheureusement  ce n'est pas toujours le cas.
Certains enfants se buteront à un refus, d'autres ne trouveront jamais et quelques uns comme dans ton cas, après s'être retrouvés se perdront à nouveau, sans savoir pourquoi.
Il en va de même pour certaines mères qui cherchent. L'enfant refuse carrément de la rencontrer ou s'il y a retrouvailles, quelques temps après le lien se brise parce que l'enfant ne sait pas quoi faire de cette mère qu'il n'a pas cherchée.


...je voulais simplement dire qu'il n'y pas simplement de belles histoires remplies d'amour comme les émisssions de Claire Lamarche qui me bouleverse a chaque fois car je suis un peu jaloux, ....

Ne jalouse pas ces retrouvailles. On ne sais pas ce qui se passe... après.
Un ballon qu'on gonfle trop vite , fini toujours par éclater avant d'atteindre son maximum!



Tout ceux qui se sont retrouvé pourraient te dire qu'une retrouvaille qui se poursuit harmonieusement ne se ne se déroule pas sous les projecteurs mais dans l'intimité et avec du temps.
Du temps pour se parler, se connaître, s'apprivoiser, en y mettant beaucoup de respect et d'honnêteté.

Ce que je trouve de plus triste dans tout ça c'est que certaines personnes , mères ou enfants, passent leur vie à chercher, sont prêts à ouvrir leurs bras et leurs coeurs à l'autre, sans conditions et ne retrouvent jamais, d'autres qui se retrouvent relativement facilement ne savent pas apprécier la chance qu'ils ont et laissent tout tomber une fois qu'est passée l'euphorie de la retrouvaille.



Maintenant peux tu nous dire comment se déroulaient vos rencontres ou les fois que vous vous êtes contactés.  Comment ça se passait? Avait-elle l'air à l'aise avec toi ou si elle y mettait beaucoup de retenu?
Tu dis : ....un jour elle veut me voir, le lendemain plus de nouvelle pendant 6 mois, et de nouveau contact par elle, et la encore rejet jusqu'a aujourd'hui ou ca fait plus de 5 ans que je n'ai plus de nouvelles.....
Est-ce que tu attends toujours que ce soit elle qui te contacte ou si tu essais de la rejoindre toi aussi ? Est-ce que tu sais encore ou elle demeure ? Si oui, pourquoi n'essais-tu pas de l'appeler? Tu n'as rien à perdre! Il faut que tu en aies le coeur net .
Tu ne peux quand même pas hypothèquer le reste de ta vie sur des peut-être que...
Tu dois essayer de savoir pourquoi elle a prit autant de recul face à toi. Qu'est-ce qui s'est passé pour qu'après t'avoir retrouver elle disparaisse sans rien dire. Qu'attendait-elle de toi et toi qu'attendais-tu d'elle ? Votre relation était-elle plutôt amicale que comme mère/fils ? A-t-elle prit le temps de te dire comment elle vivait votre retrouvaille?
Ça fait beaucoup de questions, mais tu sais une retrouvaille est toujours fragile tant que la complicité et la confiance ne sont pas bien installés entre les deux personnes et bien des raisons peuvent inciter à l'éloignement et ce ne sont pas toujours des raisons ''majeures'' .  Quelques fois, juste la peur peut faire faire bien des bêtises.

Si tu le veux , viens nous en dire plus sur vous deux, même si tu avoues ne jamais en parler. C'est sur qu'on ne pourra pas te ramener ta mère bio. , mais on pourrait ensembles essayer de comprendre ce qui a pu se passer et t'aider à extérioriser tout ce questionnement et cette peine qu'on peut lire en toi.

En attendant, passe une bonne journée et à bientôt , j'espère.

Amitiés,
Kariann




De : bengy1201Envoyé : 2006-11-14 13:15
merci kariann de m'avoir repondu. Pour etre bien honnéte je ne sais pas pourquoi un jour ma mére voulait me voir et le lendemain plus, je pense qu'elle avait des problémes psychologique et prenait pas mal de médicament.
Je pense surtout que le fait de me revoir l'a faisait penser a mon pére naturel et surment sachant qu'elle était enceinte, elle l'a perdu, donc je suis la cause indirect de sa rupture avec mon pére.

Bref, je ne la comprenais pas, car on aurait pu avoir une belle relation, elle n'a pas su prendre la chance qu'elle avait, et c'est moi qui en paye le prix aujourd'hui car je sais que cette relation a fait de moi une personne qui a des problémes avec les relations affectives.

Je suis en relation depuis 15 ans, et c'est trés tumultueux et bien entendu j'essaye de sauver cette personne. Au boulot pareil, j'ai un associé et je ne sais pas comment me faire respecter. Dés qu'une relation affective d'etablie, je deviens dépendant, insécure et le rejet je ne supporte pas, alors j'accomplie, j'execute mais je ne vis pas pour moi, un non m'est insupportable a dire, alors ma vie est faite de OUI que je déteste.

Je suis une chance en thérapie (la 5 eme que je commence) mais celle ci ca fait 8 mois et je suis trés fier d'avoir continué et perséverer au lieu de lacher. Il m'est dur de m'affirmer et prendre ma place, et chaque jour je prie pour enlever ce sentiment de degout et rejet que j'ai en moi et vers moi. Pourtant au yeux des autres ma vie est un compte de fée, en couple, une entreprise qui marche relativement bien, un bel appart etc, mais au fond pas le neccessaire, l'estime de moi, et l'amour de moi. Bref, ma thérapie m'aide et surement ce genre de site, ou je raconte ma vie pour la 1 ere fois.
merci a ceux qui me lise



De : SunEnvoyé : 2006-11-14 23:46
Bonjour Pascal,Je suis moi-même adoptée et il y a quelques années ma mère bio m'a retrouvée. J'ai moi-même mis des distances entre elle et moi pour des raisons qui m'appartiennent et avec lesquelles je vis très bien et dont je lui ai fait part.

Ce que je veux vous exprimer c'est le sentiment que vous ressentez, soit la peur du rejet, la crainte de vous faire dire non, le manque flagrant d'estime de soi malgré une vie qui semble bien remplie. C'est fou, je suis comme celà moi aussi. J'ai beau tenter de me raisonner mais j'ai l'impression que c'est encré en moi, ça  fait partie de mon être. J'ai été conçu dans l'amour, peut-être? mais rejeté de mon père bio, ma mère bio a été rejetée de sa famille à cause qu'elle était enceinte de moi. Elle a dû me laisser en crèche à 2 mois et demi parce qu'elle était incapable de subvenir à mes besoins. Ces 2 mois et demi, elle les avait passé à me cajoler et puis plus rien. Quand j'ai appris tout celà, j'ai compris beaucoup de chose sur moi, mes comportements envers mon entourage que ce soit ma famille, mes amis ou mes collègues.
On dit que l'être humain est influencé dans son développement psychique dès sa conception. J'y crois, car ma peur du rejet viens de là c'est claire, j'ai été programmé dans le rejet et l'abandon. C'est facile à dire mais maintenant à 37 ans je tente de me reprogrammer autrement, je compte éventuellement me faire aider à nouveau par un professionnel de la santé afin de cheminer dans mon acceptation. Il faut que je sois plus confiante envers moi-même, que je sois capable d'être fière de moi et surtout m'aimer. Pour l'instant c'est assez difficile et celà ce répercute sur mes relations avec les autres. Une journée à la fois, c'est ce qui est important. Une maxime que j'aime beaucoup c'est la suivante, elle se lie à peu près comme suit: "Hier, on n'y peut plus rien, c'est le passé. Demain, nous n'y pouvons rien, c'est l'avenir. Aujourd'hui, nous avons le pouvoir d'être heureux, c'est le présent". En fait, il faut tenté de faire de nos journées des moments de bien être et c'est ce que je tente de faire égoïstement pour moi et par le fait même les personnes qui comptent pour moi.

Il est vrai que votre mère bio vous a rejeté à nouveau et ce en tant qu'adulte. Cependant, cette mère bio restera une étrangère pour vous et c'est peut-être mieux ainsi car elle semble avoir pas mal de problèmes.
C'est difficile de vieillir en tant qu'adopté quand l'appel de l'identité nous tiraille mais cet appel est-il la réponse à notre mal de l'âme????? Je ne crois pas, c'est plus profond que celà et tellement qu'on passe à côté du bonheur qui est là présent près de nous tout les jours. Le sourire d'un enfant, l'amitié de longue date, de bonnes relations avec les collègues, un conjoint ouvert, compréhensif. On ne savoure pas à leur juste valeur tout les plaisirs de la vie. Je vous écris et je me sens un peu en thérapie de groupe, ça fait du bien et je me dis au bout du compte que ma vie était tracée pour que je la vive ainsi.
J'ai commencé à vivre réellement, il y a moins d'un an suite au décès de ma mère que les adoptés appellent, mère adoptive mais que moi j'appelle, ma mère. Je l'ai accompagné tout au long de sa terrible maladie et lui ai tenu la main lorsqu'elle a laissé aller son dernier souffle.

J'ai mis trois enfants au monde et j'ai aider ma mère à traverser dans l'autre monde et ça c'est ce qui m'a amené à voir la vie autrement. J'ai encore mal en dedans, je sens encore un vide inexpliqué dû au fait que je suis adoptée mais je crois que j'ai évolué et je tente de faire confiance en la vie et au gens qui sont autour de moi.

C'est long comme réponse mais c'est la première fois que je lisais un témoignage où je m'identifiais. J'ai écris tout ce long texte pour vous dire que je vous comprend, je crois que vous travailler sur les bonnes choses sur vous et que le bonheur est tributaire de soi même et non des autres même pas de sa mère bio.

Je vous souhaite bonne chance dans votre quête du bonheur et de l'acceptation de soi, moi je continue à faire la mienne. Bye et à une prochaine fois.



De : ♥Loly♥Envoyé : 2006-11-15 04:32
Allô Pascal,
je suis désolée que tes retrouvailles aies mal tournées.  Pas facile de vivre des rejets à répétition.  Cependant, je ne suis pas convaincue que les malaises que tu ressens viennent des ces retrouvailles.  Ces malaises subsistaient avant.  Les recherches et retrouvailles auront simplement été les éléments déclencheurs pour que tu conscientise ta souffrance. Témoin ce que te raconte Sun.  Elle a retrouvé et c,est elle qui a mis un terme à sa relation et, pourtant, elle vit des souffrances semblables aux tiennes.

J'ai trouvé ma mère naturelle en la merveilleuse personne de Kariann, et notre relation se déroule très bien.  Pourtant, j'ai les mêmes sentiments que vous.  Combien de fois ma mère m'a dit de prendre ma place! J'avais toujours tendance à passer en dernier et ce, à tous les points de vue de ma vie.

Il faut être conscient que ces blessures viennent de notre séparation d'avec notre mère naturelle.  Tout ce que nous connaissons du monde dès notre conception est NOTRE mère.  Sa voix, son coeur, son odeur et même son amour...voilà tout notre univers.  Qu'elle le veuille ou non, qu'elle est le choix ou non, l'impact sur nous est le même:  on nous sépare de tout ce qui constitue notre univers, nos références, notre identité même.  C'est à cet instant que la blessure s'installe. 

Pas pour rien que cette blessure est appelée BLESSURE PRIMITIVE. Il faut devenir très gentil pour ne pas qu'on nous sépare des gens qu'on aime à nouveau.  On dira OUI sans en avoir envie par peur du rejet. C'est en conscientisant la source de cette blessure et, par la suite, en faisant la part des choses qu'on réussi à aller mieux. 
Exemple: 

  • Jeune enfant, nous ne sommes pas sélectionné pour une équipe sportive, on se sentira profondément rejeté... plus que les autres enfants le ressentiront... ce sentiment est démesuré pour la situation. 
  • Adulte, on sentira le rejet si on dit NON et que la personne s'éloigne de nous.  On sentira le rejet si on est pas sélectionné pour un emploi.  Toute personne peut ressentir ce sentiment mais, pour nous, il prendra des proportions démesurées pour la situation réelle.
C'est la blessure primitive qui embarque et qui nous fait ressentir ce profond rejet. En étant conscient de ce fait, lorsqu'une situation X survient, il nous est possible de se dire ceci:  "Ce que je ressens est trop fort pour la situation réelle, donc, c'est la blessure du passé qui surgit.  Je n'ai pas à me sentir rejeté comme ça aujourd'hui.  Cette blessure appartient au passé et c'est là qu'elle doit rester.  Aujourd'hui je ressens un rejet normal, non pas démesuré et profondément souffrant."
À force de se parler comme ça, on apprend à faire la part des choses, à remettre chaque chose à sa place et on souffre beaucoup moins.  Cet exercice prend du temps il est vrai.  Un jour on réussira, 3 jours on échouera, mais, avec le temps, à force de pratique, on réussira presque toujours.  Ça vaut la peine d'essayer!
Il faut apprendre à dire NON aussi lorsqu'il le faut et cesser de se "piler sur le coeur".  Lorsque vous verrez que les gens sont encore là après avoir dit NON, qu'ils ne vous ont pas abandonnés, vous commencerez à prendre VOTRE place dans VOTRE vie et autour de vous.
Un livre qui a aidé plus d'une personne:  L'enfant adopté, comprendre la blessure primitive par Nancy Newton Verrier.  Édition, De Boeck
Ce livre explique vraiment bien cette blessure primitive et donne les outils nécessaires pour s'en sortir enfin. 
Finalement, comme Maman le dit si bien, il serait bien Pascal que tu essaie d'entrer en contact avec ta mère naturelle afin de comprendre la raison de son incapacité à donner suite à votre relation. Il est vrai que nos recherches et notre arrivée dans la vie de notre mère naturelle est très bouleversant pour elle car toute leur souffrance passée ressurgie soudainement, mais si ta mère pouvait au moins t'expliquer ses véritables raisons de cette fuite, peut-être pourriez-vous ensemble trouver une solution ou, du moins, peut-être en souffrirais-tu moins.
Bon courage dans vos thérapies Pascal et Sun et soyez confiant que vous vous sentirez mieux... donnez-vous ce droit de vivre heureux profondément.
Lyne



De : bengy1201Envoyé : 2006-11-15 13:55
Merci de m'avoir répondu, je vais suivre un peu vos conseils, mais bien souvent la réalité est plus difficile a changer que juste le bon vouloir.
Je vous remercie d'avoir pris le temps de me lire et je vais peut etre suivre vos conseils, et essayer de la retrouver pour mettre un terme réellement a cette relation. Elle a déménagé souvent le temps que j'ai pu la fréquenter, et la derniere fois elle habitait Longueuil avec son chum qui se nomme si je me souvient bien Gerard Poirier, je suis pas sur non plus que lui n'apprécie pas notre relation, et lui fasse peut etre des ennuies si elle continuait a me voir.

Ma mére s'appelle Mariette Beaudin, elle aurait 73 ans a ce jour, elle m'a eu a 33 ans et j'en ai 40. J'aurais beaucoup aimé avoir plus de contact avec sa famille, mais comme ils etaient pas au courant de sa grossesse, quand je l'ai retrouvé un jour elle m'a emmené chez une de ses soeurs je devais avoir 25 ans et elle ne comprenait rien car elle n'etait pas au courant de sa grossesse, comme personne dans sa famille du reste, j'aurais aimé connaitre ses gens un peu plus afin qu"il m'en dise plus sur ma mére, sa jeunesse, sa vie, son passé .

Peut etre devrais je me remettre a rechercher, mais ca me fais peur de connaitre un autre rejet ou pire d'apprendre qu'elle est morte, j'y pense souvent, et je me dis que ca serait plus dur encore d'apprendre que le point final avec elle se termine ainsi avec l'annonce de son déces. Bref je paranoide peut etre un peu mais ca peut etre ainsi.

Voila donc je vous reviendrais si je me decide, et si quelqu'un connait Mariette Beaudin ou Gerard Poirier, un petit signe serait apprécié...........

Pascal



De : ♥Loly♥Envoyé : 2006-11-30 06:00
Bonjour Pascal,
si tu as si peur que ta mère soit décédée, c'est que tu as peur de l'avoir perdue pour toujours.  Alors bravo d'avoir pris la décision de te lancer dans ta recherche. 

Il est arrivé à un animateur de ce site de vivre un recul vis à vis sa mère et ce recul était dû au conjoint de celle-ci.  Il a repris contact et tout va bien maintenant.

Il faut jouer franc jeu en tout.  Selon ce que tu dis, ta mère a fait des efforts pour t'intégrer à ta famille naturelle mais la tante ne comprenait pas ce qui se passait.  Peut-être ça aurait fonctionné mieux avec une autre personne, je sais pas, mais ce que je retire de cette histoire, c'est que ta mère a pris son courage à deux mains pour briser le silence et ce n'est pas si facile que ça à faire pour elle.

Toutes ces questions que tu te pose à son sujet, je te souhaite sincèrement de pouvoir les lui poser à elle directement.

Il est possible de repartir une relation sur de nouvelles bases.  Si tu la trouve, dis-lui ce que tu nous as dis ici.  Montre-lui combien il est important pour toi de la connaître, de parler d'elle, de sa vie.

Donnes-nous des nouvelles svp et bon succès dans tes démarches.

Lyne


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Alicia

Il faut savoir d'où l'on vient pour savoir où aller


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:26    Sujet du message: adopté déçu de ses retrouvailles

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Histoire de Vie Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua