Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum
Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

* L'adoption, un sujet tabou.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Général
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2008-12-07, 14:08    Sujet du message: * L'adoption, un sujet tabou. Répondre en citant

De : vasgau  (Message d'origine)Envoyé : 2003-01-23 10:20
Bonjour,
             sur un autre forum de discussion, qui né pas un forum sur l'adoption, j'ai écris un message sur le domaine de l'adoption. Je vous le partage.Oui, le domaine de l'adoption, en 2003, est un sujet tabou et encore rempli de préjugés, par des gens qui ignorent vraiment ce domaine. C'est vrai, tout ce que le monde savent et voient, c'est que il y a des mères biologiques, des adoptés, qu'il y en a qui veulent se revoir. On fait des émissions, où tout ce qui se dit, ce sont les informations de recherches et qu'il se passe des retrouvailles en direct parfois, c'est tout. Ou, on fait une émisssion avec un sous titre accrocheur, tel que "le enfants du péché". Avec un sous-tite comme ca, on vient encore narguer nos mères, qui elles en ont bavé pour nous donner la vie.

Il y a aussi les parents adoptifs, qui croient que si l'adopté recherche ses parents biologiques, ils vont perdent leur place.

Qui va venir expliquer a tout ce monde, qu'on est en 2003, et non dans les années 1940. Qui va venir expliquer les vrai affaires. Tels que expliquer, ce que nos mères ont traverser dans ce temps là, et qu'elles vivent encore avec ce secret et leur souffrance en silence. Qui va venir leur expliquer aux parents adoptifs que même si on recherche nos parents biologiques, nous les aimons pareil et que ca changera rien vis a vis eux. Qui va venir expliquer aux adoptés que nos mères n'avaient pas le choix de nous confiés en adoption. Qui va venir expliquer a la société ignorante, que ce domaine n'est pas une maladie, ni un caprice enfantin. C'est vrai, j'ai l'impression des fois que quand je parle du désir de chercher, d'être jugés comme quelqu'un de mésadapté de la vie.

Ce qui me fait suer, si on décidait par la voie des médias, d'approfondir ce domaine, ils prendraient des supposés spécialistes,non adopté bien sur, qui ca ne me surprendrait pas qu'ils aient des préjugés eux-mêmes pour venir expliquer que cé surement pas plus grave que ca ce domaine.

Dans mon livre a moi, quand on veut parler de pain, on demande a un boulanger, pas un psy.
Quand on parle d'adoption, on demande a un adopté ou une mère bio, ou un parent adoptif. J'en vois pas d'autres, mais vraiment pas d'autres pour bien expliquer ce domaine comme il faut, après tout nous le vivons, cé notre vécu. On ne se fie pas a un diplome, pi un semblant de recherche pour expliquer ce domaine.

Comme ca, on va peut-être réussir a remettre les pendules a l'heure juste, une fois pour toute, au lieu de se faire narguer constamment, par des gens ignorant de ce domaine.
Voilà, au lieu de juger comme des ignorants, qu'on essaie de comprendre crimmm, cé pas compliquer ca.

Cé vrai ca, on essaie de comprendre ls animaux, on va chercher un chien au pet shop il a droit a son pedigre.Et ce n'est qu'un exemple, mais aussitôt qu'il s'agit d'adoption crimmmm, cé comme si il s'aggissait de quelque chose de criminel ou une histoire d'extra terrestres.

Qu'on se réveille quelqu'un une fois pour toute.
Cé tout.

Voilà, cé ma facon a moi de défendre ce domaine.

Marc(Vasgau)
      






~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Dernière édition par Picotine le 2009-08-15, 11:31; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 2008-12-07, 14:08    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2008-12-07, 14:12    Sujet du message: * L'adoption, un sujet tabou. Répondre en citant

De : Boumboum....Envoyé : 2003-01-23 20:30
Bonjour  Marc (Vasgau)

J'ai lu  avec  intérêt  ton plaidoyer sur  l'adoption et j'aimerais  apporter ici quelques  commentaires et je vais essayer  d'être  clair  pour  ne pas  qu'on ait  besoin de lire   entre les lignes.
Je suis d'accord  avec toi  sur un point  que le domaine de l'adoption est un  domaine rempli  de préjugés et tu mentionne par  des gens qui ignorent  vraiment  ce domaine  et  jusque là ca va ,  mais  ce n'est pas en pensant  que tous les gens  qui  ne sont pas des adoptés  ou mères  biologiques, que tous ceux qui  n'ont pas ce statut
  ne comprennent  rien  , au contraire il y a plein de gens qui sont issue  de famille naturelle et qui comprennent ce monde, aussi  beaucoup  de  gens  non-adoptés à mon humble avis sont  capable de comprendre  le drame   des personnes  qui recherche  et ne font pas seulement  que savoir  et voir  qu'il y a des  adoptés  et des mères biologiques et personnellement je pense pas qu'on peut aider  notre cause  en pensant que seulement  les adoptés et mères biologiques qui sont  capable de comprendre.

Pour  les émissions avec des titres accrocheurs  comme tu dis  , je crois qu'il faut  aller au-delà des titres  et  ne pas penser  que le  monde  est  tordu au point  de penser  à narguer les mères impliquées, ça se  veut  tant qu'à moi un  rappel du passé  et des façon  de penser  des années  40  à  70 environ, et à mon  avis  c'est  très bien  de faire  voir  à ceux qui  ne connaissent pas l'histoire  des enfants adoptés  la perception de la société  durant  ces  années , vis à vis  les  filles-mères du temps, alors qu'aujourd'hui  cela est de moins en  moins vrai  , mais  il en reste  encore  à qui cela arrive  et aujourd'hui  ce n'est plus  l'adoption  vers qui on dirige  ces  jeunes femmes  , mais  vers les cliniques  d'avortement.

Tu mentionne qu'il y  a les parents adoptifs qui pensent  qu'ils  vont  perdent leur place, oui il  se peut  que certain pense  ça c'est vrai  , mais la ça ne prend  ni  un spécialiste  ni  qui que ce soit  d'autre  que  nous, l'enfant adopté  , pour leur  faire comprendre  ce fait  qu'ils  ne perdront pas leur place et on a  des exemples  sur  cette communauté  de parents  adoptifs  qui  ont  compris  et accepter  ce fait.. Et si  on arrive pas  en tant qu'enfant  adopté  à leur faire comprendre qu'ils  ne  perdront pas leur place, personne d'autre  n'y réussira.

Tu  demande aux gens  de reconnaître qu'on est en 2003  et  non  en  1940, je crois  que  c'est pousser  fort un peu de penser  que  tous les  gens  sont ignorants  à ce point  des  différences  dans   le temps  et  je crois que  c'est faire  insulte  à l'intelligence des  gens  de penser  que  nous seuls  les adoptés sommes  capables de comprendre.
Qui peut expliquer  ce que nos mère  ont souffert?  À mon humble avis  il n'y a qu'elles  qui peuvent  l'expliquer  et  si  elles  gardent le silence c'est qu'elles  vivent encore  avec le passé  dans leur coeur  et qu'elles  mêmes  peut-être   ne sont pas rendu  en 2003 ,  et pourquoi? Parce que le monde  n'as pas tellement  changé  contrairement  à ce que l'on peut penser  des fois, et que si elles parlent  elles vont se faire juger  par qui?  Par des gens qui vivent en 2003  et non pas  par ceux qui ont  tout fait  dans ces années  car  plusieurs  parmi eux  ne sont plus  là tout simplement.
Moi je sais que je ne peux surement expliquer  ce que ma mère a souffert  si elle a souffert , il n'y a qu'elle qui peut  briser ce silence et l'expliquer.
La société est  compose  de toi de moi  et de nous tous enfin  et  d'après les chiffres que j'ai déjà vu  on est une tonne d'enfants adoptés  ici au  Québec  et  nous  n'avons pas tous été adoptés  par  des adoptés eux-mêmes , alors je ne crois pas que la société soit si ignorante que ca au point de penser  que c'est une maladie le domaine de l'adoption, Je suis conscient que tu parle au figuré  quand tu dis cela , mais la généralisation est dangereuse  et penser que toute la société est de travers, alors  nous-mêmes sont de travers  car la société c'est l'ensemble des individus  qui la compose, dont  nous  faisons partie intégrante.
Pour ce qui est  de  demander  à un boulanger comment se fait  le pain   je suis  bien d'accord avec toi, mais il ne faut pas croire qu'il y a seulement un  boulanger qui peut  l'expliquer  car  faire une chose  et être capable de l'expliquer  n'est pas évident pour tous et peut-être que des gens qui  ne l'ont pas vécu le  fait  d'être  adoptés ,  mais qui ont  l'esprit ouvert  sont capable aussi  de faire  le travail, c'est une question  d'ouverture d'esprit.
Et  je ne crois pas   que  il faut imputer  à la majorité  le fait  que des  gens  ne comprennent pas  et penser que  ils  nous narguent  avec  ça et  de penser qu'ils sont ignorants pour autant , encore là  je me répète  le fait de mettre  tous les gens dans le même panier parce que quelques personnes  ne comprennent  pas  n'aidera  jamais à faire avancer quoique  ce soit. De penser  que  des gens jugent  comme  des ignorants pour  moi  est un signe  qu'on l'on juge  nous aussi  comme des ignorants et  c'est vrai que  c'est facile  à comprendre  que  si on juge  et  bien  on se fait  juger  à notre tour.

Pour ce que  est de comparer  le domaine de l'adoption au  domaine des chiens dans un pet shop , bon disons que je trouve ca fort  , mais juste pour ta gouverne  même dans les pet shop  c'est plein de faux papiers  et  il  y a même des chiots  bâtards  qu'on réussit à faire passer pour  des chiots de race, alors pour  moi  la comparaison  n'a pas sa place, toujours  à mon humble avis.

Et le domaine de l'adoption  n'est pas considérer comme  si cela était  criminel ou extra-terrestre, mais  c'est    plutôt  un domaine qui a eu  tellement de manipulation par le passé et de faussetés  et de cachotteries, qu'aujourd'hui 25, 30, 40, et  60  ans après il est difficile  pour tous  de démèler tout ca  et  il  ne faut pas  oublier que dans  tout ça il  faut respecter  le fait  que  bien des mères  ne veulent  pas renouer  avec le passé et cela est peut être  ce qui fait  le plus grand obstacle aux retrouvailles possible et au fait  qu' elles  ne sortent pas sur la place  publique  pour  parler haut  et  fort.
  Qu'on se réveille et bien  oui  là je suis  d'accord en autant  que  le ON   soit  nous et  non  pas  les  autres ,  excluant  les adoptés,  c'est à nous à faire ce travail petit  à petit  et bataille par bataille.

Voila ce que je pense aussi  de ce  domaine

Sincèrement


Boum



De : vasgauEnvoyé : 2003-01-24 10:33
Bonjours,

Merci Boum pour ton cmmentaire, ca me fait voir une autre dimensions, et j'aimerais croire que ce que tu dis est vai. Par contre avec le chemin que j'ai parcouru, ce né pas ce que tu dis que j'ai rencontré, peu-etre que j'ai pas été aux bonnes places.

Quand je dis que quelqu'un dois expliquer ce domaine, je crois sincerement que ce né pas un psy qui va pouvoir le faire, ca je n'y crois pas du tout. Encore moins celui qui se permet d'avoir le titre de spécialiste.

Alors qui peut expliquer ce domaine, si ce né que nous adoptés et mères biologiques???

Hier dans la salle de chat, il y a quelqu'un qui est venu nous dire que sa fmme ne cherchait pas sa mère parce qu'elle croit dur comme fer que sa mère l'a volontairement abandonné, et on sait que cé totalement faux. Ce né pas un psy ni un spécialiste qui va pouvoir lui expliquer, ca cé sur et certain. Et par cette croyance que cette femme elle a vis a vis sa mère, prouve que personne ne cé déniaiser pour aller lui expliquer.

On va jamais au coeur du problème dans ce domaine, jamais. On demeure toujours a la surface, sinon cette femme n'aurait pas la haine qu'elle a, parce que quelqu'un lui aurait expliquer.

Avec le titre "les enfants du péché" je suis désolé mais pour moi cé du nargage pur et simple vis a vis nos mères. Nous sommes les enfants et nos mères le péché, voilà pour expliquer ce titre qu'on a pas beoin dans notre vie.

A chaque fois que j'ai dit que j'étais adopté et que je cherchais ma mère ca toujours été l'imbécile question:" pourquoi t'en a une mère?" Même denierement quand j'ai parlé des 2 refus de ma mère, j'ai eu un commentaire de la part d'un ignorant. "je te dis que si ma mère me refusais, je l'enverrais promener"...faut pas etre trop intelligent pour dire des choses comme ca.

Si on veux comprendre ce domaine, faut l'expliquer, si on veut le comprendre faut aller fouiller le passé, essayer de comprendre le mode de pensée de la société de ce temps là, au lieu de faire des émissions avec des titres qui font suer.

Tant qu'a l'évolution de la société, bin, on repassera. Il y a 2000 ans on voulait lapider Marie Madeleine, 2000 ans plus tad, cé ca qu'on a fait avec nos mères, pas physiquement, mais mentalement. La seul évolution que je vois dans ca, cé que la société du temps de nos mères a pas lancé la pierre. A moins qu'il en trouvait pas de roche lolllllll.

Tu sais Boum, il y a une place que tu dis que ca n'aidera pas a faire avancer quoi que ce soit. Tu trouve que ca avancer toi?? Explique le moi, parce que je ne vois pas du tout a quel place que ca avancer. Tant qu'on va garder ce domaine a la surface, ca avancera pas non plus, et il y aura des gens qui continuront de croire que leur mères les ont abandonner volontairement, des mères continuront a souffir en silence, parce que il n'y a personne pour venir leur expliquer les vrai choses. On préfere faire des show de TV a sensation pour qu'il y est des retrouvailles, et ces retrouvailles la plupart du temps ce compose de gens qui se sont déja connu, alors que dans le domaine de l'adoption il y en a eu combien comparativement a ceux qui se connaissaient déja?????

Quand avons-nous vu quelqu'un expliquer ce que nos mères on vécu vraiment???

Quand avons-nous vu quelqu'un expliquer ce qu'un adopté vit vraiment????

Et je pourrais continuer dans les questions de ce genre.

Pourtant je regarde la TV, et je lis les journaux, et je ne vois pas ca du tout.

Ne pas généraliser cé vrai, tu as raison sur ca, cé surement pour ca que rien ne se fait, parce que on se dit qu'il ne faut pas généraliser, alors continuons a laisser les gens dans l'ignorance et leur souffrance et vogue la galère.

Si quelqu'un venait leur expliquer une fois pour toute, et que ca aiderait quelque personne, je crois que ca en vaudrait la peine, même si pour ca il faut exagéré.

Voilà Boum, ca mets de la vie dans notre discussion.....et tu es en train de perde ton influence sur moi, je ne suis d'accord qu'a moité cette fois lolllllll

Je t'aime bien Boum.....




De : Boumboum....Envoyé : 2003-01-24 15:04
Bonjour Vasgau
 Je n'aime pas prendre le plancher  comme je le fais  là  mais pour  éviter de me répéter, il est certain que je vais te demander  de relire  2 ou 3 ou 4  fois  mon  premier texte, car je  ne veux pas ennuyer les gens  à  me répéter, mais tu amenes d'autres  choses sur lesquelles je veux  bien essayer de  répondre  et  si  tu es seulement  d'accord à 50%  et  bien ce  sera  ça de pris.
Tu dis qui peut  expliquer cela à part une adopté  ou une mère  biologique?
Je suis d'accord  avec  ce principe et  moi je te pose une autre question en rapport avec  celle-là.  Ou trouvera-ton une tribune assez large pour intéressé  tout le monde  à ce sujet?  et je t'avoue  que je vais te donner ma réponse  alors ma réponse est celle-çi  On  ne trouvera  jamais une tribune assez grande pour intéressé  tous les gens  à ce sujet, même  les adoptés  et les mères  biologiques  ne sont pas tous intéressés, alors imagine les gens qui n'ont aucun  intérêt  dans  ce domaine ils  ne liront pas, ils ne regarderont pas l'émission de  tv  ou n'écouteront pas la radio etc... Tu vois  quand je parle   bataille par  bataille point par point  c'est  là que ca se fait et déjà  des  organismes sont en route et des personnes  dévouées  le font  et qui sont-elles  ces  personnes? Je crois  d'après mes connaissances elles rencontrent  tes  critères  de base  soit  être une personne adoptée  ou une mère biologique.

Pour ce qui est d'avancer  oui  ça avance  mais ça n'avance pas assez vite à ton goût  d'accord ,tu crois qu'expliquer ça une fois pour toute  ça  existe ça, je ne connais aucun sujet  qui a pu franchir cette étape  d'une  fois pour toute et  ce sera  comme  le  proverbe  le dit  ''100 fois sur  le métier  remettez  votre ouvrage''  ou quelque chose du  genre

Pour ce qui est de la salle de chat  là  j'aurais tendance  à  bouillir un peu, mais je vais  essayer de me retenir, mais parlons de ton cas  de la  dame  qui ne veut pas rechercher sa mère  parce qu'elle croit  que sa mère l'a abandonnée.  Qui est  mieux placer que les gens qui étaient dans  la salle de chat pour lui expliquer? La réponse va de soi  tant qu'à moi  '' Personne'' et elle n'a pas voulu  comprendre, alors  il y a un  autre  proverbe   qui dit ''qu'il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut  pas entendre'' moi je vais rajouter aussi  '  celui qui ne veut pas comprendre'  celui-là ne comprendra  jamais , il faut un minimum  de bonne volonté  pour apprendre et pour comprendre" Tant qu'à la haine que certaine personne  peuvent avoir  vis  à vis  de leur mère  ou quoique ce soit  et  bien  à mon avis tout ce que  ça  prend pour en arriver  à atténuer cette haine c'est de la compréhension  de la patience  et  laissser la personne  extérioriser  sa douleur  et ne pas se sentir viser  parce qu'elle ou il dénigre sa mère  ou qu'elle   ou il  croit pas du premier coup ce qu'on  lui dit et Dieu  sait  que ça , en tout cas à ce que j'ai vu  dans  la salle  et  bien là nous les adoptés  ,vous les mères  biologiques (parce que je ne peux pas dire  nous) il  nous reste un énorme  chemin  à faire  avant  de vouloir imposer  ou même  expliquer aux autres ce que l'on ressent  quand on est pas capable de le faire  entre  nous parce que ca  nous  blesse supposément .

Pour ce qui est  de ton gars qui dit  que lui  il l'enverrais promener si il essuyait un refus, je suis prêt  à parier  qu'il y  a  plein de gens  adoptés aussi qui répondrait  cela , alors il est pas plus ignorant  qu'un autre  c'est qu'il  n'accepte pas ce fait  et décide tout simplement  d'abandonné  et cela pour  moi est un choix  bien personnel  et je respecte cela.
 
Bon j'arrête ici  mes  commentaires  car je crois que tout  se trouve dit  dans mes deux interventions par rapport  à ce que tu  as mentionné et je ne veux  pas ennuyer personne  avec tout ça.
Tu sais Vasgau  même  si je  ne réussit qu'un  10 ou 20%  ce sera  bien .

Amicalement 


Boum



De : vasgauEnvoyé : 2003-01-24 16:15
Bonjours,
tu vois pourquoi je dis qu'on a besoin de toi!!! bin oui!!! je parle avec mes tripes, mes émotions mettons!! j'essaie de juger du mieux que je peux, selon ce que je vis, je vois ou j'entends. Comme toi tu fais j'en suis sur!!! sauf que toi tu es plus terre a terre, pi pour quelqu'un comme moi, ca m'apporte un plus dans mon bagage de vie, que d'avoir une opinion de quelqu'un comme toi.

Je t'ai lu, et je dois dire que tu as apporté des points qui me font suer, mais je suis d'accord avec!!! je crois que malheureusement tu as raison quand tu dis que 100 fois sur le métier vous remettrez!! et on ne pourra faire ca d'un coup!!! je crois ce que l'on fait, tout le monde ici, chacun a notre facon, avec nos expériences, nos interrogations et nos discussions, peut contribuer, ou contribue déja a démystifier peu a peu ce domaine qu'est l'adoption.

Tant qu'a trouver la tribune assez large, bin, l'internet est une bonne tribune pour celui ou celle qui veut essayer de comprendre et prenne la peine de faire le tour des sites qui ont rapport avec l'adoption.

Pi avec ca, bin, si on réussi a en aider quelques uns de temps en temps ca fera ca de pris. Si on réussi a diminuer la haine de quelques uns, ca sera bien.

Ouais, Boum, tu as apporté de bon points là. Je ne peux qu'être d'accord, si on veut être réaliste.

tu souhaite un 10 a 20%.....tu m'en demande pas mal là...;-)))..lollllll......Je peus-tu monter a 80%.....cé juste pour ne pas être d'accord a 100%....lolllllll juste un ti peu.......lolllllllll

Marc(Vasgau



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2008-12-07, 14:17    Sujet du message: * L'adoption, un sujet tabou. Répondre en citant

De : Charleshenri3Envoyé : 2003-01-28 01:51
Bonjour

J'ai lu avec intérêt ton "post" sur ta fille  Quelle est la différence entre un enfant que l'on donne en adoption via les services sociaux et un "abandon" ?
 
Sur votre site on parle pudiquement d'"enfant adopté"    le vrai terme est bien   "abandonné "    et c'est un vrai drame  pour l'enfant dont nombre d'entre eux se suicident


Oui les parents adoptifs craignent cette recherche des parents d'origine et la situation ne doit pas être facile pour eux voire dramatique


On parle de retrouvaille c'est vrai, c'est très bien mais pas un mot sur les retrouvailles catastrophiques et l'enfant (grand cette fois)  vit un second abandon  Je crois qu'il faut être prudent avant de rechercher  Rechercher c'est entrer dans un monde de rêve d'espoir  Pour trouver qui ?


charles henri




De : ♥Loly♥Envoyé : 2003-01-28 09:47
Bonjour Charles Henri,
 


merci pour ton message, il suscite une bonne prise de conscience.


Tu sais, si on recule dans le temps, bien des mères n'avaient pas le choix de laisser leur enfant et c'est avec grand déchirement qu'elles signaient ce fameux papier pour confier son enfant à l'adoption.  Dans certains cas, ce document leurs était présenté comme une PERMISSION D'ADOPTION,  dans d'autres cas comme UN PAPIER D'ABANDON.
 

Je dois te dire que pour la pauvre maman, peu importe le nom qu'on donnait à ce papier, sa douleur était tout aussi vive et profonde.  Son coeur se déchirait pour ensuite se refermer à tout jamais.  Certaines mère qui vivent une belle retrouvaille se sentiront à nouveau revivre car elle sont à nouveau capable de ressentir les émotions qu'elles avaient si bien appris à cacher au fond d'elles-même.


Malheureusement, il y a des mère qui ont fait des enfants et tour à tour les ont laissé à l'adoption, sans plus s'en préoccuper...c'était hélas, le moyen contraceptif du temps pour certaines d'entre elles...il faut être conscient de ce fait.


Lorsque tu parle que d'être abandonné est un vrai drame pour l'enfant, tu as raison. Certain s'étourdissent dans la vie pour ne pas ressentir ce malaise laissé en eux, ce vide, ce sentiment d'abandon qui nous suit toute notre vie et ce, même après avoir retrouvé.

Que la maman ait eu le coeur déchiré au moment de laisser son enfant ou qu'elle ait carrément abandonné son enfant sans plus s'en préoccuper... que la maman ait signé une permission d'adoption ou un papier d'abandon, ou qu'elle se soit carrément fait voler son bébé (car beaucoup se faisait dire que leur enfant était décédé alors que ce n'était pas vrai du tout)....tout ça n'a rien à voir avec la blessure profonde qui marquera à tout jamais le petit coeur de cet enfant. Le coeur a ses souvenirs...il restera blessé pour toujours.  Oui y'en a qui, n'ayant pas reçu l'aide appropriée en finiront malheureusement avec leur vie, car ils ne savent plus comment vivre avec cette douleur profonde et intense.

Ce sentiment d'abandon qui nous hante jusqu'au plus profond de nos trippes, nous rebondira en pleine figure pour  un oui ou un non...

Dans notre enfance, il se traduira par un sentiment de rejet intense si un on ne veut pas de nous dans un équipe sportive par exemple, ou si notre ami ne veut pas jouer avec nous.  La tendance de l'enfant sera de tourner  ça contre lui-même, il  croira mériter ce rejet parce qu'il n'est pas assez bon, ou assez aimable ou assez ceci et cela.... ce qui se traduira par une perte de confiance en soi.  Si l'enfant a la chance de grandir dans un foyer heureux, où il sera stimulé et encourager, il a de fortes chance de bien s'en sortir car on lui montrera qu'il a de la valeur de la force et des ressources et qu'il peut s'en servir.
 

 Mais qu'en est-il des enfants qui ont été adoptés par des parents qui n'avaient pas forcément le désir de les prendre mais qu'ils le faisaient pour une promesse ou un sentiment d'obligation envers la société?  Qu'en est-il des enfants qui auront été mal traités... battus moralement et physiquement... qu'en est-il aussi de ces enfants qui n'ont jamais été adoptés et qui ont été trimballés d'une famille à une autre ou même, laissés en orphelina?

Leur sentiment de rejet doit être encore plus fort et difficile a vivre.


Que dire des parents adoptifs?? Pour certains, ils comprennent ce que leur enfant ressent et l'aide dans ses recherches.  Pour d'autres, c'est un vrai drame...ils ont peur de perdre leur enfant, perdre son amour.  Mais ils doivent faire confiance en cet amour justement.  On ne se met pas à moins aimer nos parents adoptifs parce qu'on a trouvé notre maman tant aimée et recherchée.  Le coeur est très grand et peut facilement contenir tout cet amour et le redonner sans compter.  Il faut laisser du temps à ces parents adoptifs de réaliser ce fait.  Il réaliseront aussi que ce qu'ils ont donné à leur enfant leur reste comme un héritage.  Cet héritage est tout aussi important que les liens du sang car cet héritage a formé des liens du coeur.
 

Pareillement, quand on trouve nortre famille, il y a les liens du sang qui sont TRES puissants, mais, plus encore, les liens du coeur qui se tissent par la suite deviennent la base de la relation.


Pour les gens qui vivent une retrouvaille difficile, encore une fois tu as raison, cela peut s'avérer catastrophique.  Le rejet vécu par la personne qu'on recherche fera ressurgir tout le drame que l'enfant a vécu lors du premier rejet.  Il ne faut pas rester seul quand ça arrive mais il faut en parler avec des gens expérimenter en ce domaine.  Il faut discuter et se sentir compris car c'est une des souffrances le plus difficiles à surmonter.


Pour le parent naturel qui se fait rejeter, c'est tout aussi difficile je crois.  Faudrait qu'un parent puisse venir dire ce qu'il ressens à ce sujet.


Donc, oui il y a de belles histoires et il y en a de moins belles aussi.  Mais pour ma part, même lorsque j'ai vécu le refus de ma mère (c'est une longue histoire mais tout est rentré dans l'ordre par la suite), même avec ce désespoir que je vivais à l'époque, si ça aurait été à refaire, j'aurais recommencé mes démarches et recherches sans hésitation car, vaut  mieux savoir que de rester dans le doute toute sa vie.


Merci encore pour ton message qui je crois, fera réfléchir et réagir.


Lyne






De : vasgauEnvoyé : 2003-01-28 11:09

Bonjours,
merci de ton point de vue Charles Henri. Pour moi le mot "abandonné", veut dire que cé ca qu'on veut au départ, sans remords et sans regret. Ca veut dire que la mère est enceinte, et se dit:" cé pas grave je vais l'envoyer a la crèche,pi je veux rien savoir d cette enfant". ca cé un abandon. Et personnellement, je n'ai pas rencontrer AUCUNE mère que cé ca qu'elle voulait, quelque soit son rang.

Mais......oui....mais......pour la mère qui est rejeter par les principes religieux (oeuvres de chair ne fera qu'en mariage seulement), rejeter par la société:" regarde la elle, est enceinte pi est pas mariée la dévergondée", rejeté par le père de l'enfant:" té enceinte?? je veux rien savoir". rejeté par sa propre famille :" qu'as-tu penser ma fille, tu es la honte de la famille, vas t'en", rejeté aussi par son patron, si elle travaillait ( après tout, faut sauver la réputaion de ce patron n'est-ce pas??) et enfin, et non le moindre, les services sociaux qui leur faisaient comprendre que pour le bien de l'enfant, valait mieux les "confiés en adoption".

Faut pas oublier aussi qu'il y a des mères qui se sont fait violer, d'autres le père a voulu prendre ses responsabilité, mais que les circonstances ont fait que l'enfant a été "confié en adoption " pareil. Il y a les pères qui ne sauront jamais qu'ils sont pères.

Quand un mode de pensée de la société de ce temps là dicte la facon de faire a une mère célibataire, ce né pas la mère qui abandonne, cé le mode de pensée qui n'offre aucun choix a cette mère, parce que faut pas oublier, qu'il y a des mères qui se sont battus pour pouvoir sortir de la crèche avec cette enfant, d'autres ont abdiqué, sachant très bien que ca donnait rien de se battre avec ce mode de pensée (dans les deux cas, elles perdaient d'avances, fallait s'assurer que l'enfant soit confié en adoption).

Je me refuses d'employer le terme "abandonné" par respect pour ces mères qui n'avaient qu'un seul et unique choix, pas deux, ni trois, UN seul, et c'était de nous "confiés en adoption". Tout ca pour un mode de pensée obtu d'une société qui ne donnait pas le droit a cette fantaisie. On critiquait nos mères quans elles étaient enceintes, mais on a oublié a quelques part, que pour être enceinte, ca prenait un homme. Qu'en était il de lui justement???

Nos mères se faisaient juger par ces memes hommes qui étaient très content pourtant d'avoir pu avoir une femme pour les contentés.

Nos mères nous ont abandonnées???? Non, ca ne figure pas dans mon dictionnaire de mon histoire du passée.

Quand aux parents adoptifs, eux, lorsqu'ils comprendront que ca ne leur enlèvent absolument rien, mais rien du tout, même pas une parcelle de notre amour envers eux, alors ils arrêterons d'avoir peur pour rien.

Voilà,....

Marc(Vasgau)





De : Étincelle31Envoyé : 2003-01-28 18:22
Qui aime le mot ABANDON ? Personne, adopté ou pas.

Que veut dire confier à l'adoption ? Un souhait pour que l'enfant connaisse la sécurité d'un foyer.
Qui a été abandonné le premier, l'enfant ou la mère ?  Les deux.

Pourquoi les parents adoptifs ont-ils parfois peur des retrouvailles ? D'abord ils ont peur que leur enfant souffre ensuite certains ont peur de l'abandon, que l'enfant se détourne d'eux au profit du lien de sang.
Parents naturels, enfants, parents adoptifs, ont tous peur de l'abandon et de sa souffrance.
Pour chacune des personnes concernées, le début de l'histoire est la même.

Encore une fois, il est question ici de jugement et de préjugés. Nous en souffrons  tous.
Si le début de l'histoire est la même pour tous, le dénouement n'est pas le même.

Quelqu'uns ne ressentent pas d'amour filiale ou maternel pour ceux qu'ils retrouvent et c'est normale.
Certains débordent d'amour, tant les affinités sont grandes et c'est normale.

Les parents adoptifs sentent qu'ils perdent quelque chose, ils deviennent premier parent ou second parent, ils ne sont plus "les parents", l'unique famille. Ça fait mal et c'est normale.


Il existe des mères qui sont retournées une dizaine de fois à la crèche pour donner à chaque fois un enfant.
Ils y a des mères qui ont eu un seul enfant qu'elles ont donné et qui souffrent à chaque jours depuis.
Ils y a des mères qui croient que leur enfant est mort alors que c'est un mensonge.



Ils y a des parents adoptifs qui accompagnent leurs enfants dans leurs démarches.

Ils y a des parents qui menacent leurs enfants de les renier si ceux-ci songent à faire une démarche.

Retrouvailles heureuses ou malheureuses là n'est pas la question. Ne plus être tourmenter par un questionnement toute notre vie, là est le fondement de l'équilibre et une chose naturelle.


Un enfant cueille une petite plante puis tente de la remettre droite, ferme et sans dommage. La plante n'a plus de racines pour lui permettre de continuer sa croissance normale. L'enfant désire la protéger, il l'emporte et lui trouvera une autre manière de vivre.

Heureuse ou pas, la plante ne poursuivera plus sa croissance naturelle.On trouvera pour elle un bon climat, une terre riche,on l'arrosera.Elle grandira mais certains signes apparaîtront , feuilles brunies, maladies inconnues, croissance ralentie. On se questionne, on trouve des solutions mais il semble manquer quelque chose d'essentiel. Qui est-elle?

L'amour de l'enfant la fera grandir, mais les réponses à ses questions par son milieu d'origine la rendront plus forte et saine pour poursuivre son développement.
 

Avoir peur devant l'inconnu, c'est normale.

Nier avoir des racines, c'est anormale.


Étincelle




~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Dernière édition par Picotine le 2009-08-15, 11:35; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2008-12-07, 14:21    Sujet du message: * L'adoption, un sujet tabou. Répondre en citant

De : Kariann4Envoyé : 2003-01-29 03:25
Bonsoir  Charles Henri ,

Je ne sais pas qui vous êtes ; adopté ? Père bio. ? "qui s'ignore" ou père adoptif ? ou un pessimiste né !

Vous avez eu trois réponses "intelligentes" de Lyne , Vasgau et Etincelle, , mais je vais quand même rajouter la mienne!!!


Pour vous il n'y a que les enfants  et les parent adoptifs qui peuvent souffrir de leurs conditions. Enfants "abandonnée et parents "trahis" , parce que leurs enfants veulent faire des recherches pour retrouver leurs parents bioligiques.

Je vais vous étonner , mais savez vous qu'il y en a beaucoup de parents adoptifs qui sont tout à fait compréhensifs face à la recherche que fait leur enfant , même qu'il y en a qui cherche les parents bio. pour leur dire leur reconnaissance, et partager avec eux le vécu de l'enfant qu'il ont adopté . Ça vous épate !!! Non ?


Vous croyez que toutes les mères naturelles ont fait le choix de gaité de coeur de laisser leur enfant ??? Je vais vous dire moi !

Pour la plupart d'entre elles; elles passe leur vie se poser des questions sur l'enfant qu'elles ont "abandonné" , elles le suivent en pensées à chaque étape de sa vie sans jamais avoir de réponses.

Elles traine leur honte une grande partie de leur vie. OUI, parce que c'était "honteux" de faire un enfant en étant célibataire!!! Mais cet état ne rejaillissait que sur la mère , toujours la mère !!! Bien sur elle l'a fait toute seule cet enfant !!! On se fout bien de ce qu'elle peut vivre comme remords et comme regrets...elle n'avait qu'a bien se tenir , point!!!


Tant qu'au vide , il est aussi grand chez la mère que chez l'enfant. Mais ça , la plupart des gens l'oubli. Il n'y a que les enfants qui sont à plaindre dans ça ! Ils n'y a qu'eux qui peuvent se sentir abandonnés, et ça jamais par le père, mais toujours et seulement par la mère. Pour celle  qui s'est sentie rejeter par toute la société , ça n'a aucune espèce     d'importance ....elle n'avait qu'a ne pas faire d'enfant, bien sur !!!


Vous parlez d'enfants qui se suicide parce qu'il se sont senti abandonnés. Avec des idées telles que vous véhiculez , voyez-vous ca ne m'étonne pas !!! Quand on pense au départ qu'on va rechercher , mais pour trouver  QUI ???

Le QUI , est au départ un être humain , avec se qualités et ses défauts, et si on ne peut pas de prime abord accepter ce fait, vaut mieux ne même pas penser à rechercher !!!


Vous dites qu'on ne parle jamais des retrouvailles qui se solde par un échec. Je ne crois pas que les forums qui sont sur ce site , sont limités à ceux qui sont heureux dans leurs retrouvailles. Si les gens ne viennent pas en parler c'est "leur droit" et "leur choix" ! C'est aussi simple que ça ! À la télé il y a plus de mauvaises nouvelles que de bonnes , ici c'est le contraire , on aime mieux partager le positif. Dommage que ça ne fasse pas votre bonheur !!!


Bonne journée
Kariann





De : Charleshenri3Envoyé : 2003-02-02 02:25
Tu as raison Lyne  mais je fais une différence entre être abandonné parce que ... 


Bonjour Lyne


Nous sommes d'accord dans les grandes lignes

Je remarque que l'on parles toujours des mères qui abandonnent à  elle le sale boulot  mais que je sache,    il y a toujours un père à l'horizon Pire encore quand un couple abandonne un enfant.... Cel me dépasse complètement


Pourquoi ne parle t on jamais des enfants qui renient leurs parents ?  J'ai déc ouvert à 30 ans que ma grand mère était morte quand j'avais douze ans Ma mère, m'avait toujours dit être orpheline !!! J'avais le droit à mon passé  à ma grand mère. Pour moi, cela n'a pas de mot.

charles henri 



De : Charleshenri3Envoyé : 2003-02-02 02:38
Chère étincelle31

Ai-je dit aimer le mot abandon ?

Ai-je dis que je niais l'importance des racines  ?

c
harles henri





De : Charleshenri3Envoyé : 2003-02-02 02:54
Kariann

Je n'aime pas votre ton pour me parler

Retrouver ses parents adoptif  le désir est normal


parents adoptifs compréhensifs ;  cela doit exister


Laisser son enfant d'un coeur joyeux  Les homme s'en foutent royalement


On ne parle jamais des enfants qui restent à vie à l'orphelinat   ! Ma   mère y est restée  16 ans  son papa a déposé l'enfant âgée de 6 ans  lorsque sa femme était internée Pas une fois il est venu revoir l'enfant  Il habitait la même région mais, élevait les enfants d'une autre !


Vous n'êtes pas seule a vivre des drames
 
Je mets le père ne cause également.

Les enfants se suicident  Je ne véhicule pas une idée mais la réalité et souvent cela est du au déniement des parents adoptifs qui ne désirent pas dire la vérité  J'ai oublié de mentionner les enfants abandonnés et qui ont pour tout soutien  un psychiatre


NON  CELA NE ME FAIT PAS PLAISIR 

charles henri




De : ♥Loly♥Envoyé : 2003-02-02 09:20
Bonjour Charles Henri,

  est-ce possible que tu ais eu quelques problèmes pour m'écrire car il semble manquer un bout de phrase dans le message que tu m'as laissé?



Oui tu as raison, on parle plus de la mère car c'est elle qui portait le fardeau... je parle toujours ici du cas d'une jeune maman célibataire qui n'avait pas d'autre solution.

Où est le père dans ces situations???? Beaucoup ont abandonné la mère dès qu'ils ont su qu'elle était enceinte...d'autre n'ont jamais été informé de cette situation et, finalement, y'a des pères qui le savaient mais étaient aussi démunis que la mère à cet époque.


Dans le cas d'un couple... alors là je te l'accorde, on en parle pas souvent mais oui ça existe malheureusement... et moi aussi ça me dépasse et me bouleverse. 
Mais Charles Henri, on ne connait pas toutes les situations et les drames que vivent ces gens.   Mais je suis consciente que ce n'est pas toujours le fait de drames qui conduisent à l'abandon d'un enfant.


Pour ce qui est des enfants qui renient leurs parents.. ça c'est une autre histoire, un autre drame, chicanne de famille ou je ne sais trop quoi... qui a tort, qui a raison.....on ne sait jamais le fond des choses.
 

Je comprends ta déception et ton chagrin, quand tu dis que tu avais le droit à ton passé et à ta grand-mère.  Je crois aussi que tu devrais discuter calmement avec ta mère pour connaître ses raisons.... pourquoi a-t-elle agit comme ca... pourquoi t'a-t-elle mentie???  Peut-être tu as déjà eu cette discussion je ne sais pas, quoi qu'il en soit, il y a  toujours des victimes innocentes lors de drames familiaux.
 
Si je comprends bien ton message à maman Kariann, tu parle que ta mère a été abandonnée à l'orphelina  à l'âge de 6 ans?  Je crois que c'est suffisant pour vouloir effacer son passé puisqu'elle même ne l'a pas connu.  Si sa mère était internée, qu'elle a été abandonnée et n'a jamais eu la visite de son père... pour elle, je crois qu'elle n'a pas eu de famille... elle a dû beaucoup en souffrir.

Tu sais, des drames, y'en a partout... pas juste dans le monde de l'adoption, mais partout!  Ces drames engendrent des souffrances intenses et beaucoup ont besoin d'aide mais, comme tu le mentionne, ne s'en sortent pas toujours hélas.

Je crois que ton message fait prendre conscience de bien des choses... la vie n'est pas facile pour bien des gens.
 

Quand on a un bonheur qui nous arrive, je crois qu'il faut le saisir de toutes ses forces et en profiter, car on ne sait jamais quand une épreuve nous arrive et peut chambouler toute une vie.


J'espère que tu trouveras un peu de paix et je te souhaite sincèrement d'être heureux.


Lyne




~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Dernière édition par Picotine le 2009-08-15, 11:43; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2008-12-07, 14:26    Sujet du message: * L'adoption, un sujet tabou. Répondre en citant

De : Étincelle31Envoyé : 2003-02-02 12:41
Bonjour Charles Henri,



Je suis désolée que tu crois que je te ciblais. Tu as écrit : on parle pudiquement d'enfant adopté et le vrai terme est abandonné.


C'est pourquoi j'ai répondu que personne aime ce mot. Ça remue et fait tressaillir parce que ça nous concerne directement et que la société entoure cet état de préjugés et ne voit qu'un seul côté de la situation.


Plusieurs mots sont aussi dérangeants. Quelqu'un m'a demandé si je suis peinée lorsque Marc Labreche dit batard pendant son émission. J'ai répondu que c'est là maintenant que je suis peinée si on m'associe à ce mot, que si cette personne me pose cette question c'est que son préjugé est à mon égard et pour toutes personnes concernées. Moi je ne me considère pas comme ça.


Je n'ai pas dit que tu niais tes racines. J'ai écris que c'est normale de se poser des questions parce que plusieurs se sentent coupables de faire des recherches.
Comme si nous étions des sans-coeurs de vouloir savoir alors que nous avons une famille adoptive.


Qui ne sait pas fait poser la question : Pourquoi tu recherches ? As-tu été malheureux dans ta famille ?

Il n'y a là aucun rapport. Ceux qui ne vivent pas cet état ont de la difficulté à nous comprendre.
C'est pourquoi il faut informer les gens pour qu'ils comprennent un peu mieux notre situation.

La seule chose qui m'a frappé dans ton mot c'est : Pour trouver qui?

Qui que ce soit c'est quand même partie de nous. C'est ce que nous faisons de notre vie qui est déterminant. Et peut-être que certains ont eu plus de chances que d'autres. Nous n'avons pas eu tous un terrain propice à l'épanouissement ou au bonheur.


Ne te sens pas visé, je t'en prie, nous sommes tous dans le même bateau. C'est pour ceux qui ne peuvent savoir que je réponds.


Étincelle





De : Charleshenri3Envoyé : 2003-02-05 02:09
Chère Lyne

Les raisons que tu m'expliquent je les accepte qu'à moitié  Pour moi, quoiqu'ai fait nos parents,    je dis bien quoi qu'ils ait fait ,   on ne les nie pas, les renie encore moins Je recherche encore mon grand mère ou les siens mais pas pour lui faire la bise...Avant je lui dirai ce que je pense d'un bonhomme qui ose abandonner une fillette de six ans !


Oui, j'ai dit à ma mère ce que je pensais de son attitude; et qu'elle n'avait pas le droit de me voler un passé Peut être que ma grand mère aurait été mieux (psychiatriquement parlant) si elle avait su qu'elle était grand mère et si, mieux encore    nous nous étions écrits


>Je suis moi-même né de père inconnu ! Alors l'abandon chez nous c'est un rite...un culte...Mieux, cela remonte en 1554 !  Qui dit mieux.?   C'est grâce à Internet que j'ai retrouvé ma famille enfin retrouvé... Merci Microsoft  de temps à autre ça remplace les parents...


Bonne journée  charles henri





De : Charleshenri3Envoyé : 2003-02-05 02:22
Salut étincelle 31


Coupable de se rechercher  VINDIEU  NON  Oui c'est légitime et ô combien nécessaire mais je trouve qu'on ne parle jamais des parents adoptifs.  Je trouve bizarre que c'est retrouvailles se fons à grands renforts de bisous !!  A chaque fois  Réfléchissons  qui   a   pleuré pour vous, ?   Vous a soigne  ?  Vous a consolé ?  Et hop on saute au cou d'une autre autre   qui  apparaît 20 ans   apres  Oui c'est un droit de se retrouver  mais les parents adoptifs auraient-ils moins de coeur...   C'est cela que je ne comprends pas  Sans doute ai-je mauvais caractère  Il est vrai que l'on dit  Rancunier comme un Suisse  et c'est bien vrai

Moooon  Diiiieu  oui!


bonne journée

charles henri




De : ♥Loly♥Envoyé : 2003-02-05 07:14
Allô Charles Henri, 

Je suis une personne qui a déployé tous les efforts possible pour trouver sa mère naturelle.  Elle et moi avons vécu une retrouvaille peu commune. et oui , je lui ai sauté au cou avec larme et grandes émotions.



Qu'en est-il de mes parents adoptifs??  Ils font toujours parti de ma vie,  je prends toujours soin d'eux comme je l'ai toujours fait.


Aimer une  maman de plus ne signifie pas aimer moins l'autre maman. Aimer une maman de plus ne veut pas dire qu'on devient infidèle envers nos parents adoptifs.  Ma mère adoptive se réjouie grandement de cette retrouvaille, même si au début, elle était très effrayée de cette recherche,  elle réalise aujourd'.hui que j'ai très bien fais.
J'ai 2 familles  maintenant...ma famille  de toujours, c'est-à-dire ma famille adoptive, et ma nouvelle famille, ma famille naturelle et crois-moi, je me trouve très choyée car je fais partie intégrante de ces 2 familles que j,aime  de tout mon coeur.
 

Ici même dans le site, nous avons des mamans adoptives qui ont soutenu, aidé, et accompagné leurs enfants dans  la recherche de leurs  parents naturels et ces mamans-là sont très heureuses d'être aux côtés de leurs enfants car ces démarches sont difficiles.
 

Dans certains cas, des retrouvailles ont eu lieu et les parents adoptifs se sont réjouis avec leur enfants, si bien que la retrouvaille est encore plus belle à vivre.


Alors voilà, il ne  faut pas penser qu'on oublie tout ce que nos parents ont fait pour nous, bien au contraire,  et le fait de trouver sa famille naturelle n'enlève rien du tout à ces parents avec qui nous avons grandit.


Lyne





De : Gate__Envoyé : 2003-02-05 10:17
M.Charles Henri.
Si je comprends vous êtes un père adopté et adoptif (etc)?

Moi pour ma part s'il est possible de le dire sans insulter personne bien sur
.
Que certaines personnes devraient penser davantage aux autres et s'oubliées un peu, si elles veulent connaître un peu de bonheur.

Si selon le principe de bien être : (devons aimer même nos ennemis......)

Pourquoi un enfant peu importe l'age ne pourrait il pas aimer deux mamans ou deux papas en même temps?

Une chose est certaine "on attire les mouches qu'avec du miel et non avec du vinaigre .

Faut commencer par s'aimer et là après on peux aimer les autres,comme on dit souvent il y a un commencement à tout !!

Ne faut pas en vouloir à ces personnes qui on dû laisser leur enfant à l'adoption,car même sans être adopté il y a des enfants qui ont et vivent l'enfer avec leur vrai famille et bien sur des parents que les enfants leurs donnent bien des troubles,mais ainsi va la vie.

Réjouissez vous donc de ces retrouvailles puisque la plus part du temps elles sont heureuses.....)
Je crois que le principe dans tout ça, est de prendre le temps de s'apprivoiser et de s'accepter un(e) et l'autre avec nos qualités et défauts.

Je souhaite à vous tous(tes) qui chercher vos parents de les retrouver avec toute la compréhension possible et sans avoir de rencune au coeur.



Soyez heureux(ses)

 Gate(L)(F)



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Dernière édition par Picotine le 2009-08-15, 11:49; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Picotine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2008
Messages: 4 709
Localisation: Gaspésie, Baie des Chaleurs
Féminin

MessagePosté le: 2008-12-07, 14:28    Sujet du message: * L'adoption, un sujet tabou. Répondre en citant

De : Charleshenri3Envoyé : 2003-02-08 03:03
Hello Line

Si cela se passe comme cela , alors, évidemment, je suis d'accord. Beaucoup de bonheur pour toi

charles henri





De : Charleshenri3Envoyé : 2003-02-08 03:07
Non, mon cher Gate 
 
Je suis un enfant abandonné. Prenons garde de ne pas nous sentir toujours visé à vif
charles henri





De : ♥Loly♥Envoyé : 2003-02-08 09:24
Merci Chales Henri, 

c'est très gentil!

Lyne




~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ENSEMBLE, gardons L'ESPOIR


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:36    Sujet du message: * L'adoption, un sujet tabou.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Général Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua