Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum
Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

itinéraire possible de ma mère biologique

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Histoire de Vie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alicia
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 1 192
Localisation: Gaspésie,Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2008-12-08, 11:58    Sujet du message: itinéraire possible de ma mère biologique Répondre en citant

De : vasgau  (Message d'origine)Envoyé : 2003-01-10 12:59
Bonjours,
               ce matin je me paie une fantaisie. Moi qui est rêveur de nature, je me suis imaginer l'itinéraire de vie de ma mère biologique, a partir des informations que j'ai. Je ne sais pas si je m'approche de la vérité, mais le plus important cé que ca me fait du bien de le faire, et j'ai le goût de vous le partager.

Naissance de ma mère, en 1922 ou 1923. A quelque part au nouveau-Brunswick. elle n'aurait pas été longtemps a l'école. Je dirais, une deuxième ou troisième année primaire.

Aurait quitté le nid familiale aux alentours de ses 25 ans. S'en serait aller aux alentours de Rimouski pour trouver du travail en tant que servante dans une maison privée, ou, en tant que serveuse dans un restaurant.....deux hot dog....une patate.......ah non... pas un club sandwich....... À moins que, elle savait déjà au départ qu'elle aurait du travail a cette endroit. De la parenté ou quelqu'un qui venait de la région de Rimouski qui lui aurait fait cette offre. Ca veux dire aux alentours de 1948. Dans ce temps là, les routes n'étant pas ce qu'ils sont aujourd'hui, je présume qu'elle demeurait aux alentours de la frontière Québec/NB, pouvant mener près de Rimouski. Ce qui veux dire qu'à partir du lieu de son départ, elle n'avait pas loin a faire pour se rendre près de Rimouski. J'aurais mal vue quelqu'un partir du fin fond du NB pour se rendre là, dans ces années là.

Elle aurait fait la rencontre de mon père biologique,.....allo.....j"aime les brunettes comme toi....,allo beau blond....., se seraient fréquenter quelques temps, et un beau soir de Juillet de 1949, bin......heu.......bin.......un beau soir de Juillet.....heu....bin.....tsé...un homme....une femme.....ils s'aiment.......heu......bin... disons que ce beau soir de Juillet est passée, bon. Et un mois ou deux plus tard, ma mère va voir mon père, et lui dit qu'à cause de ce beau soir de Juillet.....que.....bin.....que je suis là. Alors le paternel, tout décu et lui qui croyait être seulement de pratique sportive au lieu de productive, dit a ma mère qu'il ne veut pas de moi.

mé vieux...papa tu sais pas ce que tu as manqué a ne pas me connaitre...quoiqu'il en soit, je te pardonne papa a 38 ans que tu avais dans ce temps-là (90 ans cette année), cé surement plus difficile de vouloir fonder une famille,en plus vu la mentalité de ce temps-là.

Alors ma mère toute peiné et frustré surement...ah les hommes....tout ce qu'ils veulent cé connaitre des beau soirs de Juillet....alors je m'en vais....bon..... , décida de partir de ce lieu et de s'en aller a quelque part a Montréal en ville.Où et comment a t'elle vécu ces mois d'hiver en ville, ca je ne sais pas, parce que je figure qu'elle serait arriver a Montréal aux alentours du mois de Septembre, Octobre 1949.
En avril 1950, pif paf, je cogne a la porte.....coucou maman....je veux sortir d'ici....

Elle a accouché a l'hôpital St-Luc de Montréal, pourquoi là? il y avait pourtant la miséricorde qui était un hopital plus une crèche, qui n'était pas loin de là. en plus il y avait une crèche a Rimouski, pourquoi montréal? pourquoi pas Québec, qui lui est plus proche de Rimouski. Quoiqu'il en soit, apres, j'ai abouti a la crèche St-Francois D'assise a Pte-aux Trembles.

Elle serait reparti quelque temps après dans son NB natal pour y refaire sa vie, elle avait 27 ans. elle aurait rencontrer un autre homme, se serait marié, et aurait vécu des beau soirs de juillet, ce qui lui aurait donné 8 autres enfants. Et depuis elle a entendu parlé de moi par deux fois,a refusé les deux fois de me voir, et rendu a l'automne de sa vie(80 ans cette année), osera t'elle confié son secret qu'elle a surement garder depuis cette année de 1950, ou partira t'elle avec ce secret. Quelqu'un d'autre est-il au courant de mon existence?

Voilà en gros l'itinéraire de ma mère biologique selon mon point de vue.

Marc(Vasgau)



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Alicia

Il faut savoir d'où l'on vient pour savoir où aller


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 2008-12-08, 11:58    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alicia
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 1 192
Localisation: Gaspésie,Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2008-12-08, 12:25    Sujet du message: itinéraire possible de ma mère biologique Répondre en citant

De : vasgau  Envoyé : 2003-01-15 15:47
Bonjours,
               en relisant l'article que j'ai écris sue litinéraire de ma mère biologique, j'ai remarqué que aux alentours de Rimouski, il y avait une scierie qui a brulé le 6 mai 1950 et qui appartenait a la Price Brothers, et on a appelé cette événement " la nuit rouge".

Comme on m'a dit que ma mère aurait pu etre servante dans une maison privé, bin, j'ai pensé a ces patrons là de Rimouski. Une intuition tout simplement.

Ma mère aurait travaillé a Rimouski dans une maison privé de Mr. Price, et comme je me le figure, Mr. Price parle anglais. Ma mère originaire du NB, elle est bilingue, donc plus facile de communiquer avec les patrons.Excusez-moi si j'affirme que ma mère est bilingue, mais au Nouveau-Brunswick la majorité de la population est bilingue, cé pour ca que je dis ca.

Je ne sais pas pourquoi je pense que ma mère aurait travaillé a Rimouski, une autre intuition. Cé que je m'amuse a imaginer ce que ma mère a pu faire de sa vie avec les informations que j'ai.  Et comme je suis du type rêveur, bin, j'aime faire ce genre de scénario.

Ce qui memmène a cette question:

Vous arrive t'il d'avoir ce genre de réflexion et de vous imaginez comme moi, la route possible de votre mère??

Marc(Vasgau)




De : JOSEE1  Envoyé : 2003-05-06 22:37
J'ai lu ton message et c'est drole car moi aussi je suis reveuse et j'imagine la vie de ma mère. À ma naisance , ma mère avait 37 ans etait mariée et séparé et mon père avait 22 ans et célibataire. J'imagine que c'etait une histoire d'un soir. Elle avait problablement d'autre enfant de son mariage à s'occuper et elle n'aivait probablement pas assez d'argent pour s'occuper de moi. En tout cas moi c'est l'histoire que je me raconte. Car a 37 ans avoir un enfant selon moi tu devrait etre capable de t'en occuper. En tout cas. J'ai hate de savoir la vrai histoire!


De : AbsoluTILLYEnvoyé : 2003-05-07 12:02
Et bien moi j'en ai une autre version de ton histoire à te raconter...
En Avril 1950, un petit Prince est né à l'Hôpital St-Luc et toute la ville de Montréal est devenue en émoi. Ça même fait les journaux et ce, autour du monde entier - raison pourquoi ta maman refuse toujours de te voir aujourd'hui... Elle ne veut pas de publicité et, avec tout le brouhaha de l'histoire Lindberg d'antan et bien, elle a peut-être aussi très peur que tu te fasses enlever toi aussi et elle ne pourrait certes pas survivre une DEUXIÈME séparation de toi.

Et je crois à cette histoire - C'est mon droit smili-regular
xox
TilT



De : vasgau  Envoyé : 2003-05-07 12:27
tilt,     tu te donne le droit, parce que cé ta mère a toi aussi?????

Marc (Vasgau)



De : Gynou3Envoyé : 2003-05-07 13:49
Bonjour Tilt,Depuis quelques jours je lis tes interventions, Tilt, et je me demande ce que tu viens faire dans ce site qui se veut un site d'encouragements, de compréhension, d'amitié et aussi d'amour.

Étant mère biologique et en passant ayant retrouvé récemment ma fille, je suis vraiment peinée et  désempa- rée de sentir toute la haine que tu dégages.  Je suis consciente que tu as pu souffrir énormément des  agisse-ments de ta mère envers toi et ton frère et j'en suis désolée, mais sache qu'il y en a beaucoup d'enfants qui ont vécu de telles atrocités, tant de la part de leurs parents naturels que de leurs parents adoptifs.

Là où je ne suis pas d'accord c'est que tu viennes ici décourager les enfants et les mères biologiques dans leurs recherches.  Les participants actuels et futurs de ce site n'ont vraiment pas besoin d'être démolis par tes propos.  Je n'ai rien contre le fait que tu partages tes souffrances avec nous, crois moi il y en a ici qui ont beaucoup souffert dans leur vie, et je suis persuadés qu'ils ne viennent pas ici pour souffrir davantage mais bien pour trouver du réconfort, de la tendresse et de l'aide.

Quelques-uns se sont déjà exprimés face à tes écrits et je ne m'étendrai pas plus longtemps sur le sujet, je voudrais seulement que tu comprennes que ce n'est pas en démolissant les espoirs des gens que tu pourras retrouver la paix dans ta vie et dans ton coeur.

Je te souhaite de trouver de l'aide rapidement pour te sortir de cette haine qui te hante.

Ébony.....




De : AbsoluTILLYEnvoyé : 2003-05-07 15:00
Marc,... Et c'est MOI qui ai un problème de haine et d'aggression?? Ok dokey...
J'essayais de converser avec toi.

Wow!!



De : ♥Loly♥Envoyé : 2003-05-07 15:42
Tilt, tu es vraiment d'un style des plus intrigant.  D'abord, tu nous parle de toi, de ta vie, vie horrible...tu ouvre ton coeur.
Tantôt tu nous parle comme une ados frustrée, tantôt tu nous parle comme une intervenante et une personne assez instruite.  Dis-moi, qui es-tu exactement?  Comment as-tu réussi a surmonter ton manque de scolarité.. car avec 2 jours d'école par semaine, tu semble t'en être vraiment bien sortie. 

Tu veux aider???? Tu le désire sincèrement de tout ton coeur???  Commence par être respectueuse des opinions des gens... respectueuse ne signifie pas automatiquement d'accord...on s'entend la dessus... mais ne pas tourner en dérision les messages ausquels tu réponds. 

Tu veux agir en intervenante afin que des gens s'évitent des souffrances??? Ben c'est exactement ce qu'on fait ici... on ne braille pas sur nous-même, au contraire, on se serre les coudes et on se bat...on fait tout ce qui est en notre pouvoir pour avancer dans ce monde de secrets et d'interdits où le droit de connaître parents et enfants devient presqu'un tour de force.

Quand on vit un refus, on a l'impression que le monde s'écroule autour de nous.  On a alors 2 choix... rester assis et brailler comme tu dis, ou se retrousser les manches et continuer en venant chercher de la force et de l'encouragement auprès de gens qui vivent la même chose.

Sache ceci, que lorsqu'on vit un refus, notre désir de savoir est plus fort que la peine, notre amour pour notre mère est plus fort que tout et, malgré un chagrin immencément profond, on veut tout de même continuer à chercher et on veut trouver.

Ce fait-là tu devrais pourtant le connaître avec tes expériences de recherches.

D'ailleurs, voici un autre point que je ne comprends pas de toi.. tu dis avoir contribué à plusieurs retrouvailles, comment se fait-il qu'avec toute ton expérience, on a la sensation en lisant tes messages que tu ridiculises les gens à qui tu réponds????  Expliques-moi ça parce que tous les gens que je connais qui ont oeuvré dans ce monde de l'adoption ont développé une sensibilité et un sens de la compréhension face à ce monde bien à part.

Tu veux aider????  Je te suggère donc ceci.   Remonte au début des discussions et ce, dans tous les panneaux, image y comprit car tu y trouveras des tranches d'histoires de vie des mamans bio (dans les albums miséricorde 1-2-3 etc)

Vas lire histoire de vie, vas lire le panneau j'ai trouvé, Fais le tour du site.  Tu apprendras à connaître les gens, leur vécu et leurs émotions TRÈS LÉGITIME.  Si tu garde ton attitude arrogante, tu as un problème et ça sera à toi à décider si tu veux rester avec ou pas. SI tu ouvre ton coeur et ton esprit, alors toi aussi tu auras grandis...et c'est ce que je te souhaite car peu importe la quantité de fertilisant que tu as pu rencontré sur ta route, rien n'empêche cette croissance du coeur.

Bonne lecture.

Lyne



De : vasgau  Envoyé : 2003-05-07 16:11
Bonjours,
                Tilt, pourrais-tu essayer de comprendre au moins. Tu me fais penser a un caméléon qui s'ajuste aux couleurs des messages.

Si je t'ai répondu , tu te donne le droit, parce que cé ta mère a toi aussi????? Parce que j'avais écris dans un autre message que tu as pourtant lu, que je ne donnais pas le droit de venir dire quelque chose qui a trait a ma mère, et tu l'as fais pareil.

Tu en veux une itinéraire possible???? fais-toi en une a toi, et laisse le mien tranquille.

Le respect cé ca. Cé pas parce que on  se donne le droit, qu'on est obligé de le faire.

Marc (Vasgau)



De : anita  Envoyé : 2003-05-08 19:25
Tu as vraiment des propos très durs, vraiment !! pourquoi ? tu cherches à te venger sur qui, sur quoi ? pourquoi tant de haine ? de désillusion comme tu dis ? ça t'amene ou ?bonne route en tout cas, en espérant que tu rencontreras des personnes à l'avenir que tu sauras garder
Nath



De : anita  Envoyé : 2003-05-09 03:04
non mais là c'est clair quoi !!!!  continue ton chemin car tout est critique dans ta bouche et surtout un manque total de respect envers les mères bio !! Mais aucune n'a à se justifier envers toi, je souhaite juste que tu n'apprennes pas un jour, que ta mère aie eu un parcours aussi difficile que certaines d'entres elles ici au Canada, prison etc... ou comme en France, dont Anita de notre site ; je te joints son parcours, un message qu'elle a laissé sur notre forum, pour répondre à une question posée !! Je te souhaite juste qu'il ne t'arrive pas un jour qlq chose comme ça, car le venin te revient toujours au visage, il faut savoir balayer devant sa porte avant d'aller critiquer celle du voisin !je ne te salue pas
Nath


Mère d'un jour, mère toujours ...... Bonjour Patrick, pour répondre à tes 2 mess, tout d'abord merci de me comprendre, car oui je revendique le fait de ne pas être, du moins de ne pas vouloir être dans l'ombre même si effectivement, on nous y met d'office ... je parle là des administrations, des parents adoptifs etc... alors que nous sommes mère, d'un jour, mais mère pour toujours...
Concernant les roses, blanches, lorsque je lis les messages de tous ces enfants en quête de leur maman, leur rêve étant bien celui de recevoir un jour un signe... même si Carole n'est pas prête, j'assumerais toujours, car je suis là, et cela pour toujours, c'est à dire aussi longtemps que Dieu me prêtera vie.
Ma fille, je la sens, je la respire, et même si les roses vont à la poubelle, Carole ne vit pas dans l'ombre de mon coeur, mais au soleil de mon amour...
Donc, tant pis pour moi si le message une fois de plus ne passe pas, mais peut-être que demain, je ne serai plus là pour les lui envoyer.
Je raconterai toute mon histoire, seule Nathalie la connaît, elle te racontera et là tu me comprendras vraiment !!!


Bon, comme je n'ai rien à cacher, je vais te délivrer mon histoire, celle qui m'a menée un jour, à perdre ma fille.

J'habitais Antibes avec ma mère et son copain, elle travaillait comme barmaid et de ce fait était devenu alcoolique n'ayant jamais supporté ma venue au monde, mon père étant juif israélite et elle-même catholique ; le mariage n'ayant pas pu se faire pour ses raisons, elle me reprocha jusqqu'à sa mort ma ressemblance avec mon père et la galère qu'elle a du vivre à cause de moi. J'ai eu 50.000 papa, tous plus c.. les uns que les autres, maisil fallait que je les appelle papa !!

Quand j'ai eu 14 ans, j'ai fuis la maison un beau jour d'ete avec un short et une paire de spartiate. Je me suis réfugiée chez l'ex mari de ma mère qui m'avait reconnue, mais n'etant pas sa fille, il n'a pas voulu prendre soin de moi. Un matin, il me mit dehors à 5h, me priant de déguerpir ; ayant entendu parlé d'un foyer ou etaiet hébergé des jeunes filles, j'etais encore à l'ecole, mais on y trouvait de tout, droguées, prostituées etc..
Un jour, ma meilleur amie me présenta un copain de 25 ans, j'en avais encore 14, qui me promis mont et merveille et me dit que nous devions partir vers une vie meilleure ; très amoureuse, comme on l'est à 14 ans, je le suivis les yeux fermés. Tout l'ete nous avons fait toute la France en stop, en long et en large, faisant la manche pour survivre.
Puis un jour commença mon calvaire, il me venda dans un bidon ville de magrebins pour 20 frs la passe. Je n'arretais pas, passe sur passe ; et lorsque j'etais fatiguée, il m'obligeait à boire, me foutait une rouste et c'etait reparti. Quand je voulais fuir, il m'attachait au lit, me scotchait la bouche, m'arrachait la culotte pour que je sois en position de "travail". Tout cela jusqu'au jour ou je le convaincu de redescendre sur Nice, ça continuait, il me prostitua dans ce que l'on appelle ici le vieux Nice qui était encore fréquenté par des magrebins. j'eu le nez cassé, une cote fêlée, jamais je n'etais à l'hopital car ses menaces me faisaient plus peur que le mal que je ressentais ; la patronne de l'hotel ou nous nous trouvions me dit un jour que je ne pouvais plus continuer ainsi de cette façon, et tout s'est arrêté car il a eu peur que ces gens le dénoncent. 6 mois après, j'eu des vomissements et me rendis enc achette dans un planning familiale ou j'aprenais que j'etais enceinte, de lui je précise.
Tout au long de mon histoire j'ai eu un Bon Dieu avec moi, qui ne m'a laissé faire un enfant d'un viol ...

J'ai ressenti ce jour là, une grande joie, une grande force, et c'est ainsi que j'ai réussi à l'afronter et a le quitter ! ce qui m'a valu une rouste de plus, mais j'etais heureuse ; de là je suis remontée au foyer, en les informant de ma grossesse.
Il n'y a jamais eu par rapport à lui, aucune poursuite, aucune plainte, je n'ai jamais pu en parler à personne (spy etc..) et c'est ainsi que durant 9 mois avec une seule robe de grossesse, assise dna sle jardin du foyer, naquis l'amour pour mon bébé...
Voilà pourquoi aujourd'hui, je pleurs, et le dis haut et fort, car jamais j'aurais pu imaginer en arrivant à la maternité, que jamais je ne reverrais mon bébé.
C'est un vol autorisé, je venais à peine d'avoir 16 ans ...

Voilà mon hisoire, comprends pourquoi il m'est insupportable de vivre sans mon bébé depuis bientot 30 ans....

Concernant mon copain, lorsqu'il a appris ma grossesse, il a voulu me la faire passer à coup de pieds dans le ventre, il perdait son gagne pain, et apres une rouste je ne l'ai plus jamais revu.
Tu as le reste de l'histoire sur le site en page d'accueil, mon arrivée à lam aternité, l'incouscience de mes 16 ans faisait que je croyais à ce monde d'adulte...
Alors tu vois, l'accouchement sous X, je peux te dire que Je l'aurais su, je n'aurais jamais perdu mon petit bébé .... que j'ai essayé de le "recuperer" lorsque j'ai realisé, mais je suis arrivée trop tard le delai passé, je n'ai jamais pu la revoir, savoir comment elle allait ... alors que je dormais devant la porte de l'hopital !!!
Chaque jour depuis, chaque seconde, elle est dans mes veines, je ne reve que de la retrouver, la voir, lui dire combien je l'aime ...
J'espère que mes reponses auront repondu à tes questions.
Je t'embrasse et bon vent comme tu le dis si bien
Anita 
 


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Alicia

Il faut savoir d'où l'on vient pour savoir où aller


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:32    Sujet du message: itinéraire possible de ma mère biologique

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Histoire de Vie Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua