Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum
Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Histoire fictive

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Histoire de Vie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Loly
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2008
Messages: 937
Localisation: Mauricie
Féminin

MessagePosté le: 2008-11-19, 13:53    Sujet du message: Histoire fictive Répondre en citant

De : ♥Loly♥  (Message d'origine)
Envoyé : 2007-01-02 16:24

Bonjour,
Ceci est une histoire fictive.
Elle est inspirée du dossier que j’ai reçu du Centre Jeunesse, de ce que j'ai ressentie en le lisant.
______________________________________________________________________________
Dix sept ans…
L’adolescence, les années folles. Les soirées de danses, les flirts, les rêves, les espoirs…tout est permit à cet âge.
Parmi ces jeunes gens se trouve Laure. Jeune, très belle et fragile…seule, sans amour, elle regarde avec envie ses amis (es) s’amuser et danser. Elle aime beaucoup ces soirées mais, ce qu’elle préfère, c’est se retrouver seule, au bord de la mer. Elle écoute le bruit des vagues, pour elle c’est comme de la musique. Doucement, ses doigts caressent les touches de son accordéon. Ces deux musiques ne font plus qu’une dans une harmonie parfaite.
Nous sommes en Octobre 1960. Seule sur la plage, Laure s’y promène Elle rêve au grand amour, au prince charmant qui l’emmènerait loin d’ici, loin de la misère. Elle est éblouit par le soleil qui fait miroiter des milliers de diamants étincelants à la surface de cette eau salée. Innocemment, elle s’amuse à ramasser les plus beaux coquillages que la mer a rejeter sur la plage rocailleuse.
Là-bas, au loin, quelqu’un l’observe. Un homme, un touriste venu passer quelques temps dans ce beau coin de pays. Il est attirer par tant de beauté, tant de douceur dans les gestes, il est impressionné par cette jeune personne à l’air si mystérieux. Il doit lui parler, il a peur d’être maladroit, il ne veut pas l’effrayer..
Il arrive finalement à sa hauteur. Laure reste muette devant ce regard pénétrant. Il est si beau avec ses cheveux noirs comme la nuit profonde et sa peau brune qui donne un air d’été et de soleil brûlant. Serait-ce lui son prince charmant???
Laure n’a jamais connu le grand amour, noyée dans sa solitude, elle se sent soudain revivre. Baignée par ce regard caressant, elle se laisse bercer par cette voix chaude et rassurante. Comme il est bon de se sentir attirante, de se sentir importante! Elle laisse ballotter son cœur entre ses émotions toutes plus fortes et plus nouvelles les unes que les autres. Ils se reverront, c’est promis…
Les jours passent, Laure est amoureuse, elle n’a jamais été aussi heureuse. Lui, la remplie de promesses, de rêves d’avenir. Il peut les réaliser, c’est un homme mûr, il a 27 ans, il a un travail…Il l’emmènera comme elle le désire depuis si longtemps, loin de ces hivers si rudes, de ces vents si froids. Il l ‘emmènera vers l’ouest, dans la province voisine, elle qui n’a jamais quitter son village, quelle belle perspective! Elle se sent tellement bien avec lui. Il aime sa musique, elle aime sa voix. Désormais, son accordéon ne servirait plus a bercer le bruit des vagues mais bien cette voix grave et chaude à la fois.
Main dans la main, se baladant doucement, la pluie vient surprendre leur tranquillité. Laure connaît un abri, pas très loin, sous un pont couvert. Le vent s’est levé, elle a froid. Il la prend tendrement dans ses bras. Elle se laisse étreindre, inondée par tous ces sentiments nouveaux, elle se laisse allé à l’aimer.
Le mois d’octobre tire à sa fin, son beau prince charmant doit retourner chez-lui.
Viennent les pleurs…viennent les jours sombres…
Laure doit l’empêcher de partir, elle doit lui faire part de ce qu’elle vient de découvrir…
Elle a peur. Mais, pourquoi avoir peur se demande-t-elle? Ne m’a-t-il pas dit qu’il m’aimait? S’il m’aime comme je l’aime, nous n’avons qu’à nous marier! L’honneur de ma famille et surtout mon enfant seront sauvegardés.
Quelle horreur, elle découvre avec stupéfaction que son prince n’est en fait qu’un homme irresponsable. Il repart sans remords, la laissant seule et perdue.
Son rêve s’est transformé en cauchemar. Aucun réveil ne sera plus jamais possible.
C’est une histoire sans retour… 
 
Laure se sent complètement perdue. Elle est jeune et ne sais que faire. Ses parents sont âgés et n’accepteront jamais une telle chose. Elle demande conseille à l’une de ces sœurs. Se sentant aussi démunie, celle-ci en parle à une autre et , finalement, 3 de ses sœurs seront au courant de cette grossesse. Elle doivent absolument trouver une solution! La seule solution possible qui se présente à elles, est que Laure parte pour Québec, c’est assez loin pour que personne ne soit mit au courant de ce scandale et assez grand pour qu’elle puisse s’y trouver du travail facilement.
Elle doit absolument partir avant que son ventre ne la trahisse.
Quel drame!!! Laure a beaucoup de peine de quitter son coin de pays, ses frères et sœurs, ses parents. Certes, elle voulait partir de là mais pas dans une situation aussi dramatique.
Ses parents ne comprennent pas cet engouement soudain pour vivre la grande ville.
Seule, fragile et complètement démunie, Laure s’est trouvé un emploi et doit maintenant se trouver une chambre où habiter. Elle aurait bien aimé cette Ville, Québec, avec son charme médiéval, mais sa peur l’empêche d’en profiter.
Les mois passent, elle s’est bien adaptée à son environnement, elle aime son travail et s’est fait quelques amies.
Huitième mois, le travail est de plus en plus pénible pour elle. Elle a peur de ce qui s’en vient. Pourquoi son amant l’a-t-il laisser tombée? À cause de cet abandon, elle devra à son tour abandonner son enfant. Elle ne veut pas ça. Elle s’est habitué à cette présence dans son corps. Elle chantait souvent des berceuses pour cet enfant qui grandissait en elle, puisqu’elle savait pertinemment qu’elle ne pourrait en chanter une fois l’enfant venu au monde.
Elle aime sentir cette vie en elle, un être vivant qui bouge et lui fait ressentir tout l’amour qu’elle pourrait lui donner. Sa musique, ses airs d’accordéon ne sont plus, ni pour les vagues de la mer, ni pour la voix mélodieuse de cette homme qui ne fut que de passage. Sa musique est maintenant pour ce petit cœur qui bat contre le sien.
 
 
Le temps des adieux …
Seize juin 1961, les douleurs se font pressantes. Elle se rend à l’Hôpital Miséricorde pour mettre au monde son enfant. Comme elle aurait aimé le garder en elle, ne jamais s’en séparer. NON, je l’aime trop, je vais me débrouiller, je vais le garder!!!! Toute la journée elle se bat entre l’envie de retenir cette vie et de l’expulser en même temps. La nature est la plus forte…cette vie s’échappe à 23 :30 heures. C’est une fille!!! Elle a à peine le temps de la regarder…ma petite fille….une petite poupée aux cheveux brun déjà bien fournit et aux lèvres en forme de cœur…ne me l’enlever pas tout de suite!!! Je veux la prendre dans mes bras!!!
On lui refuse ce droit.
Quelle nom veux-tu lui donner Laure? Lui demande sèchement une religieuse.
  • Lorraine sera son nom. Et je la prendrai dans mes bras un jour.
  • Tu crois ça???
  • Oui car je la garde
  • C’est ce qu’on verra…

Laure n’en peut plus de toute cette peine. Elle doit trouver une solution pour la garder. Elle téléphone à ses sœurs pour leurs faire part de cette décision. Elles s’opposent au plus haut point. Elles ont garder ce secret si longtemps…leurs parents, vont bien mourir d’un tel scandale…
Les religieuses elles, l’insultent en lui disant qu’elle est irresponsable, qu’elle ne pourrait élever sa fille seule, qu’elle était trop jeune…que Lorraine serait beaucoup mieux avec des vrais parents…5 jours à subir de tels propos…écrasée sous la pression , elle cède et abandonne sa fille.
Elle repartira les bras et le cœur vide. Elle retournera peut-être un jour vivre dans son coin de pays, elle ne sait pas encore.
Le 16 juin 1961, elle n’oubliera jamais cette date. Malgré les années qui passent, malgré qu’elle s’est mariée et a eu d’autres enfants, le 16 juin, son cœur va au souvenir de cette petite fille, prénommée Lorraine, cette partie d’elle-même qui vit quelque part elle ne sait où. Tout ce qu’elle souhaite, c’est que sa petit Lorraine soit dans une famille où elle grandira heureuse.
Et, qui sait, un jour elle la prendra peut-être dans ces bras…un jour , jouera-t-elle pour sa fille un air de musique au gré des vagues.
 
 
 
Cette petite fille au cœur brisé, qui vit dans l’espoir de revoir sa mère, c’est moi, Lorraine (Lyne). Cette histoire fictive d’une partie de la vie de ma mère inconnue, peut-être aussi une partie de mon histoire. Et je voudrais vraiment connaître la vrai.
Et je voudrais aussi que notre histoire se termine par une fin heureuse, si maman tu le veux bien.
Souvent, si on veut savoir où l’on va, c’est important de savoir d’où l’on vient.
Par rapport à sa vie, à soi-même et aux autres, c’est-à-dire notre histoire personnelle.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 2008-11-19, 13:53    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Adoption-Émotions-Retrouvailles Index du Forum -> Discussions -> Histoire de Vie Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua